Publié le 24 juin 2021

ENVIRONNEMENT

Green Deal : l’Europe réhausse ses ambitions en matière de CO2 et confirme l’objectif de neutralité carbone en 2050

Dans le cadre de son Pacte vert, le Parlement a voté la hausse des ambitions climatiques de l’Union européenne. Les eurodéputés visent une réduction des émissions de CO2 de 55 à 57 % en 2030, contre 40 % prévu auparavant. Cette décision met le continent sur la voie de la neutralité carbone en 2050.

Europe union europeenne artJazz
L'Europe vise à diminuer ses émissions de CO2 de 55 à 57 % en 2030.
@ArtJazz

Jeudi 24 juin, le parlement européen s’est entendu pour réhausser les ambitions climatiques de l’Union européenne. Avec 442 voix pour, 203 voix contre et 51 abstentions, les parlementaires ont validé un objectif de réduction des émissions de CO2 à 55 % en 2030, contre 40 % jusqu’alors. Avec la contribution des nouveaux puits de carbone, l’objectif pourrait même passer à 57 % en comptant l’absorption des terres ou les changements d’affectation de la foresterie.

"Cette législation transforme en obligation contraignante l’engagement politique du pacte vert européen, stipulant que l’UE deviendrait neutre sur le plan climatique d’ici 2050", explique l’Union européenne dans un communiqué. "Je me réjouis que la loi climat européenne ait été votée aujourd’hui par plus de 400 voix contre 200 au Parlement européen aujourd’hui. C’est une pierre centrale du Greendeal qui va nous amener à changer maintenant 50 lois pour inventer un nouveau modèle de prospérité", explique ainsi Pascal Canfin, Président de la Commission environnement du Parlement européen.

Loi climat et Pacte vert

Du côté des députés écologistes, on dénonce une loi qui manque d’ambition, alors que certains demandaient d’atteindre une baisse de 65 % des émissions de CO2. "Voter une loi climat si peu ambitieuse, c'est déclarer forfait. Nous ne pouvons nous y résoudre. Nous avons besoin de mesures fortes, à la hauteur des enjeux", écrit l’eurodéputée écologiste Caroline Roose. "Pour respecter l’Accord de Paris, nous devons baisser d’au moins 65 % nos émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030. Le Parlement avait voté pour un objectif à la baisse de 60%. Les négos interinstitutionnelles abaissent encore l’objectif à 55 %", ajoute l'eurodéputée Manon Aubry de la France Insoumise.

De son côté, la rapporteure du texte, Jytte Guteland, est optimiste : "Je me félicite que nous ayons finalement une loi climat. Nous avons confirmé les réductions d’émissions nettes d’au moins 55%, se rapprochant de 57% d’ici 2030, conformément à notre accord avec la Commission. J’aurais bien entendu préféré aller plus loin mais il s’agit d’un bon accord, basé sur la science et qui fera une grande différence".

Le 14 juillet prochain, le Conseil européen va devoir présenter une série de propositions afin d’atteindre ce nouvel objectif 2030. L'ambition européenne sera mise en avant lors de la COP26 en novembre, en amont de laquelle les pays signataires de l’Accord de Paris doivent donner de nouveaux objectifs d’émissions de gaz à effet de serre afin de limiter le réchauffement climatique à 1,5°C.

Ludovic Dupin


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Journal du dimanche THOMAS OLIVA AFP

Quand les Boomers prennent le pouvoir médiatique, la lutte contre le changement climatique recule

Le groupe Lagardère vient de nommer deux septuagénaires à la tête de Paris Match et du Journal du Dimanche. Si le groupe médiatique contrôlé par Vincent Bolloré, lutte ainsi contre l'âgisme, discrimination négligée, il hypothèque la capacité de deux médias très populaires à chroniquer les priorités...

There is no planet B pixabay

À dix jours de la COP26, des documents révèlent un intense lobbying anti-climat de la part de certains États

Ces documents destinés au Giec, le groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, demandent à minimiser la nécessité de réduire le recours aux combustibles fossiles ou la consommation de viande. Ils remettent aussi en question le soutien des pays développés aux pays en...

Doctors for extinction rebellion

Avant la COP26, 45 millions de soignants appellent à mettre la santé au cœur de l'action climatique

Alors que le sixième rapport du Lancet Countdown, publié le 21 octobre, met en évidence des risques toujours croissants pour la santé et le climat, 45 millions de professionnels de santé interpellent les dirigeants mondiaux à l'approche de la COP26. Ils mettent en avant les nombreux co-bénéfices...

Monument girondins bordeaux

Montée des eaux : les simulations chocs des villes côtières englouties

Prendre conscience de la réalité derrière les chiffres n'est pas chose aisée. Une étude sur la montée des eaux publiée mi-octobre a été accompagnée de simulations pour se représenter l'impact de la hausse du niveau de la mer sur les villes côtières en fonction du degré de réchauffement. Des villes...