Publié le 26 juillet 2017

ENVIRONNEMENT

Changement climatique : cartographie d’un désastre annoncé en Asie-Pacifique

La Banque asiatique de développement tire la sonnette d’alarme. Dans un rapport détaillé de 130 pages, elle dévoile l’ampleur des dégâts liés à un réchauffement climatique supérieur à 2°C d’ici la fin du siècle. La région Asie-Pacifique connaîtrait ainsi des effets "désastreux", notamment pour la sécurité alimentaire, pouvant mener à d’importantes migrations, voire à l’émergence de conflits.

En 2008 les inondations font plus de 16 000 morts en Birmanie notamment par manque d un bon programme d adaptation. KHIN MAUNG WIN AFP
Les inondations avaient fait plus de 16 000 morts en Birmanie en 2008.
Maung Win / AFP

C’est au tour de la Banque asiatique de développement (BAD) d’alerter sur l’ampleur des conséquences liées au changement climatique. Dans une étude (1) publiée  avec l’Institut de recherches de Potsdam sur l’impact du climat, elle estime que dans le cadre d’un scénario Business as usual , où rien n’est fait pour enrayer la hausse de la température globale (conduisant à un réchauffement de 4°C), l’impact pour la région Asie-Pacifique serait désastreux.

"Les possibilités d'adaptation seront drastiquement réduites, écrivent les auteurs du rapport. Les vagues de chaleur prolongées, l’élévation du niveau de la mer et l’augmentation des précipitations, entre autres, viendront perturber les services écosystémiques et entraîneront des effets graves sur les moyens de subsistance de la population, affectant leur santé et exacerbant les migrations et le risque de conflits". Même avec un réchauffement limité à 2°C voire 1,5°C, objectif de l’Accord de Paris, une partie de la région serait encore lourdement fragilisée.  

+6°C en été

Ainsi, si le rythme actuel se poursuit, le thermomètre pourrait grimper de 6°C dans certaines régions, voire de 8°C dans des pays comme le Tadjikistan, l’Afghanistan, le Pakistan et le nord-ouest de la Chine. Pour chaque degré de réchauffement, le niveau de la mer pourrait quant à lui s’élever de 2,3 mètres, rendant des zones entièrement inhabitables et entraînant des migrations importantes.

Par ailleurs, alors que les risques d'inondation augmenteront en raison des fortes précipitations, une partie de la région sera confrontée à une pénurie d'eau due non seulement aux changements climatiques, mais aussi à la demande croissante, rapportent les auteurs. Se posera alors un défi de taille : la sécurité alimentaire des populations. D’une part, la baisse de la productivité des sols et, d’autre part, le blanchiment des récifs coralliens auront ainsi de graves conséquences sur leurs moyens de subsistance.

Émergence de conflits

Or, la famine, le manque de ressources naturelles et énergétiques et la pauvreté sont "des facteurs importants dans l’émergence de conflits", soulignent les experts. Les auteurs alertent également sur les risques de perturbations dans les chaînes d'approvisionnement mettant en péril le réseau commercial mondialisé.

Enfin, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a récemment estimé que 26 000 décès d’enfants de moins de 5 ans liés à la dénutrition seraient attribuables aux changements climatiques dans les années 2030 dans la région Asie-Pacifique. Selon la même évaluation, les décès liés à la chaleur parmi les personnes âgées devraient augmenter d'environ 50 000 cas en raison des changements climatiques d'ici 2050.  

Concepcion Alvarez @conce1

(1) Rapport de la Banque asiatique de développement 


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Rapport Haut conseil pour le climat HC Climat

"Au rythme actuel, la France a peu de chances de tenir ses engagements climatiques", selon le Haut Conseil pour le climat

La sentence est tombée : la France n’est pas sur la bonne voie pour lutter efficacement contre le changement climatique. C’est la conclusion sévère du premier rapport du Haut conseil pour le climat sur l’évaluation des politiques publiques remis en plein épisode caniculaire. L’instance a été mise en...

Canicule France DenisCharlet AFP

153 milliards d’heures de travail perdues à cause de la canicule

La canicule qui touche la France cette semaine n'a pas que des conséquences sur notre santé. Elle affecte aussi notre productivité. Une étude publiée dans The Lancet a estimé qu'en 2017, année marquée par un été particulièrement chaud, 153 milliards d'heures de travail avaient été perdues à cause de...

Pipeline alberta Jiri Rezac GREENPEACE

Le gouvernement canadien donne son feu vert à l’extension de l’oléoduc Trans Mountain

Au lendemain du décret de l'état d'urgence climatique, le gouvernement canadien a autorisé l'extension de l'oléoduc Trans Mountain qui relie les champs de sables bitumineux de l'Alberta à la côte ouest du pays. Une position difficile à tenir pour le premier ministre Justin Trudeau qui se pose comme...

CO2 Atmosphere Climat Jukkisjupi

Climat : le monde connait sa plus forte hausse des émissions de CO2 dans le monde en 7 ans, selon BP

Les émissions de CO2 ont augmenté de 2 % dans le monde en 2018. Il s’agit de la hausse la plus forte depuis sept ans, relève mardi le géant pétrolier BP dans un rapport sur l'énergie, inquiétant pour la lutte contre le réchauffement climatique.