Publié le 12 décembre 2020

ENVIRONNEMENT

Cinq ans de l’Accord de Paris : la Convention citoyenne pour le climat au cœur du bilan de la France

Ce samedi 12 décembre, la France organisait un événement spécial pour les cinq ans de l'Accord de Paris, en amont d'un sommet international. L'ensemble des participants a rappelé l'absolue nécessité d'associer les citoyens et plus globalement les acteurs non-étatiques dans la lutte contre le changement climatique. Au cœur de ce plaidoyer, la Convention citoyenne pour le climat, un exercice de démocratie inédit.

5 ans accord de paris bilan france ministere des affaires etrangeres
La France organisait ce samedi une conférence bilan et de réflexion pour les cinq ans de l'Accord de Paris.
@Ministère des Affaires étrangères

"Ojos que no ven, corazón que no siente" (Yeux qui ne voient pas, cœur qui ne sent pas), a lancé en espagnol Josep Borell, vice-président de la Commission européenne. Par cette seule expression, il a résumé ce que l’ensemble des intervenants, présents ce samedi à la conférence organisée par la France pour célébrer les cinq ans de l’Accord de Paris, sont venus dire à la tribune : sans l’adhésion de tous, et notamment des citoyens, la transition ne sera pas possible. En ligne de mire, la Convention citoyenne pour le climat (CCC), une initiative française qui soulève l'enthousiasme.

"La CCC a démontré que les citoyens sont davantage prêts à faire la transition que ce que certains politiques ne le pensent. Le meilleur moyen d’y arriver, c’est d’associer les citoyens, de les consulter et de décider ensemble. C’est pourquoi, il est essentiel de respecter leur travail et tenir parole", a tenu à rappeler Laurence Tubiana, co-présidente du comité de gouvernance de la CCC. Une référence au futur projet de loi issu de la CCC, accusé de ne pas être suffisamment ambitieux.

Pas de changement sans les citoyens

Pour Claire Tutenuit, déléguée générale d’Entreprises pour l’environnement, "les trois mondes - pouvoirs publics, entreprises et citoyens – doivent coopérer". "Sans les habitants, les consommateurs, les salariés, les épargnants, sans leur volonté et leur adhésion au changement, rien n'est possible. La grande question, aujourd’hui, c'est de trouver comment les embarquer pour qu'ils isolent leur maison, changent leurs habitudes alimentaires, etc. Comment reproduire le travail de la CCC non pas à 150 mais à plusieurs millions ?", interroge-t-elle.

Même plaidoyer du côté de la jeunesse. Nathan Méténier, jeune conseiller climat auprès du Secrétaire général des Nations unies, appelle ainsi à "inclure plus largement les peuples autochtones et les marginalisés, qui sont aujourd’hui les premières victimes du changement climatique". "C’est en associant les citoyens qu'on pourra faire la transition et ce serait le plus beau des cadeaux pour l'anniversaire de l'Accord de Paris", ajoute-t-il.

Anne Hidalgo, la maire de Paris, déplore elle aussi "le déficit dans l'association des pouvoirs locaux, trop souvent perçus comme des contre-pouvoirs ou des pouvoirs adjacents, dans la lutte contre le changement climatique". "A l'échelle européenne, nous sommes en demande pour être partie prenante du plan de relance afin qu’il soit réellement traduit sur le terrain", explique-t-elle.

Intégrer la biodiversité

La scientifique Valérie Masson-Delmotte, membre du GIEC, a rappelé l’importance de réduire les émissions de gaz à effet de serre avant 2030, pour espérer limiter le réchauffement global à 2°C, voire 1,5°C. "L’action climatique progresse mais nous devons gagner en efficacité et en rapidité. Chaque année compte. Et si chacun peut agir à son échelle, les pouvoirs publics ont une responsabilité très importante sur le court-terme. Vos choix sont très importants", a-t-elle insisté, alors que pour plusieurs mesures de la CCC, le gouvernement veut repousser les échéances.

Une convention mondiale sur le climat, à l'instar des CCC française et britannique, est en cours de finalisation pour être lancée avant la COP26. Ce serait la plus grande expérience de démocratie participative jamais tentée. L'assemblée plénière serait composée de 1000 personnes, sélectionnées par le biais d'une loterie, et des événements locaux organisés aux niveaux national, régional et local. Barbara Pompili, la ministre de la Transition écologique, ne s’est pas épanchée sur la CCC, rappelant simplement qu’il s’agissait d’un "renouveau du pacte écologique et démocratique".

