Publié le 19 décembre 2014

ENVIRONNEMENT

Climat : 95% d’émissions de CO2 en moins d’ici 2050, la ville de Francfort y croit

Penser global, agir local, tel est le crédo d’un grand nombre de communes allemandes en matière de lutte contre le réchauffement climatique. Francfort-sur-le-Main, capitale financière et économique de l’Allemagne, se montre ambitieuse sur le sujet: elle souhaite réduire de 95% ses émissions de CO2 à l’horizon 2050 (avec 1990 comme année de référence). Un défi, lorsque l’on sait que la ville et la région abritent plus de 400000 entreprises. L'ambition des autorités? Rassembler la préservation de l'environnement et la croissance économique.

Wikimedia commons
© Le centre des affaires de Francfort de nuit.

"Pour les communes, la lutte contre le réchauffement climatique, ce n’est pas opposer l’environnement à la croissance économique. Au contraire, elle génère deux grands bénéfices: l’amélioration de la qualité de vie des citoyens et l’apport d’une plus-value économique régionale", assure Andrea Graf, directrice du plan climat pour la région de Francfort.

Et d’appuyer son argumentaire avec deux exemples: "Promouvoir une mobilité durable par exemple, c’est réduire les émissions de CO2 issues des transports tout en améliorant la qualité de l’air. Et promouvoir les énergies renouvelables, c’est réduire les émissions issues du parc immobilier tout en réduisant la dépendance énergétique de la région du gaz russe ou du pétrole arabe. La production d’énergie est locale, les emplois et les bénéfices restent dans la région. "

 

Une énergie à 100% renouvelable d’ici 2050

 

Au 1er janvier 2013, la ville de Francfort-sur-le-Main et 75 communes de son agglomération ont donc lancé leur feuille de route climatique que dirige et coordonne l’équipe du service municipal à l’énergie autour d’Andrea Graf. Son objectif: réduire les émissions de CO2 de 95% d’ici à 2050 grâce à une production d’énergie issue à 100% des renouvelables.

A quoi s’ajoute un programme d’efficacité énergétique centré autour de quatre champs d’action: la consommation des ménages, du secteur industriel, du parc immobilier et des transports. Palette de mesures à destination des citoyens et entreprises Francfort n’est pas novice en matière de lutte contre le réchauffement climatique. De fait, le plan climat régional né il y a bientôt deux ans regroupe toutes les initiatives que la métropole financière a mis sur pied depuis une dizaine d’années déjà.

Dans le bâtiment, d’abord: depuis 2007, tous les bâtiments publics, logements sociaux, écoles, casernes de pompier, etc. doivent être construits en mode passif. Pour les entreprises, le service municipal à l’énergie conduit le programme "Ökoprofit". Il s’agit de conseiller les entreprises pendant un an et gratuitement, dans la mise en place d’une gestion environnementale et climatique au sein de leurs établissements. "Tous les outils du management environnemental sont présentés et décryptés autour de huit ateliers de travail", explique Andrea Graf.

Y participent des groupes aussi divers que la Deutsche Börse, l’opérateur de la bourse de Francfort, l’entreprise de logistique TNT, l’opéra de Francfort ou encore le cabinet d’audit Ernst & Young.

 

Une baisse des émissions de 15% pour une croissance économique en hausse de 50%

 

Toutes ces mesures portent d’ores et déjà leurs fruits: les émissions de CO2 par tête d’habitant ont baissé de 15% (par rapport à 1990, année de référence), pour une croissance économique de 50% et une augmentation de la surface de bureaux de... 80% (plus de 10 millions de m2 en 2010).

Il s’agit maintenant pour Francfort de se montrer plus ambitieuse encore dans ses objectifs climatiques à atteindre et d’y intégrer les communes de la région.

Claire Stam, à Francfort
© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

IStock 1152368018 1 01

Pêche illégale, braconnage... session de rattrapage à l'ONU pour tenter de réguler la haute mer, le Far West des océans

Ce nouveau rendez-vous accouchera-t-il d'un traité ambitieux ? Braconnage, pêche illégale... la haute mer est aujourd'hui considérée comme une zone de non-droit alors qu'elle représente 64 % des océans. Les Etats membres de l'ONU vont tenter de réguler ces espaces de biodiversité. L'enjeu est de...

Montage photo ok

Paysages calcinés, lacs asséchés, animaux morts, fleuves taris… l’été caniculaire en 8 photos choc

Des vagues de chaleur s'abattent sur l’Hexagone depuis le début de l’été et mettent les écosystèmes à rude épreuve. Chaque nouvel épisode de sécheresse accable un peu plus la faune et la flore qui paient un lourd tribut de cet été historiquement chaud en métropole. Des photos déjà tristement...

Incendie feux secheresse THIBAUD MORITZ AFP

Landes, Gironde, Jura, Drôme... En France, les feux monstres nécessitent du renfort européen

Alors que 50 000 hectares de forêts sont déjà partis en fumée en France depuis le début de l'année, les feux monstres continuent de dévorer de nombreux territoires. En Gironde et dans les Landes, où les brasiers sont intenses, les pompiers doivent s'adapter à des conditions climatiques extrêmes....

Alexandre florentin MIE mega canicules paris 50 degres AF

Alexandre Florentin : "Soit on cuit, soit on fuit, soit on agit… j’ai décidé d’agir"

Imaginez Paris en 2026 sous une canicule de 50°C qui dure depuis plusieurs semaines. Cette fiction*, racontée sur Twitter depuis le 30 mai dernier, donne des frissons tant certains faits paraissent bel et bien réels. Il faut dire qu’elle a coïncidé avec deux canicules qui ont frappé coup sur coup la...