Publié le 04 décembre 2020

ENVIRONNEMENT

Accord de Paris : le Royaume-Uni s’engage à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 68 % d’ici 2030

En amont du sommet du 12 décembre, qui marquera le cinquième anniversaire de l'Accord de Paris, le Royaume-Uni vient d'annoncer un nouvel objectif climatique à l'horizon 2030. Le pays veut lancer la mobilisation et montrer l'exemple alors qu'il présidera la COP26 de novembre 2021 et que les États signataires doivent relever leur ambition d'ici la fin de l'année. 

Boris johnson NDC relevee objectifs climatiques UKGouvernment
Le Royaume-Uni va présider la COP26 sur le climat de 2021.
@Gouvernement britannique

Le Royaume-Uni, qui présidera la COP26 de novembre 2021, entend bien démontrer son leadership climatique. En amont du sommet du 12 décembre, qui marquera les cinq ans de l’Accord de Paris, Boris Johnson a pris de nouveaux engagements. Le premier ministre britannique a annoncé qu’il allait réduire les émissions de gaz à effet de serre du pays de 68 % d’ici 2030, par rapport à 1990, contre 53 % en 2015. Le Royaume-Uni figure ainsi parmi les plus ambitieux au sein des pays développés.

"Nous avons prouvé que nous pouvons réduire nos émissions tout en créant des centaines de milliers d’emplois. Aujourd'hui, nous prenons les devants avec un nouvel objectif de réduction de nos émissions à l’horizon 2030, plus ambitieux que dans n'importe quelle autre économie majeure. Mais il s’agit d’un effort mondial, c’est pourquoi le Royaume-Uni exhorte les dirigeants mondiaux à relever leurs ambitions dans le cadre du sommet du 12 décembre" a précisé Boris Johnson.

Interdiction des ventes de voitures thermiques en 2030

Pour atteindre ces nouveaux objectifs, l’exécutif britannique compte sur un plan vert, présenté mi-novembre. L’une des dix mesures phares est l’interdiction de la vente de véhicules neufs à essence ou diesel dès 2030, avec cinq d’avance par rapport à ce qui était initialement prévu, et des hybrides en 2035. Il prévoit également de développer l’éolien offshore, le nucléaire, l’hydrogène, les pompes à chaleur ou encore de planter 30 000 hectares d’arbres par an. Au total, plus de 13 milliards d’euros vont être mobilisés par le gouvernement.  

Certaines ONG et experts appelaient à une réduction plus importante, allant de 72 à 75 %, tout en étant économiquement réalisable. "Bien qu’il y ait de la place pour plus d’ambition, le nouvel objectif du Royaume-Uni pousse le reste du monde à relever le défi climatique avant le sommet sur l’ambition climatique du 12 décembre, réagit toutefois Nick Mabey, le PDG d'E3G, un think tank sur le changement climatique. Tous les pays engagés dans l’Accord de Paris ont jusqu’à la fin de l’année pour présenter une nouvelle contribution climatique (NDC).

La semaine prochaine, dans le cadre du Conseil européen des 10 et 11 décembre, les États membres doivent adopter un objectif de réduction de 55 % à 2030. "Ne pas réussir là où le Royaume-Uni a réussi serait extrêmement embarrassant au niveau international et un recul significatif par rapport aux aspirations de l’UE pour son Green Deal" ajoute Nick Mabey. Si l'annonce britannique a globalement été saluée, certains pointent l'ambiguïté du gouvernement qui a baissé le montant de son aide au développement la semaine dernière.

Concepcion Alvarez @conce1


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Face au report de la COP26, des évènements alternatifs sont organisés partout dans le monde pour maintenir la pression

La COP26, reportée à l'année prochaine en raison du Covid-19, devait se tenir en ce moment à Glasgow en Écosse. L'occasion de lancer la mobilisation partout à travers le monde. Les États, les Nations-Unies, les organisations de la société civile et les jeunes du monde entier organisent des...

La COP26 sur le climat est reportée mais les États seront jugés sur la durabilité de leur plan de relance

Après la COP15 biodiversité, c'est désormais la COP26 sur le climat qui a été officiellement reportée en raison du coronavirus. L'année 2020 devait être charnière pour avancer sur ces deux sujets cruciaux. En échange, les experts et les ONG appellent les États à ne pas laisser de côté...

Climat et biodiversité : l'agenda incertain des grands rendez-vous internationaux face au Covid-19

2020 devait être l’année du climat et de la biodiversité. Mais avec le Covid-19 et le confinement, les grands rendez-vous internationaux ont été reportés à 2021, et avec eux tous les espoirs d’aboutir à de nouveaux accords clés rapidement. Il se pourrait bien que 2021 subisse à son tour le...

"Dans exactement 77 jours, les États-Unis reviendront dans l’Accord de Paris", promet Joe Biden

Alors que le dépouillement des votes est toujours en cours pour connaître le nom du futur Président des États-Unis, Joe Biden a réaffirmé son soutien à l'Accord de Paris. Mercredi 4 novembre, le pays a officiellement quitté la table des négociations, mais le candidat démocrate a promis son...

La Chine s'engage à la neutralité carbone d'ici 2060 et relance l’Accord de Paris

Le Président chinois Xi Jinping a annoncé sa décision d'atteindre la neutralité carbone en 2060, lors de l'Assemblée générale des Nations-Unies. Une déclaration inattendue qui permet de relancer l'Accord de Paris, mais aussi de pointer l'attitude de retrait climatique des États-Unis, sur...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

IStock @olrat

Suppression de vols domestiques : la France précurseure dans le monde

[La loi climat mise à l'épreuve] C'est une première dans le monde. La France va interdire les vols domestiques lorsqu'il existe une alternative en train de moins de deux heures et demie. Si des initiatives existent en Europe, aucun autre pays n'a encore légiféré sur le sujet. Mais, attention,...

Foret malto grosso bresil Ted Feldpausch (à ne pas réutiliser )

La forêt amazonienne brésilienne émet désormais plus de carbone qu’elle n’en absorbe

La Terre est en train de perdre l'un de ses poumons. Pour la première fois, la forêt amazonienne au Brésil a émis plus de CO2 qu'elle n'en a absorbé ces dix dernières années, révèle une étude parue dans la revue Nature Climate Change début mai. Les chercheurs ont observé que la dégradation des...

Incendie en Californie octobre 2019 JoshEdelson AFP

Inondations, ouragans, incendies... le réchauffement climatique coûte si cher qu'il devient inassurable

De 50 catastrophes naturelles en moyenne dans les années soixante-dix, le monde en connaît désormais 200 par an depuis 2010. Une hausse spectaculaire qui bouleverse le monde de l'assurance, en première ligne face au changement climatique. Certains experts prévoient ainsi une hausse de 130 à 200 %...

Globe terreste @Alexas_Fotos Pixabay

Sous l'effet du changement climatique, l’axe de rotation de la Terre est en train de se modifier

L'humanité transforme sa planète en profondeur. Elle modifie son climat, son atmosphère, sa biodiversité, la composition de son écorce... Les humains seraient même entrain de modifier l'axe de rotation de la Terre, selon une étude de l'Académie des sciences chinoises. Avec la fonte des glaces et la...