Publié le 29 octobre 2013

ENVIRONNEMENT

Australie : le pays brûle, le gouvernement regarde ailleurs

Le Premier ministre australien n'en démord pas : il n'y a pas de lien entre le changement climatique et les incendies violents qui ravagent le sud-est du pays. Pour preuve : il s'engage à supprimer toutes les mesures du précédent gouvernement dédiées au climat.

141663_GF.jpg

© DR

Alpha Coal : un projet minier très contesté

Dans une lettre ouverte, les Amis de la Terre demandent à la Société Générale de se retirer immédiatement de l'énorme projet minier Alpha Coal. Situé dans le sud du bassin de Galilée, une zone non exploitée, le projet aurait des impacts majeurs sur l'environnement. Sur une durée de vie de 30 ans, les opérations minières et la combustion du charbon produiraient l'équivalent de 1,8 milliard de tonnes de dioxyde de carbone, endommageant irrémédiablement la barrière de Corail. La Société Générale mène actuellement les études d'impacts pour réunir les 11 milliards d'euros nécessaires à la faisabilité du projet qui doit permettre d'exporter à terme 30 millions de tonnes de charbon/an vers l'Asie.

Depuis le 17 octobre, le sud-est de l'Australie est en proie à d'immenses incendies. L'état d'urgence a été déclaré dans la Nouvelle-Galles du Sud, l'État le plus peuplé du pays, alors que des feux de brousse ont déjà brulé plus de 100 milliers d'hectares et détruits des centaines de maisons. Mais cette catastrophe est aussi le théâtre d'un autre combat, politique, sur le changement climatique. Le Premier ministre Tony Abbott maintient que les liens entre le réchauffement et les incendies sont des « foutaises ». Et ce, malgré l'avis de nombreux scientifiques qui montrent depuis une vingtaine d'année que l'augmentation des températures dans le pays conduira à des feux plus fréquents et plus forts (Lire : L'Australie frappée une nouvelle fois par les conséquences du changement climatique). Cette année, l'Australie a connu le mois de septembre le plus chaud jamais enregistré.

Ironie du sort, septembre a aussi été le mois où le nouveau gouvernement du climatosceptique Tony Abbott a été mis en place. Ses premières actions ont visé à détricoter toutes les mesures lancées par le précédent gouvernement pour lutter contre le changement climatique. Première cible, la taxe carbone entrée en vigueur en juillet 2012. Le gouvernement a proposé son abrogation pour l'été 2014. Avec cette suppression, le gouvernement renonce également à la mise en place d'un marché du carbone en 2015 et aux objectifs de baisser de 60 % ses émissions de gaz à effet de serre d'ici 2050. Pourtant, l'Australie est le plus gros émetteur de CO2 par habitant de l'OCDE.

Ecologie contre économie

Plusieurs organisations chargées de la lutte contre le changement climatique connaissent le même sort. Comme pour la taxe carbone, la suppression de l'Autorité du changement climatique sera soumise au vote. Depuis un an, cette institution est chargée de définir les plafonds d'émissions et d'encadrer les prix du carbone. Le parti Vert australien qualifie de « lâcheté » sa fermeture avant la sortie de son premier rapport sur les objectifs de baisse d'émissions. Le ministre de l'environnement, Greg Hunt, a également supprimé la Commission du climat, un organisme d'expertise scientifique indépendant chargé d'informer le public sur le changement climatique. L'organisation ne sera pourtant pas facile à museler. Son dirigeant, un scientifique renommé sur le changement climatique Tim Flannery, vient de la rouvrir sous l'ONG Conseil du climat. Sur son site Internet, l'ONG propose déjà plusieurs rapports sur les liens entre réchauffement climatique et feux de brousses.

Ces décisions en cascade du gouvernement libéral ont été prises au nom d'une baisse des coûts pour les entreprises et les ménages. En toile de fond, se joue aussi la politique australienne vis-à-vis de l'industrie du charbon. Le gouvernement a en effet entre les mains le développement d'une dizaine de mines de charbon dans le Queensland (voir encadré).

Magali Reinert
© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Donald trump mandat election etats unis

La réélection de Donald Trump pourrait retarder de dix ans la réduction des émissions mondiales

Une étude inédite a modélisé l'impact d'une réélection de Donald Trump à la tête de la Maison-Blanche dans la lutte contre le changement climatique. Selon les calculs des experts, il y a un risque que ce second mandat produise un effet d'entraînement sur les autres pays de l'Accord de Paris,...

Densite urbaine covid contre rechauffement climatique

Entre durabilité et lutte contre les épidémies, les grandes villes vont-elles devoir choisir ?

La densité urbaine des mégalopoles a été pointée du doigt partout à travers le monde pour son rôle dans la propagation du virus. Si Paris veut entamer une "cure d'hygiène" en pensant à agrandir les trottoirs, ces aménagements semblent insuffisants pour rassurer des habitants en mal de nature. Un...

Alok sharma Foreign and commonwealth office

La COP26 est reportée d’un an à novembre 2021 pour mieux relever l’ambition, promettent les États organisateurs

La COP26 sur le climat a officiellement été reportée d'un an. Elle se tiendra du 1er au 12 novembre 2021 à Glagow, en Écosse. Alors que certains y voient un constat d'échec, les États organisateurs et plusieurs experts assurent que c'est le temps nécessaire pour relever l'ambition climatique. Le...

Essec

ESSEC, Sciences Po, Polytechnique : les grandes écoles prennent le tournant de la transition

L'école de commerce Essec vient de dévoiler son plan de transformation durable. Tous les cours intégreront désormais les dimensions environnementales et sociétales. Une démarche ambitieuse alors que les grandes écoles à l’instar de Sciences Po et Polytechnique intègrent de plus en plus ses enjeux...