Publié le 13 octobre 2016

ENVIRONNEMENT

Lutte contre le réchauffement climatique : Berlin dans l’embarras

Alors que Berlin a ratifié l’Accord de Paris, tous les indicateurs climatiques du pays sont au rouge : le charbon reste prédominant dans le mix énergétique, les baisses d'émissions de CO2 secteur par secteur sont encore insuffisantes et le plan national pour le climat manque d'ambition. En l’état, l’Allemagne ne peut pas atteindre ses objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Pire, elles sont en train d'augmenter. Analyse.

Charbon Allemagne Lippendorf
Le plus grand déplacement de matériel d'extraction de charbon de l'histoire de la Mibrag a eu lieu le 5 octobre dernier, en vue d'alimenter la centrale thermique de Lippendorf, dans la Saxe, en Allemagne.
Sebastian Willnow / ZB / DPA / AFP

Entre 1990 et 2014, les émissions de CO2 ont baissé en Allemagne de 27,7%, soit 346 millions de tonnes. Mais en 2015, elles ont augmenté de 0,7% par rapport à l’année précédente, ce qui signifie que le pays émet actuellement autour de 908 millions de tonnes.

L’augmentation est certes légère, mais tout de même fort embarrassante pour un pays qui se veut à l’avant poste de la lutte contre le réchauffement climatique. Car cette hausse met en lumière la faiblesse des mesures mises en oeuvre par Berlin pour faire baisser les émissions du pays. Et menace l’objectif national : en 2050, la première économie européenne devra émettre entre 63 à 250 millions de tonnes de CO2 par an, contre près d'un milliard actuellement.

 

Haro sur le charbon et les transports

 

Alors à qui la faute ? Pour la ministre de l’Environnement, la social-démocrate Barbara Hendricks, le coupable est tout désigné : ce sont les "centrales à charbon qui réduisent à néant les bénéfices climatiques engendrés par les énergies renouvelables". En 2015, le lignite et la houille étaient, après les énergies renouvelables, les principales sources de l’électricité produite en Allemagne. Elles en assuraient respectivement 24% et 18,2%. La part des énergies renouvelables dans la production électrique nationale a quant à elle atteint la barre des 30%, un record. Mais pas seulement.

Les émissions liées au secteur des transports ne font qu’augmenter depuis 1990 (date de référence) : en 2015, elles enregistraient une hausse de 1,5%, soit 163,6 millions de tonnes. Ce sont 18% des émissions totales du pays. Le transport des marchandises en particulier explose en Allemagne et les innovations technologiques sont insuffisantes pour réduire l’empreinte carbone du secteur : "Au vu de l’amélioration actuelle des performances des véhicules commerciaux, on ne peut espérer qu’une baisse de 25% des émissions des poids lourds vers le milieu du siècle", estime Florian Hacker, directeur adjoint de la division Ressources et transport de l’Öko Institut. Qu’est-ce que cela signifie ? Que les transports routiers émettront autant que ce que l’Allemagne s’est fixé comme plafond d’émission national.

 

Tensions ministérielles et échéances électorales

 

L’ONG Germanwatch, une des plus actives en termes de lutte contre le réchauffement climatique outre-Rhin, se dit "très préoccupée" par le manque d’ambition affiché par l’Allemagne. "C’est bien que le gouvernement se soit engagé pour une ratification accélérée de l’Accord de Paris. Mais il ne sera crédible qu’à partir du moment où il mettra en oeuvre des mesures efficaces pour faire baisser les émissions. Et pour y parvenir, nous avons besoin d’un plan national climatique ambitieux", relève Christoph Bals, responsable politique de l’organisation. Or, celui qui a été présenté par le ministère de l’Environnement en avril dernier a été "mis en morceaux" par le ministère de l'Économie et la chancellerie, déplore Bals. Il regrette tout particulièrement l’abandon des objectifs sectoriels chiffrés pour les secteurs de l’énergie, du bâtiment et des transports. Et le flou complet qui entoure une sortie éventuelle du charbon.

Le ministère de l’Environnement assure qu’il y a urgence à quitter la houille et le lignite d’ici l’horizon 2040-2050. Mais il se heurte à un puissant lobby charbonnier formé de syndicalistes, d’industriels, de représentants influents du parti conservateur (CDU) et du parti social-démocrate (SPD). Ce dernier dispose par ailleurs d’un important relais en la personne du ministre de l’Économie et de l’énergie, le social-démocrate Sigmar Gabriel.