Elle a en revanche souligné l'importance d’allier préservation de la biodiversité et lutte contre le changement climatique et rappelé la tenue le 11 janvier prochain d’un One Planet Summit consacré à la biodiversité. "C’est une thématique qui touche bien plus les citoyens que le climat et cela tombe bien, car les solutions sont souvent les mêmes. Il est temps de travailler sur les deux sujets conjointement. C'est de là que peut naître l'espoir", a confirmé Claire Tutenuit.

Concepcion Alvarez @conce1


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Cinq ans après l'Accord de Paris, le monde se rapproche enfin d'une trajectoire de réchauffement à 2°C

Malgré le report d'un an de la COP26 de Glasgow (Écosse) sur le climat, certains des plus gros émetteurs de la planète, tels que la Chine ou encore le Japon, ont pris des engagements vers la neutralité carbone. L'ensemble de ces nouvelles annonces placent le monde sur une trajectoire de...

Podcast #LesEngagés : cinq ans après l'Accord de Paris, rencontre avec Laurent Fabius, président de la COP21

À l’occasion des cinq ans de l’Accord de Paris, célébrés ce samedi 12 décembre, le podcast de Novethic #LesEngagés rencontre l’ancien Premier ministre Laurent Fabius, ex-ministre des Affaires étrangères sous Hollande et président de la COP21. En 2015, c’est lui qui a mené les négociations...

Projet de loi Convention climat : les premiers arbitrages concernent les mesures les plus consensuelles

Lutte contre l'artificialisation des sols, interdiction de certains vols domestiques, menus végétariens quotidiens, fin des publicités pour les énergies fossiles... Barbara Pompili, la ministre de la Transition écologique, a dévoilé les premiers arbitrages sur le futur projet de loi issu...

Convention citoyenne pour le climat : Emmanuel Macron hausse le ton contre "le monstre démocratique" qu’il a lui-même créé

La guerre est déclarée entre Emmanuel Macron et une partie de la Convention Citoyenne sur le Climat dont Cyril Dion s’est fait porte-parole. Alors que le premier estime qu’aucun gouvernement n’est jamais allé aussi loin en matière d’écologie, le deuxième juge que le Président renonce aux...

[Infographie] Où en sont les 146 propositions de la Convention citoyenne pour le climat "acceptées" par Emmanuel Macron ?

Fin juin, le Président de la République, Emmanuel Macron, s'est engagé à soutenir "sans filtre" 146 des 149 propositions élaborées par la Convention citoyenne pour le climat. Quatre mois plus tard, Novethic dresse un premier bilan en demi-teinte. Si un tiers des mesures ont bel et bien été...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

IMG ours renne @Izabela Kulaszewicz

Réchauffement climatique : les images inédites d'un ours chassant un renne

C'est une scène inhabituelle. Pour la première fois, un ours polaire a été filmé en train de chasser et se nourrir d'un renne dans l'archipel du Svalbard, au nord de la Norvège. Un phénomène qui semble se multiplier à mesure que la banquise, terrain de chasse des ours, disparaît.

Cow Pixabay vaches

Le méthane devient (enfin) un sujet majeur de la lutte contre le changement climatique

Si la réduction du CO2 dans l'atmosphère occupe le devant de la scène, la lutte contre les émissions de méthane s'est progressivement imposée comme une mesure indispensable et prometteuse pour atteindre les objectifs de lutte contre le réchauffement climatique. Si la problématique émerge depuis...

Raffinerie Exxon Slagen Norvege 01

Les émissions mondiales du secteur pétrole et gaz sont largement sous-estimées, selon la coalition Climate Trace

Le secteur du pétrole et gaz aurait émis près d’un milliard de tonnes de CO2 de plus que celles reportées officiellement, selon un rapport de Climate Trace. Cette coalition d’ONG, d’entreprises de la tech et d’universités a développé une base de données sur les émissions des grands secteurs...

Neutralite carbone compensation credits carbone istock

COP26 : Le Pacte de Glasgow fixe enfin des règles pour les marchés carbone

À la COP26, les États sont enfin parvenus à un accord sur l'article 6 de l'Accord de Paris, régissant les marchés carbone. Ces derniers, en plein essor, n'étaient plus régulés depuis deux ans. Le texte négocié à Glasgow a permis d'exclure le risque de double-comptage, encore défendu ardemment par...