Publié le 28 juin 2016

ENVIRONNEMENT

Business & Climate Summit : des partenariats entre entreprises au chevet du climat

La deuxième édition du Business & Climate Summit, qui se déroule en ce moment à Londres, dresse un constat clair : seuls, les États ne parviendront pas à contenir les émissions de gaz à effet de serre "bien en-deçà des 2°", tel que le prévoit l’Accord de Paris. Pour les épauler, les entreprises, de plus en plus conscientes des risques que représente le réchauffement climatique, sont des partenaires cruciaux. Mais quels sont les outils mis à leur disposition leur permettant d’accélérer la transition vers une économie bas-carbone ? Un nouveau concept émerge, celui des "initiatives coopératives". Explications.

Villes, ONG, mais aussi et de plus en plus les entreprises se mobilisent pour développer en commun des solutions bas-carbone.
sdlgzps / iStock

Conçu dans le cadre du Plan d’Actions Lima-Paris, en amont de la COP21, le concept d’initiatives coopératives ne cesse depuis de s’étendre, tant il s’avère prometteur. Une étude[1] publiée en 2015 s’est penchée sur le potentiel de ces partenariats dans le secteur privé. Elle s’appuie sur cinq initiatives. Le résultat est édifiant : grâce à ces dernières, 200 millions de tonnes de CO2 économisées d’ici 2020. Avec une forte marge de progression, prévoient les auteurs.

De quoi s’agit-il ? De coopérations volontaires entre acteurs non-étatiques pour développer en commun des solutions bas-carbone. Sont concernés des acteurs majeurs de la société civile, comme les villes et les ONG. Mais aussi, et de plus en plus, les entreprises. Ces dernières peuvent se mobiliser autour d’une technologie ou d’une industrie commune. C’est le cas du programme Refrigerants, Naturally!, qui réunit des géants comme Pepsico, Unilever, Red Bull ou encore Coca Cola et dont le but est de développer et promouvoir des techniques de réfrigération bas-carbone. Ou de la Cement Sustainability Initiative, qui regroupe 25 producteurs de ciment représentant 30% de la production mondiale. Cette initiative propose une plateforme permettant échanges, dialogue avec les parties prenantes et développement en commun de solutions bas-carbone dans la chaîne de production.

 

Fort pouvoir incitatif

 

Pour Ann Gardiner, consultante en politiques et stratégies climat chez Ecofys, ces partenariats apportent aux entreprises "une meilleure reconnaissance de leurs actions menées en faveur du climat auprès de leurs pairs et de leurs clientèles, mais aussi auprès des parties prenantes". Surtout, l’échange d’informations entre entreprises joue un rôle central grâce, notamment, aux retours d’expérience. Ce qui enclenche souvent une dynamique vertueuse : "Certains projets sont considérés comme des succès, ce qui incite d’autres entreprises à suivre ces exemples. Et c’est bien de cela dont il s’agit, inciter de plus en plus d’acteurs à se mobiliser pour le climat", poursuit la consultante.

Mais pour faire tâche d’huile, encore faut-il rendre visible l’action climatique entrepreneuriale. C’est le rôle de la plateforme Climate Initiatives Platform (CIP), qui recense un total de 219 partenariats et 7461 entreprises qui se sont engagées dans l’action climatique. "Au lieu d’étudier les actions de façon individuelle, il est plus efficace de les regrouper par catégories. Cela améliore la visibilité de l’action climatique entrepreneuriale", explique Ann Gardiner.

Autre avantage de la plateforme : rendre l’action climatique des entreprises visible par-delà les frontières nationales. Les auteurs de l’étude "Better Partnerships" soulignent à quel point la dimension internationale de ces partenariats entre entreprises améliore l’efficacité des programmes bas-carbone et leurs ambitions.

