Publié le 12 février 2019

ENVIRONNEMENT

Après la faillite de PG&E, RTE assure prendre le risque climatique au sérieux

L’immense incendie "Camp Fire" en Californie, dû à la sécheresse et au mauvais entretien du réseau électrique, a amené l’électricien PGE à la faillite. La première de l’Histoire pour cause climatique. En France, c’est RTE, le Réseau de transport électrique, qui gère les lignes électriques. Ce danger d’incendie est pris en compte depuis longtemps, assure l’entreprise.

RTE modélise la pousse des végétaux autour de ses lignes électriques pour éviter le risque d'incendie.
@RTE

La faillite de l’américain PG&E est un choc dans l’industrie électrique. Une étincelle due à une ligne haute tension traversant la forêt a suffi à provoquer la chute du grand électricien californien. L’incendie résultant a tué 86 personnes et détruit 14 000 maisons. L’entreprise devrait payer des dédommagements estimés à 30 milliards de dollars. À l’origine du problème, un mauvais entretien de la végétation autour des infrastructures, alors que celle-ci était soumise à une sécheresse historique.

En France, toutes les lignes électriques de transport sont sous le contrôle de RTE. Ce régulateur gère plus de 100 000 kilomètres de câbles très majoritairement aériens, 1 241 transformateurs, 2 744 postes électriques. RTE assure que ce risque incendie est un enjeu clé pour l’entreprise. "On fait tout pour éviter de nous retrouver dans la même situation que nos collègues californiens", explique Olivier Grabette, directeur général adjoint de RTE.

À l’occasion de la présentation du bilan électrique français en 2018, celui-ci rappelle que 40 millions d’euros sont consacrés chaque année à la gestion de la végétation. Par ailleurs, l’entreprise a développé des outils de modélisation de la pousse des végétaux autour des ouvrages. Outil auquel est adjointe l’utilisation de drones pour la surveillance aérienne.

Rendre ouvrages et végétation compatibles

"Nous ne procédons certainement pas à des coupes à blanc", explique Olivier Grabette qui rappelle travailler à la biodiversité autour de ces sites avec des partenaires (ONG et organismes de recherche). "Nos drones permettent de surveiller la compatibilité de nos ouvrages avec la pousse de la végétation", ajoute-t-il.

La principale solution reste cependant d’enterrer les lignes haute tension. Mais cela est coûteux. En 2018, RTE a déjà investi 1,4 milliard d’euros dans ses infrastructures. Cela a permis, entre autres, d’enfouir 309 kilomètres de lignes aériennes existantes et de construire 205 kilomètres de nouvelles lignes souterraines. Une dynamique en progression mais qui reste limitée au regard de la taille du réseau.

L’été dernier, en pleine canicule, RTE a déjà dû faire face à un grave incendie. Celui-ci s’est passé bien loin de la nature. Il a eu lieu sur le grand poste électrique d’Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine). L’origine de cet incendie extrêmement difficile n’est pas encore claire. Il avait alors plongé 55 000 foyers dans le noir parfois pendant plusieurs jours et avait paralysé la gare Montparnasse en pleine période estivale. Heureusement, cela n’a provoqué aucune victime.

Ludovic Dupin, @LudovicDupin


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

IStock @olrat

Suppression de vols domestiques : la France précurseuse dans le monde

[La loi climat mise à l'épreuve] C'est une première dans le monde. La France va interdire les vols domestiques lorsqu'il existe une alternative en train de moins de deux heures et demie. Si des initiatives existent en Europe, aucun autre pays n'a encore légiféré sur le sujet. Mais, attention,...

Foret malto grosso bresil Ted Feldpausch (à ne pas réutiliser )

La forêt amazonienne brésilienne émet désormais plus de carbone qu’elle n’en absorbe

La Terre est en train de perdre l'un de ses poumons. Pour la première fois, la forêt amazonienne au Brésil a émis plus de CO2 qu'elle n'en a absorbé ces dix dernières années, révèle une étude parue dans la revue Nature Climate Change début mai. Les chercheurs ont observé que la dégradation des...

Incendie en Californie octobre 2019 JoshEdelson AFP

Inondations, ouragans, incendies... le réchauffement climatique coûte si cher qu'il devient inassurable

De 50 catastrophes naturelles en moyenne dans les années soixante-dix, le monde en connaît désormais 200 par an depuis 2010. Une hausse spectaculaire qui bouleverse le monde de l'assurance, en première ligne face au changement climatique. Certains experts prévoient ainsi une hausse de 130 à 200 %...

Globe terreste @Alexas_Fotos Pixabay

Sous l'effet du changement climatique, l’axe de rotation de la Terre est en train de se modifier

L'humanité transforme sa planète en profondeur. Elle modifie son climat, son atmosphère, sa biodiversité, la composition de son écorce... Les humains seraient même entrain de modifier l'axe de rotation de la Terre, selon une étude de l'Académie des sciences chinoises. Avec la fonte des glaces et la...