Publié le 03 mars 2020

ENVIRONNEMENT

Climat : l’objectif de 1,5°C de réchauffement pourrait être dépassé avant 2024

En 2015, la communauté internationale s’était fixée comme objectif de ne pas dépasser les 2°C, voire 1,5°C, de réchauffement global d’ici la fin du siècle. Or, selon une nouvelle étude du service de météorologie britannique, ce seuil de 1,5°C pourrait être - temporairement - dépassé dès 2024.

Secheresse desert 1 5 C echec budget carbone accord de paris pixabay
La moyenne des températures entre 2020 et 2024 devrait se situer entre +1,15°C et +1,46°C par rapport à l’ère préindustrielle.
@CC0

27,8 °C dans les Pyrénées-Atlantiques, 27°C dans le Var et même 20°C en Antarctique. Des records de chaleur ont été battus en février tandis que l'hiver qui s'achève devrait se classer comme le plus chaud jamais enregistré, selon les prévisions de Météo France. Et la tendance devrait se poursuivre sous l’effet du changement climatique.

Selon de nouvelles estimations du service de météorologie britannique, le Met Office, les cinq prochaines années devraient encore battre des records de températures. "Les dernières prévisions sur cinq ans suggèrent une poursuite du réchauffement, en concordance avec les niveaux élevés de gaz à effet de serre", a commenté le prévisionniste Doug Smith. "Ces prévisions comportent des incertitudes, mais la plupart des régions devraient être plus chaudes", en particulier le nord de l’Europe, l’Asie et l’Amérique du Nord, a-t-il ajouté.

Pas définitif 

La moyenne des températures entre 2020 et 2024 devrait ainsi se situer entre +1,15°C et +1,46°C par rapport à l’ère préindustrielle, nous rapprochant dangereusement de l’objectif de l’Accord de Paris. Or, en décembre 2015, les États du monde entier s’étaient engagés à tout faire pour que le réchauffement soit limité à 2°C, voire 1,5°C, d’ici la fin du siècle. Selon le Met Office, il existe un "petit risque" (environ 10 %) qu’une des années entre 2020 et 2024 dépasse la barre de 1,5°C. "Un dépassement temporaire de 1,5°C ne signifie pas une transgression de l’Accord de Paris", a toutefois souligné Stephen Belcher, chef scientifique du service météorologique britannique.

Les scénarios des experts climat de l’ONU, le GIEC, se basent en effet sur des tendances à long terme d’augmentation de la moyenne des températures et pas sur une année unique. "Malgré tout, nos prévisions montrant une tendance à une poursuite du réchauffement, la fenêtre d’opportunités se rétrécit", a alerté l’expert. Après une décennie record en termes de températures, 2019 se classant au 2e rang des années les plus chaudes jamais enregistrées au niveau mondial, l'ONU prévoit une multiplication des phénomènes météorologiques extrêmes en 2020 en lien avec le réchauffement climatique causé par les gaz à effet de serre.      

Concepcion Alvarez, @conce1 


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

[Science] L’objectif 1,5°C de plus en plus difficile à atteindre, selon de nouvelles estimations

De nouvelles données sur le réchauffement à la surface des océans depuis l’ère préindustrielle changent la donne sur le temps qu’il nous reste pour rester sous la barre des 1,5°C de réchauffement planétaire établi par l’Accord de Paris. Notre budget carbone pourrait se trouver amputer d’un...

+1,5°C dès 2030 : l’alerte choc du GIEC sur le climat

Le nouveau rapport des experts internationaux sur le climat (GIEC) est l’ultime alerte avant un monde en crise permanente. Les émissions de gaz à effet de serre ont déjà fait grimper la température mondiale de 1°C depuis la révolution industrielle. Et "il est probable" que le réchauffement...

Limiter le réchauffement à 1,5°C ferait gagner 20 000 milliards de dollars à l'économie mondiale

Il est toujours délicat d’évaluer les conséquences économiques du changement climatique, que ce soit pour mesurer le coût de l’action ou de l’inaction. Des chercheurs américains ont calculé les effets pour l’économie mondiale si on s’alignait sur une trajectoire de 1,5°C d’ici la fin du...

L’ONU alerte sur l'urgence climatique et dénonce dix ans de procrastination

La mise en garde lancée mardi 26 novembre par l'ONU est plus claire que jamais : si le monde remet encore à plus tard les actions immédiates et radicales nécessaires pour réduire les émissions de CO2, la catastrophe climatique ne pourra plus être évitée. L’organisation internationale...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Troupeaux vaches methane

Méthane, l’ennemi oublié de la lutte contre le changement climatique

Selon de nouvelles données publiées ce mercredi 15 juillet par le Global Carbon Project, les émissions de méthane continuent d'augmenter, principalement dans les énergies fossiles et l'agriculture. Ce gaz à effet de serre, au pouvoir réchauffant 82 fois plus important que le CO2 sur vingt ans, est...

Ciel incendies nasa siberie

Avec les feux de forêts, la Sibérie brûle sous une chaleur extrême liée au changement climatique

La Sibérie suffoque. Alors que la région enregistre des records de chaleur, des centaines de feux de forêts se sont déclenchés, relâchant des tonnes de CO2 dans l'atmosphère. Or, la région, qui se réchauffe trois fois plus vite que la moyenne mondiale, abrite une partie du permafrost. Cette vieille...

Voitures diesel pollution ssuaphoto istock

Pollution de l’air : Le Conseil d’Etat presse le gouvernement d’agir sous peine de payer 10 millions d'euros par semestre

10 millions d'euros par semestre. C'est la somme que devra payer l'État si, dans six mois, il n'a toujours pas réduit la pollution de l'air dans huit zones de l'Hexagone. La plus haute juridiction administrative française avait déjà ordonné au gouvernement, il y a trois ans, de prendre les mesures...

Assemblee nationale PLFR3

PLFR3 : Les entreprises aidées publiquement sont désormais soumises à des engagements écologiques

L'Assemblée nationale vient d'adopter en première lecture le troisième projet de loi de finances rectificative (PLFR3). Demandée depuis le début du confinement par de nombreux élus et ONG, l'écoconditionnalité des aides versées aux grandes entreprises est entérinée. Les grandes entreprises dans...