Publié le 25 avril 2018

ENVIRONNEMENT

"Avengers : Infinity War", et si les super héros se battaient vraiment pour protéger la planète et l’environnement

Ils repoussent des armées extraterrestres, arrêtent des anciens dieux mégalomanes, annihilent les plans de génies du mal… Mais aucun ne prête vraiment attention à la planète. Rares sont les super héros (ou super vilains) à réellement s’intéresser au sort de la vie, de la nature et de la planète. Novethic en sélectionne cinq pour vous, dont trois apparaissent dans le blockbuster "Avengers : Infinity War" qui sort ce 25 avril au cinéma.

Thanos, le méchant de Avengers : Infinity War veut détruire la moitié de la vie dans l'Univers.
@Marvel

C’est l’un des blockbusters les plus attendus et sans doute le film de l’écurie Marvel le plus ambitieux. Ce mercredi 25 avril, "Avengers : Infinity War", le troisième opus de la saga Avengers, sort au cinéma. Il met à l’écran un nombre inédit de super héros. Ceux-ci vont essayer de sauver la Terre et, même une partie de l’Univers, face à l’assaut du titan fou Thanos.

Tous les films de super héros de ces dernières années portent des messages forts. Les X-Men abordent le thème du droit à la différence, Black Panther donne une image moderne et puissante de l’Afrique, Spiderman insiste sur la question de la responsabilité individuelle, Wonder Woman met une femme à l’honneur en pleine Première Guerre mondiale…

Mais il est un combat, un ennemi mortel même, auquel peu de héros ou méchants se sont vraiment attaqués. C’est celui de la protection de la biodiversité, de la lutte contre le changement climatique ou la pollution. Novethic en sélectionne cinq pour vous.

 

1. Iron Man, promoteur de l’énergie propre

Iron manLe super héros à l’armure rouge et or, Tony Stark à l’état civil, est aussi le grand patron de Stark Industries. Toute sa puissance repose sur la création d’une source d’énergie abondante et propre. Il s’enorgueillit d’ailleurs, dans Iron Man 2, du fait que la tour de son entreprise soit intégralement alimentée par une énergie non-polluante.

Cette technologie est le réacteur ARC, une sorte de réacteur à fusion nucléaire. C’est-à-dire la fusion d’atomes pour produire des quantités énormes d’énergie sans déchets. On regrettera toutefois que le superhéros ne mette pas cet outil au service de l’humanité.

 

2. Thanos, le Malthus des super héros

Thanos, l’une des plus puissantes entités dans l’univers Marvel, sera le grand protagoniste de "Avengers : Infinity War". Dans les trailers, sa fille Gamora nous explique son objectif : "Depuis que je le connais, il n’a qu’un but. Tuer la moitié de l’univers. Avec toutes les Pierres d’Infinité, il pourra le faire en un claquement de doigts".

Se basant sur ces immenses connaissances, il juge que la vie se développe trop vite, mettant en danger l’équilibre global. Le Titan estime que tuer la moitié des humains (entre autres) permettra d’en sauver l’autre moitié. Un plan que les Avengers et les Gardiens de la Galaxie ne semblent pas disposer à accepter.

 

3. SwampThing, l’esprit de la nature

Difficilement classable entre super vilain et super héros, SwampThing (la créature des marais en Français) est un ancien botaniste, Alec Holland, devenu un élémentaire de la Terre. Doté d’une force prodigieuse et d’une capacité de régénération quasi-infinie, ce colosse végétal est connecté avec toutes les plantes de la planète et se donne pour mission de les protéger.

Dans la série Injustice, il tourne le dos à l’humanité. Après avoir loué les travaux de Superman et Lex Luthor pour développer les énergies éoliennes et solaires, il déclare : "Ils ont empêché les humains de déchirer, de forer dans la Terre et de brûler le "vert" pour l’énergie". Alors que les populations sont menacées, il ajoute : "Je ne suis pas concerné par le sort de l’humanité".

 

4. Groot, l’arbre vivant

Groot est une race rare dans l’univers de Marvel. Membre des Gardiens de Galaxie, il a la forme d’un homme arbre de plusieurs mètres de haut, doté d’une force sans limite et d’une résistance très élevée.

S’il est aujourd’hui très clairement classé parmi les gentils, ses premières apparitions sur Terre l’ont vu attaquer des villes humaines à l’aide d’armées d’arbres, après avoir été menacé par les humains. Le symbole est clair !

 

5. Ra’s Al Ghul, l’écoterroriste

Après le Joker, Ra’s Al Ghul est l’ennemi le plus intelligent et le plus redoutable de Batman. Immortel et expert du combat, ce dirigeant d’une secte multicentenaire tire sa puissance des puits de Lazare, des points où se concentrent les forces telluriques. À la tête de la ligue des assassins, il a pour objectif de protéger la faune et la flore des hommes et des sociétés modernes. Pour redonner son équilibre à la Terre, il juge nécessaire d’éliminer la majeure partie de l’humanité à travers des armes biologiques ou des virus génétiquement modifiés.

 

On aurait bien sûr pu citer d’autres méta humains sensibles à la nature : Poison Ivy, une antagoniste de Batman qui contrôle les plantes ; Aquaman, maître des océans qu’on a vu détruire des pétroliers, des bateaux de pêche intensive et des sous-marins nucléaires ; Tornade, l’épouse de Black Panther et membre des X-men, très sensible à la protection de l’environnement…

Mais force est de reconnaître que de tels personnages sont rares. Peut-être est-ce parce que, en matière de climat, il n’y aura pas de Deus Ex Machina pour nous sauver… et que nous devons tous devenir héros de la planète.

Ludovic Dupin @LudovicDupin


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Climat affaire du siecle THOMAS SAMSON AFP

L’Affaire du siècle : un symbole est-il capable d’enrayer le réchauffement climatique ?

En seulement trois années, les quatre ONG à l’origine de l’Affaire du siècle ont réussi à exercer une "pression climatique" sur l'État, jusqu’à le faire condamner, le 14 octobre, à réparer le non-respect de ses engagements. Un symbole fort et une sucess-story rare. Mais cette condamnation va-t-elle...

Affaire du siecle victoire 2

Affaire du siècle : La France est condamnée, pour la première fois, à réparer son manque d’action climatique

C'est une décision inédite que vient de rendre le tribunal administratif de Paris, dans le cadre de l'Affaire du siècle, soutenue par une pétition signée par plus de 2 millions de citoyens. Les juges ont condamné l'Etat à réparer le préjudice écologique causé par le non-respect de ses engagements...

Biocarburant iStock

Les carburants durables : le pari de l’aviation pour atteindre la neutralité carbone en 2050

Sans eux, le transport aérien ne parviendra pas à atteindre la neutralité carbone d’ici la moitié du siècle. Les carburants aériens durables sont au cœur de la nouvelle feuille de route présentée par l'Association internationale du transport aérien. S’ils peuvent en effet contribuer à réduire...

Conseil droits de l homme onu elma okic

L'ONU adopte deux résolutions majeures pour le climat

À moins d'un mois de la COP26, le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU reconnaît, pour la première fois, le droit à un environnement "propre, sain et durable" comme un droit fondamental. Il crée également un poste de rapporteur sur les droits de l'Homme face aux conséquences du changement...