Des initiatives extérieures à la diplomatie climatique qui pourraient mettre à mal le rôle et l’action du Secrétariat de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC), qui réunit chaque année les délégations des 196 Parties/États pour les fameuses COP ? Pas pour Ann Gardner pour qui il ne s’agit pas de séparer l’action des uns et des autres mais bien d’un "renforcement mutuel des ambitions. Chacun ayant besoin l’un de l’autre".

 

[1] "Better partnerships - Understanding and increasing the impact of private sector cooperative initiatives", University of Cambridge, Institute for Sustainability Leadership, Ecofys
Claire Stam
© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Brice Lalonde : "Le Business & Climate Summit, lieu de rencontre du secteur privé sur le climat"

La deuxième édition du Business & Climate Summit s’ouvre aujourd’hui à Londres. Durant deux jours, entreprises et investisseurs échangeront sur les bonnes pratiques et les mesures pour lutter contre le changement climatique. Six mois après l’adoption de l’Accord de Paris et alors que le...

COP22 : transformer l'essai

Hakima El Haite, ministre déléguée à l’Environnement du Maroc, est en charge de l’organisation de la COP22 à Marrakech. Elle était à Paris la semaine dernière. Elle a détaillé les priorités à mener cette année dans le prolongement de l’adoption de l’Accord de Paris et rappelé les grands...

Les pays du G20 tardent à décarboner leur économie

Pour la deuxième année consécutive, la demande énergétique a stagné dans les pays du G20. Les émissions de CO2 ont même légèrement diminué en 2015, selon des données publiées mardi 31 mai par le cabinet Enerdata. Faut-il se réjouir d’une prise de conscience climatique ? Pas vraiment, car...

Risque climat : la moitié des plus gros investisseurs ignore le changement climatique

Selon un nouveau classement publié ce lundi par l’ONG Asset Owners Disclosure Project (AODP), 246 des 500 plus gros investisseurs mondiaux ne prennent pas en compte le changement climatique et leur exposition à ce risque. De quoi mettre en danger l’épargne de millions de personnes. La...

Prix carbone : la France veut être moteur

Il est sur toutes les lèvres depuis quelques semaines. Cantonné au préambule de l’Accord de Paris, le prix carbone est désormais un élément incontournable du débat climatique. Réclamé par de plus en plus d’entreprises, il fait l’objet d’une attention toute particulière de la France, qui...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Aeroport pixabay

Pays-Bas : Un des plus gros aéroports d'Europe limite ses vols pour moins polluer, une première

C’est le troisième aéroport le plus fréquenté d’Europe. Le gouvernement néerlandais a décidé de plafonner le nombre de vols de l'aéroport Amsterdam-Schiphol en raison de la pollution sonore et des inquiétudes climatiques des habitants de la zone. Une première qui pourrait influencer d'autres pays....

Glacier italie istock

Effondrement d’un glacier en Italie, typhon en Chine, canicule… un week-end catastrophe sous le signe du changement climatique

Ce week-end, des évènements extrêmes liés au changement climatique se sont enchaînés partout dans le monde. Alors qu’un glacier s’est effondré en Italie après un record de chaleur, un typhon s’est abattu sur la Chine. Autant de phénomènes qui nous rappellent l’urgence à agir et à s’adapter comme à...

EP ok jpg

"Non, il ne faut pas arrêter de faire des enfants pour sauver la planète", selon Emmanuel Pont

"Faut-il arrêter de faire des enfants pour sauver la planète ?". C'est la question à laquelle répond Emmanuel Pont dans son dernier livre alors que nous serons bientôt 8 milliards d'êtres humains sur Terre. Il revient ainsi sur l’étude polémique de 2017 qui avait évalué le "poids" écologique d’une...

Dont look up pop culture influence climat netflix

Mobilisation climatique : la pop culture plus efficace que le rapport du GIEC

Climat, limites planétaires, perte de biodiversité… Les rapports scientifiques se multiplient pour nous pousser à agir face à l’urgence écologique, mais peinent à toucher le grand public. Pour changer d’échelle, la culture populaire a un rôle à jouer. Dans une nouvelle étude, l’Ademe et Place to B...