Publié le 09 décembre 2019

ENVIRONNEMENT

Catastrophes climatiques : 20 millions de personnes forcées de quitter leur foyer chaque année

Selon un nouveau rapport de l’ONG Oxfam, les catastrophes liées au changement climatique sont le premier facteur de déplacements internes dans le monde. Les événements extrêmes ont été multipliés par cinq sur la dernière décennie, forçant chaque année 20 millions de personnes à quitter leur foyer. Les pays insulaires et en développement sont les plus exposés.

Les populations des petits États insulaires en développement ont 150 fois plus de risque d’être déplacées à cause de phénomènes météorologiques extrêmes que la population européenne.
@Flickr

Le risque de déplacement interne après une catastrophe naturelle (cyclone, inondation, incendie) est sept fois plus élevé qu’en cas de séisme et trois fois plus qu’en cas de conflit. C’est ce que révèle l’ONG Oxfam dans un nouveau rapport publié pendant la COP25. Ces déplacements touchent principalement les habitants des pays pauvres. Sept des dix pays les plus exposés sont de petits États insulaires en développement. Leurs populations ont 150 fois plus de risque d’être déplacées à cause de phénomènes météorologiques extrêmes que la population européenne.

À Cuba, sur l'île de la Dominique et dans l’archipel des Tuvalu, entre 2008 et 2018, près de 5 % de la population a ainsi dû fuir chaque année à cause de conditions climatiques extrêmes. Cela correspond à près de la moitié de la population de Madrid contrainte de se déplacer ailleurs en Espagne chaque année. Au total, sur la dernière décennie, ce sont 20 millions de personnes qui ont été obligées de quitter leur foyer en raison du changement climatique.

Les femmes particulièrement vulnérables

Environ 80 % de toutes les personnes déplacées au cours de la dernière décennie vivent en Asie, continent qui accueille plus d’un tiers des personnes en situation d’extrême pauvreté dans le monde. Les femmes sont particulièrement vulnérables. Dans de nombreuses régions du monde, elles n'apprennent pas à nager ou ne sont pas autorisées à quitter leur maison seules. La crise climatique rend également leurs tâches plus compliquées. En Somalie par exemple, des femmes ont indiqué à Oxfam que leur charge de travail avait doublé après la sécheresse, certaines devant parcourir jusqu'à 10 km pour trouver de l’eau et du bois de chauffage.

Lorsqu'ils sont contraints de quitter leur domicile, les femmes et les enfants sont également exposés aux violences et aux abus. Les enfants déplacés se voient en outre souvent refuser un accès à l’éducation, et les femmes ont plus de mal à reconstruire leur vie du fait des inégalités avec les hommes. Par exemple, à la suite du cyclone qui a frappé le Mozambique, les faibles taux de scolarisation et d’alphabétisation parmi les femmes déplacées les ont souvent privées d’informations sur leurs droits d'accès à la terre, note l’ONG.

Oxfam révèle également que les dommages décennaux imputables aux phénomènes météorologiques extrêmes ont dépassé pour la première fois la barre des 1 000 milliards de dollars dans les années 2010, soit cinq fois plus que dans les années 1970. En moyenne, les pertes économiques inhérentes à des phénomènes climatiques extrêmes au cours de la dernière décennie ont représenté 2 % du PIB des pays concernés. Ce chiffre est beaucoup plus élevé pour de nombreux pays en développement. Il atteint même les 20 % dans les petits États insulaires.

"L'injustice doit cesser"

"Jusqu’à maintenant les pays riches ont largement laissé des millions de femmes, d’hommes et d’enfants des pays pauvres assumer eux-mêmes les coûts croissants des catastrophes climatiques extrêmes. Cette injustice doit cesser", lance Armelle Le Comte, responsable du plaidoyer climat et énergie pour Oxfam France. "Les gouvernements doivent soutenir la mise en place d’un nouveau fonds relatif aux pertes et dommages afin d’aider les communautés pauvres à se reconstruire après des catastrophes climatiques."

