Publié le 08 août 2019

ENVIRONNEMENT

[Ces startups qui changent le monde] UpFactor densifie les villes par le haut

UpFactor s’attaque à une équation complexe : résoudre la crise du logement sans augmenter l’artificialisation des sols. La jeune entreprise développe une solution pour faciliter l’étude de la surélévation des bâtiments existants, pour densifier les villes tout en les rendant plus durables. Pendant une semaine, Novethic met un coup de projecteur sur les startups responsables qui vont changer nos habitudes.

Toits de Paris Pixabay
Pour éviter l'étalement urbain, UpFactor développe un outil pour étudier simplement la faisabilité d'une surélévation de bâtiment dans les grandes villes.
@Pixabay

Et si on construisait en ville ? UpFactor, une jeune entreprise créée en 2017, veut faciliter toutes les démarches visant à surélever les bâtiments existants, pour rajouter de précieux mètres carrés en ville. Un bon moyen pour éviter l’étalement urbain et l’artificialisation des sols que cela engendre, tout en apportant de nouvelles solutions de logement.

La startup est issue des réflexions de Didier Mignery, également fondateur de Zoomfactor, une agence en architecture. Après un projet de surélévation de toiture à Paris qui s’éternisait, du fait des nombreuses procédures nécessaires pour obtenir l’accord final, l’architecte a détecté un potentiel de simplification et a décidé de lancer sa startup.

Upfactor se base sur un outil numérique développé en interne, le UpFactor Geoservices, qui détermine la faisabilité d’une surélévation de bâtiment. Cet outil intègre un logiciel de visualisation 3D et une base de données recoupant les informations relatives au cadastre, au plan d’urbanisme, au positionnement du bâtiment dans la rue, etc., nécessaire à l’évaluation du potentiel d’un projet.

Financer la rénovation énergétique

À partir de quelques données sur un bâtiment (adresse, année de construction, etc.), il permet de détecter automatiquement la surface supplémentaire à construire disponible et de visualiser, en 3D, les possibilités d’extension. La startup propose d’accompagner le porteur de projet (copropriété, promoteurs immobiliers, bailleurs sociaux, etc.) jusqu’à l’obtention du permis de construire.

La valorisation de ces nouveaux mètres carrés venus du ciel présente un autre avantage écologique. Ils permettent aux propriétaires de financer d’autres travaux de rénovation énergétique dans leur bâtiment, qu’il s’agisse du changement du chauffage pour un système moins énergivore, de l’isolation du bâtiment ou, bien sûr, de la toiture. La startup a signé un partenariat en 2018 avec l’institut Matériaux et équipements pour la construction durable (MECD), l’institut de recherche membre du Contrat de filière industrielle pour la construction, pour promouvoir la surélévation des bâtiments comme moyen de financer la lutte contre les passoires thermiques.

Arnaud Dumas @ADumas5


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

[J'agis pour la planète] Je tire un trait sur mon rêve de pavillon

Il y a quelques mois, Novethic a créé la polémique en relayant une étude du cabinet BL Evolution (1) qui présentait différentes mesures pour limiter le réchauffement climatique à 1,5°C. Cet été, nous revenons sur quelques-unes de ces propositions pour comprendre comment elles pourraient...

Artificialisation des sols : en France, on bétonne même quand ce n'est pas nécessaire

L'artificialisation des terres progresse plus vite que la croissance démographique et économique. Autrement dit, en France, même quand il n'y a pas de besoin spécifique, les sols sont bétonnés. À ce rythme d'ici la fin du siècle, 18 % du territoire sera artificialisé, prévient l'Iddri. Une...

[LE CHIFFRE] Artificialisation des sols : l'équivalent de six fois la surface de Paris disparaît chaque année en France

Cette semaine a été agitée par la mise en place d’une éventuelle "taxe béton" sur les nouvelles constructions. La piste avancée par Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique et solidaire, a finalement été invalidée par le gouvernement qui dit vouloir se laisser un temps de...

[Le monde en 2050] Villes englouties et bâtiments en déchets : l'habitat durable est une question de survie

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Alok sharma Foreign and commonwealth office

La COP26 est reportée d’un an à novembre 2021 pour mieux relever l’ambition, promettent les États organisateurs

La COP26 sur le climat a officiellement été reportée d'un an. Elle se tiendra du 1er au 12 novembre 2021 à Glagow, en Écosse. Alors que certains y voient un constat d'échec, les États organisateurs et plusieurs experts assurent que c'est le temps nécessaire pour relever l'ambition climatique. Le...

Essec

ESSEC, Sciences Po, Polytechnique : les grandes écoles prennent le tournant de la transition

L'école de commerce Essec vient de dévoiler son plan de transformation durable. Tous les cours intégreront désormais les dimensions environnementales et sociétales. Une démarche ambitieuse alors que les grandes écoles à l’instar de Sciences Po et Polytechnique intègrent de plus en plus ses enjeux...

Ursula von der leyen CE 270520

Plan de relance européen : la Commission veut construire une "Union de la durabilité pour les générations futures"

Très attendu, le plan de relance européen a été présenté mercredi 27 mai par la Commission européenne. Il propose un nouvel instrument de relance de 750 milliards d'euros, dont 500 milliards de subventions, qui seraient mutualisées entre tous les États membres. L'objectif est d'aider les pays les...

A320 AIr France

Air France va réduire de 40 % ses vols domestiques pour limiter son empreinte environnementale

Air France a annoncé, lors de son assemblée générale, vouloir réduire de 40 % son offre sur son réseau domestique. Une décision qui répond aux attentes du gouvernement, qui avait conditionné son aide de 7 milliards d'euros à des contreparties environnementales. Mais pour le think tank The Shift...