Publié le 20 mars 2019

ENVIRONNEMENT

La ministre Brune Poirson élue à l'ONU pour l'environnement… une première pour la France

La secrétaire d'État à la Transition écologique et solidaire, Brune Poirson, a été élue vice-présidente de l'Assemblée des Nations Unies pour l'Environnement (ANUE) pour un mandat de deux ans, a annoncé mercredi 20 mars le gouvernement. Réservé à des ministres en fonction, ce poste est pour la première fois attribué à la France.

Brune Poirson est ministre de la Transition écologique et solidaire. Depuis le départ de Nicolas Hulot, elle endosse de plus en plus les sujets environnementaux.
@BertrandGuay/AFP

Pour être nommée à la fonction de vice-présidente de l'Assemblée des Nations Unies pour l'Environnement (ANUE), il faut être ministre d’un gouvernement. Pour la première fois, le poste revient à un ministre français. Et c’est la secrétaire d’État à la Transition énergétique et solidaire qui a été choisie, Brune Poirson. Elle assure être "honorée de la confiance" qui lui est accordée par l'ANUE. "Cette nouvelle responsabilité au sein d'une organisation internationale aussi importante est une opportunité de porter plus fortement nos actions en faveur de la préservation du climat et de la biodiversité", ajoute-t-elle.

L’ANUE est l'organe décisionnel le plus important au monde sur les questions environnementales. Cette assemblée, créée en 2012 afin de renforcer le combat environnemental, s'est réunie à Nairobi la semaine dernière. "Il s'agit d'un poste auquel ne sont éligibles que les ministres en exercice. La France obtient ce poste pour la première fois", se réjouit le gouvernement dans un communiqué.

Figure montante

Âgée de 36 ans, Brune Poirson a fait ses armes en Inde et au Royaume-Uni avant de rejoindre l’équipe d’Emmanuel Macron en 2016, avant de devenir députée puis ministre. Depuis le départ de Nicolas Hulot, elle est une figure de plus en plus visible du gouvernement Macron sur de nombreux sujets. C’est par exemple elle qui est allée au contact des lycéens en grève pour le climat le 15 février dernier. Elle s’est également illustré en étant une des rares membres du gouvernement à se mêler à la marche du siècle le 16 mars.

 

En novembre,  elle avait pris la parole au nom du gouvernement à l’occasion du Climate Finance Day réunissant le monde de la finance durable. "La finance n'est pas un ennemi. La finance n'est pas un ami. La finance est un outil", lançait-elle. Puis d’ajouter : "Aujourd'hui, nous trouvons inacceptable que les banques aient financé l'esclavage. Demain, j'espère que ma fille trouvera inacceptable que les banques aient financé les énergies fossiles".

Ludovic Dupin, @LudovicDupin


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Blocage lafarge cemex

Après Blackrock, les militants écolos ciblent Lafarge et la pollution du BTP

Après avoir pris pour cible BlackRock la semaine dernière, les activistes écologistes ont bloqué le 17 février les sites des cimentiers Lafarge et Cemex pour dénoncer l'impact sur l'environnement et la biodiversité du BTP. À l'initiative du mouvement de désobéissance civile Extinction Rebellion,...

Protocole de kyoto NB ina

[À l’origine] Le protocole de Kyoto, 1er accord international sur le climat, n’a que quinze ans

Si la reconnaissance des problèmes liées au changement climatique date des années 80, le premier accord international sur le climat, le Protocole de Kyoto, n'est entré en vigueur qu'en 2005, sans la plupart des plus gros pollueurs comme les États-Unis, le Canada, la Chine ou l'Inde. 15 ans plus...

Elisabeth borne conseil des ministres elysee

Adaptation, biodiversité, exemplarité de l'État : ce qu’il faut retenir du 4e Conseil de défense écologique

Au menu du quatrième Conseil de défense écologique, qui se tenait ce mercredi 12 février, le gouvernement a promis des mesures d’adaptation au changement climatique censées protéger 17 millions de Français. Il confirme la protection d’un tiers du territoire dans le cadre de la conférence onusienne...

Pacte vert européen : vers une taxe carbone aux frontières plus juste pour les ménages modestes

Parmi les nombreuses mesures du Pacte vert européen, il y a la mise en place d'un mécanisme carbone aux frontières : comprendre une taxe carbone ou une extension du marché carbone européen aux produits importés. Selon une étude de l'OFCE et de l'Ademe, celle-ci pèserait moins sur les ménages les...