De fait, deux grandes régions demeurent dépendantes du charbon en Allemagne : la Ruhr à l’ouest du pays et le bassin de la Lusace à l’est, toute proche de la frontière polonaise. Et 2017 est une année électorale en Allemagne...

Claire Stam, à Francfort
© 2018 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

L’Accord de Paris en vigueur avant la COP22. Et maintenant ?

L'Accord de Paris entrera en vigueur d’ici 30 jours. Grâce notamment à la ratification de l’Union européenne ce mercredi, le second seuil nécessaire à sa ratification a déjà été atteint. De bon augure pour la COP22, qui se tiendra à Marrakech du 7 au 18 novembre. Cela permet d'envoyer un...

L’UE dévoile le partage de l’effort État par État pour atteindre ses objectifs climatiques

La Commission européenne a présenté mercredi 20 juillet son nouveau paquet législatif sur la décarbonation de l’économie. Le partage de l’effort entre chacun des États membres pour les secteurs non couverts par le marché carbone européen en est un des piliers. Il doit permettre d’atteindre...

Charbon : Près de 23 000 décès prématurés en Europe

Quel est l’impact du charbon sur la santé ? Quatre organisations – le WWF, l’Alliance pour la santé et environnement (HEAL), le Réseau action climat Europe (CAN Europe) et Sandbag – ont étudié le déplacement des poussières de charbon émanant de 257 centrales européennes et l’impact sur la...

Allemagne : coup de froid sur la transition énergétique

Berlin présente aujourd'hui en Conseil des ministres une réforme de la loi sur les énergies renouvelables. Une réforme hautement controversée. Elle prévoit en effet de plafonner la production d’électricité issue de l’éolien, pourtant un pilier de l’Energiewende – la transition énergétique...

Les pays du G20 tardent à décarboner leur économie

Pour la deuxième année consécutive, la demande énergétique a stagné dans les pays du G20. Les émissions de CO2 ont même légèrement diminué en 2015, selon des données publiées mardi 31 mai par le cabinet Enerdata. Faut-il se réjouir d’une prise de conscience climatique ? Pas vraiment, car...

Allemagne : les grandes entreprises se mobilisent pour les réfugiés

Alors que les États européens se déchirent à propos des réfugiés, de grandes entreprises se mobilisent outre-Rhin pour faciliter leur intégration professionnelle. Apprentissage de l’allemand, stages en entreprise et accompagnement personnalisé font partie des programmes d’intégration. À la...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Bitcoin lestekSolzi

[Science] Le bitcoin pourrait, à lui seul, augmenter la température de 2°C en 16 ans

On savait que le bitcoin est un gouffre énergétique mais pas que sa généralisation pouvait avoir un tel impact sur le réchauffement climatique. Selon une étude publiée dans la revue Nature, s'il est massivement utilisé, il pourrait faire grimper en seulement 16 ans la température mondiale de 2°C,...

Agrocarburants plus polluants que diesel et essence

Carburants : Les agrocarburants polluent plus que l’essence et le diesel

Les gilets jaunes défileront le 17 novembre pour dénoncer la hausse du prix des carburants. En attendant, de plus en plus de Français se tournent vers les agrocarburants, souvent moins chers et présentés comme des alternatives vertes au diesel et à l'essence. Or, selon plusieurs études, ils seraient...

Les englouties rechauffement climatique

Réchauffement climatique : ces îles, réserves de la biodiversité, ont été rayées de la carte du jour au lendemain

"Oh mon Dieu elle a disparu". Voilà la réaction d'un climatologue s'apercevant de la disparition d'une île hawaïenne sur laquelle il allait effectuer des recherches. L'île était inhabitée mais constituait un refuge pour des espèces en danger. Et elle n'est pas un cas isolé. Avec le réchauffement...

Edouard philippe charly triballeau AFP

Taxes sur les carburants : le gouvernement tente l’apaisement

A trois jours de la manifestation annoncée par les gilets jaunes, le premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé une série de mesures. Chèque énergie augmenté, chèque carburant défiscalisé et prime à la conversion augmentée pour l’achat d’un véhicule moins polluant. Le point sur les annonces.