Publié le 19 décembre 2014

ENVIRONNEMENT

Climat : 95% d’émissions de CO2 en moins d’ici 2050, la ville de Francfort y croit

Penser global, agir local, tel est le crédo d’un grand nombre de communes allemandes en matière de lutte contre le réchauffement climatique. Francfort-sur-le-Main, capitale financière et économique de l’Allemagne, se montre ambitieuse sur le sujet: elle souhaite réduire de 95% ses émissions de CO2 à l’horizon 2050 (avec 1990 comme année de référence). Un défi, lorsque l’on sait que la ville et la région abritent plus de 400000 entreprises. L'ambition des autorités? Rassembler la préservation de l'environnement et la croissance économique.

Wikimedia commons
© Le centre des affaires de Francfort de nuit.

"Pour les communes, la lutte contre le réchauffement climatique, ce n’est pas opposer l’environnement à la croissance économique. Au contraire, elle génère deux grands bénéfices: l’amélioration de la qualité de vie des citoyens et l’apport d’une plus-value économique régionale", assure Andrea Graf, directrice du plan climat pour la région de Francfort.

Et d’appuyer son argumentaire avec deux exemples: "Promouvoir une mobilité durable par exemple, c’est réduire les émissions de CO2 issues des transports tout en améliorant la qualité de l’air. Et promouvoir les énergies renouvelables, c’est réduire les émissions issues du parc immobilier tout en réduisant la dépendance énergétique de la région du gaz russe ou du pétrole arabe. La production d’énergie est locale, les emplois et les bénéfices restent dans la région. "

 

Une énergie à 100% renouvelable d’ici 2050

 

Au 1er janvier 2013, la ville de Francfort-sur-le-Main et 75 communes de son agglomération ont donc lancé leur feuille de route climatique que dirige et coordonne l’équipe du service municipal à l’énergie autour d’Andrea Graf. Son objectif: réduire les émissions de CO2 de 95% d’ici à 2050 grâce à une production d’énergie issue à 100% des renouvelables.

A quoi s’ajoute un programme d’efficacité énergétique centré autour de quatre champs d’action: la consommation des ménages, du secteur industriel, du parc immobilier et des transports. Palette de mesures à destination des citoyens et entreprises Francfort n’est pas novice en matière de lutte contre le réchauffement climatique. De fait, le plan climat régional né il y a bientôt deux ans regroupe toutes les initiatives que la métropole financière a mis sur pied depuis une dizaine d’années déjà.

Dans le bâtiment, d’abord: depuis 2007, tous les bâtiments publics, logements sociaux, écoles, casernes de pompier, etc. doivent être construits en mode passif. Pour les entreprises, le service municipal à l’énergie conduit le programme "Ökoprofit". Il s’agit de conseiller les entreprises pendant un an et gratuitement, dans la mise en place d’une gestion environnementale et climatique au sein de leurs établissements. "Tous les outils du management environnemental sont présentés et décryptés autour de huit ateliers de travail", explique Andrea Graf.

Y participent des groupes aussi divers que la Deutsche Börse, l’opérateur de la bourse de Francfort, l’entreprise de logistique TNT, l’opéra de Francfort ou encore le cabinet d’audit Ernst & Young.

 

Une baisse des émissions de 15% pour une croissance économique en hausse de 50%

 

Toutes ces mesures portent d’ores et déjà leurs fruits: les émissions de CO2 par tête d’habitant ont baissé de 15% (par rapport à 1990, année de référence), pour une croissance économique de 50% et une augmentation de la surface de bureaux de... 80% (plus de 10 millions de m2 en 2010).

Il s’agit maintenant pour Francfort de se montrer plus ambitieuse encore dans ses objectifs climatiques à atteindre et d’y intégrer les communes de la région.

Claire Stam, à Francfort
© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Chili gouvernement JAVIER TORRES AFP

Au Chili, un gouvernement jeune, paritaire, avec une climatologue à l’environnement

Le nouveau président du Chili, Gabriel Boric, entend bien mettre la lutte contre le changement climatique en haut de la pile de ses priorités. Il vient de passer les commandes du ministère de l'Environnement à Maisa Rojas, climatologue et co-autrice du dernier rapport du Giec. Un symbole fort.

Education transition

Transition écologique et sociale : l’enseignement supérieur se transforme doucement

Pour répondre à la quête de sens d'une jeunesse dont la moitié déclare souffrir d’éco-anxiété, mais aussi aux besoins des entreprises, des établissements lancent des formations entièrement dédiées à la transition. Un premier pas en cette journée mondiale de l’éducation, même si les enjeux du climat...

Couv Criminels climatiques

"Criminels climatiques" : une enquête édifiante sur les trois entreprises les plus climaticides au monde

Vous pensez à Amazon, Total ou BP ? Mais aucune de ces entreprises ne se situent dans le trio de tête. Les trois entreprises les plus climaticides au monde sont beaucoup moins connues du grand public. Il' s'agit du pétrolier Saudi Aramco, du géant chinois du charbon China Energy, et de la compagnie...

Inondations Jakarta Indonesie avril 2019 DasrilRoszandi NurPhoto 01

À cause du changement climatique, l’Indonésie déménage officiellement sa capitale

Jakarta, engloutie par les eaux en raison du changement climatique et de l'urbanisation galopante, va bientôt perdre son titre de capitale indonésienne. Les députés viennent officiellement d'approuver le projet du Président Joko Widodo de la transférer sur l'île de Bornéo. Il promet que Nusantra, la...