Publié le 07 novembre 2017

ENVIRONNEMENT

COP23 : Avec la ratification de la Syrie, les États-Unis seul pays hors de l'Accord de Paris

En pleine COP23, la Syrie a annoncé son intention de ratifier l'Accord de Paris. Elle était le dernier pays, avec les États-Unis, à se tenir en dehors de l'Accord. Donald Trump est désormais totalement isolé. Preuve en est, il n'est pas invité au One Planet Summit, le sommet climat du 12 décembre organisé par la France pour le deuxième anniversaire de l'Accord. 

À l'occasion de la COP 23 qui se tient à Bonn, la Syrie a annoncé son intention de ratifier l'accord de Paris.
SEAN GALLUP / GETTY IMAGES EUROPE / Getty Images/ AFP

C’est un signal fort que vient d’envoyer la Syrie lors de la COP23 qui se tient actuellement à Bonn, en Allemagne. Le pays, en proie à une guerre civile depuis 2011, vient d’annoncer, à la surprise générale, sa décision de signer l’accord de Paris. Un engagement fort qui fait désormais des États-Unis, l’unique pays à ne pas être engagé dans l’accord de Paris.

"La Syrie, avec tous ses problèmes, a saisi l’importance d’un accord climatique mondial"

"Même la Syrie, avec tous ses problèmes, peut saisir l’importance d’un accord climatique mondial. Cela montre combien le parti républicain des États-Unis est idéologiquement marié avec le déni climatique", a réagi auprès de l’AFP, Mohamed Adow de l’ONG Christian Aid.

Pour rappel, Donald Trump a décidé de retirer les États-Unis de l’accord alors qu’il avait été ratifié par Barack Obama. Il estime en effet que les objectifs de cet accord ne concordent pas avec les intérêts économiques de l’Amérique, notamment concernant les mines de charbon. Un filon dont le candidat Trump a usé tout au long de sa campagne, mettant dos à dos la lutte contre le réchauffement climatique et les intérêts des ouvriers de l’Amérique populaire. 

Les États-Unis isolés, pas invités au One Planet Summit

Les États-Unis se retrouvent désormais isolés alors que près de 200 pays ont signé l’Accord depuis 2015. Et le Président Emmanuel Macron l’a affirmé, hors de question de le renégocier à la baisse pour faire changer d’avis Donald Trump. "Le détricoter serait détruire un pacte qui n’est pas seulement entre les États mais aussi entre les générations", avait-il déclaré lors de l’Assemblée générale des Nations Unis. "Je respecte profondément la décision des États-Unis et la porte leur sera toujours ouverte. Mais nous ne reculerons pas", avait-il ajouté. 

Preuve en est, les États-Unis n’ont pas été invités au One Planet Summit, le sommet climat du 12 décembre organisé par la France pour le deuxième anniversaire de l’Accord de Paris. Pour la COP23 par contre, une délégation américaine est bien présente. Et pour cause, le pays est contraint, par les conditions de la ratification, à rester dans l'Accord jusqu'en novembre 2020.

Marina Fabre @fabre_marina


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Globe terreste @Alexas_Fotos Pixabay

Sous l'effet du changement climatique, l’axe de rotation de la Terre est en train de se modifier

L'humanité transforme sa planète en profondeur. Elle modifie son climat, son atmosphère, sa biodiversité, la composition de son écorce... Les humains seraient même entrain de modifier l'axe de rotation de la Terre, selon une étude de l'Académie des sciences chinoises. Avec la fonte des glaces et la...

IStock 876880612 1

[La loi climat mise à l'épreuve] Écocide : la France sur la bonne voie mais loin derrière les pionniers

La loi Climat et résilience a prévu la création d'un "délit d'écocide" dans le Code pénal français. Si la mesure permet d'alourdir les sanctions déjà existantes, elle est cependant moins ambitieuse que ce qui est actuellement en discussion à l'échelle européenne ou dans d'autres pays. Alors que la...

Captureecran A N

Sous le feu des critiques, la loi climat est adoptée à l'Assemblée nationale

Après trois semaines d'examen, le projet de loi Climat et résilience a été validé par l'Assemblée nationale le 4 mai. Si le texte a été enrichi, l'opposition et les associations dénoncent un contenu vidé de son ambition et pas à la hauteur des propositions de la Convention citoyenne pour le climat....

CO2 pollution budget carbone pixabay @geralt

Méfiance vis-à-vis des entreprises et collectivités "neutres en carbone", alerte l'Ademe

La neutralité carbone est à la mode et chacun s'en revendique. Pourtant, dans un rapport publié en mars, l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) alerte : ni une entreprise, ni une collectivité ne peut se déclarer neutre en carbone, car cela présente des biais...