Publié le 22 janvier 2018

ENVIRONNEMENT

Après les requins américains congelés, les chauves-souris australiennes cuisent sous la chaleur

En Australie des centaines de chauves-souris sont mortes à cause de la canicule. Leur cerveau a été littéralement cuit par la chaleur, les températures atteignant plus de 47°C par endroit. Une illustration de plus des conséquences du changement climatique sur le règne animal, quelques jours seulement après la découverte de requins congelés par la vague de froid aux États-Unis. 

Des centaines de chauves-souris ont été retrouvées mortes en Australie, le cerveau cuit par la chaleur.
Help Save the Wildlife and Bushlands in Campbelltown

Lors de la vague de froid atteignant -50 °C qui s’est abattue sur les États-Unis et le Canada ces dernières semaines, des requins ont été retrouvés congelés au large de Boston. Au même moment, dans l'autre hémisphère, une terrible canicule s'abattait sur l'Australie. Le thermomètre a même affiché 47,3 °C dans la banlieue de Sydney le dimanche 7 janvier. Le jour le plus chaud enregistré depuis 1939.

Une chaleur difficilement soutenable pour les êtres humains, mais aussi pour les animaux. L’association "Help save the wildlife and bushlands in Campbelltown" a récolté des centaines de cadavres de chauves-souris pendant cette journée. "Les adultes cherchaient de l’ombre et se réfugiaient plus loin. Les bébés se sont retrouvés seuls face à la chaleur", a expliqué l’association sur Facebook.

"La chaleur a fait cuire leur cerveau" 

"Je ne sais pas combien de fois je me suis penchée pour ramasser un cadavre, il y en avait partout", raconte Kate Ryan, directrice de l'association WIRES, au MacArthur Advertiser. "La chaleur a fait cuire leur cerveau et elles sont devenus incohérentes". À partir de 40 °C, les chauves-souris n’arrivent plus à réguler leur température.

Les volontaires ont fait des tas de cadavres pour compter le nombre de chauves-souris mortes. Ils en ont dénombré 200, sans prendre en compte celles qui sont restées accrochées sur les branches et qui étaient inaccessibles. Elles sont aujourd’hui classées comme des espèces vulnérables. En une vingtaine d’années, leur nombre a diminué d’environ 30 % en Australie, passant de 560 000 à 400 000 individus.

En Australie, plus de 200 records de chaleur ont été enregistrés entre décembre 2016 et mai 2017, en grande partie dus au réchauffement climatique. 

Marina Fabre @fabre_marina


© 2023 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Extinction rebellion royaume uni nouvelle strategie DR

Désobéissance civile : Extinction Rebellion quitte sa "bulle militante" pour convaincre le grand public (1/3)

Il y a quelques semaines, Extinction Rebellion a créé la surprise. Au Royaume-Uni, le mouvement a pris la décision d’abandonner les blocages d'autoroutes et mains collés aux œuvres d'art. Une méthode de contestation jusqu'alors au cœur du collectif qui s’est construit autour d’actions de...

Triple crise des inegalites climatiques 2

Un graph’ pour comprendre la triple crise des inégalités climatiques en un clin d’œil

Le nouveau rapport du Laboratoire des inégalités mondiales, publié le 31 janvier, met en lumière la triple crise des inégalités climatiques : inégalités dans les émissions de CO2, inégalités des pertes liées aux impacts du réchauffement et inégalités dans les capacités financières à y faire face....

Immeuble Signal Soulac sur mer Gironde Philippe Lopez AFP

Signal, le premier immeuble victime de l'érosion côtière à cause de la montée des eaux

Le chantier de démolition de l’immeuble Signal, à Soulac-sur-mer, vient d’être lancé. Le bâtiment en bord de mer avait été évacué en 2014 alors que le rivage se rapprochait dangereusement du pas de sa porte. Après des années de batailles judiciaires, les copropriétaires avaient obtenu un...

Credits carbone marche carbone CO2 arbres istock

Après les enquêtes du Guardian et de Cash Investigation, voilà pourquoi il ne faut pas (encore) tuer les crédits carbone

De nouvelles enquêtes publiées ces derniers jours ont démontré une nouvelle fois le manque de fiabilité des crédits carbone, utilisés notamment par les grandes entreprises pour compenser leurs émissions de CO2 au lieu de les réduire. Un débat qui n'est pas nouveau et qui jette l'opprobre sur ce...