À Madrid, où la COP25 se tient jusqu’au 13 décembre, l’ONU doit présenter ses conclusions sur les progrès effectués dans le cadre du mécanisme dédié aux pertes et dommages, le Mécanisme international de Varsovie. Les pays en développement plaident aussi pour la mise en place d’un nouveau fonds pour aider les communautés touchées à se relever et à se reconstruire après des catastrophes climatiques. Pour l'instant, les discussions patinent et les pistes de compromis semblent difficiles à trouver.

Cette question des déplacements climatiques a par ailleurs fait l'objet d'une enquête menée par la Banque européenne d'investissement. Il apparaît que les jeunes Français sont 45 % à estimer que le changement climatique les forcera à s'installer à l’étranger. 89 % estiment aussi que des personnes pourraient quitter leur pays de résidence pour fuir des conditions climatiques extrêmes, devenant ainsi des réfugiés climatiques.

Concepcion Alvarez @conce1


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

[LE CHIFFRE] 140 millions de déplacés climatiques d’ici 2050, soit plus de deux fois la population française

Pénurie d’eau, hausse du niveau de la mer ou baisse des récoltes agricoles, voici ce qui va pousser plus de 140 millions de personnes à quitter leur lieu de vie d’ici la moitié du siècle. Ils seront issus de trois régions :  l’Afrique subsaharienne, l’Asie du Sud et l’Amérique latine. En...

Migrations, inégalités, emplois : les autres enjeux de la transition climatique

En marge du One Planet Summit, qui s'est tenu cette semaine sur le thème de la finance climat, un échange a eu lieu mercredi 13 décembre sur la solidarité climatique, organisé par le ministère de la Transition écologique et solidaire. Après les nombreuses annonces du secteur financier pour...

Le changement climatique, principal facteur des migrations, selon Nicolas Hulot

Le changement climatique fait deux fois plus de déplacés que les conflits et est peut-être le principal facteur des migrations, a déclaré jeudi 30 novembre à Genève en Suisse, le ministre français de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot.

"Le changement climatique constitue une menace pour la sécurité internationale", selon François Gemenne

C’est un argument qui pourrait réussir à convaincre les derniers climatosceptiques. C’est en tout cas celui qu’a utilisé Emmanuel Macron pour tenter de convaincre Donald Trump de revenir dans l’Accord de Paris. Franchir le seuil des 2°C de réchauffement climatique soulèverait d'importantes...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Fuite Nord Stream1 Danish Defence

Fuites sur les gazoducs Nord Stream 1 et 2 : un impact sans précédent sur le climat ?

S'il est encore difficile d'estimer précisément la quantité de gaz qui fuit dans la mer Baltique et la quantité de méthane qui sera relâchée dans l'atmosphère, les quatre fuites détectées sur les gazoducs Nord Stream 1 et 2, reliant la Russie à l'Allemagne, vont avoir des conséquences certaines sur...

Objectif rate cible NDC istock DNY59

COP27 : Les pays les plus émetteurs ont échoué à revoir leurs objectifs climatiques à la hausse

Les pays les plus riches du monde, ceux qui sont les plus responsables du changement climatique, ont échoué à revoir leurs objectifs climatiques avant la COP27 de Charm el-Cheikh, en Égypte, début novembre. La plupart des pays du G20, qui représentent à eux seuls 80 % du PIB mondial, n'ont pas...

Loi climat justice balance istock

Avant la COP27, des ONG brandissent la menace des procédures judiciaires en cas d’inaction climatique

À quelques semaines de la COP27, les ONG mettent la pression sur les gouvernements du monde entier. Elles se disent déterminées à utiliser l’arme judiciaire si aucune décision d'ampleur n’est prise pour lutter contre le dérèglement climatique. Au total, plus d’une vingtaine d'associations, dont...

Somalie refugie secheresse 2022 Yasuyoshi Chiba AFP

La famine progresse dans les pays vulnérables, amplifiée par les catastrophes climatiques

Somalie, Haïti, Kenya, Afghanistan, Guatemala… Le risque de famine progresse de façon alarmante dans le monde et les conséquences du réchauffement climatique aggravent le phénomène. Une étude d’Oxfam sur dix pays particulièrement exposés aux catastrophes climatiques, comme la sécheresse, montre que...