Publié le 22 juillet 2018

ENVIRONNEMENT

À cause du transport et du bâtiment, la France est en train de louper ses objectifs climat de 2023

La France risque de manquer ses objectifs climatiques d'ici 2023, selon un document de travail du ministère de la Transition écologique établi dans le cadre de la révision de la feuille de route énergétique et de la stratégie bas-carbone.

la France risque de consommer trop rapideent son budget carbone.
@FrancoisMorin/AFP

Le pays s'est fixé un budget carbone, c'est-à-dire un volume maximum d'émissions de gaz à effet de serre à ne pas dépasser. Mais ce budget sera dépassé jusqu'en 2023, notamment à cause d'un retard pris dans le secteur des transports et le bâtiment, selon ce document, présenté par le ministère de la transition énergétique lors d'un point d'étape sur la révision de la feuille de route énergétique (PPE) de la France pour la période 2019-2023.

Il pourrait atteindre sur la période 2014-2018 458 millions de tonnes d'émissions de CO2 (MtCO2), contre 440 initialement prévus. Et 422 MtCO2 entre 2019 et 2023, contre 398 attendus. Mais le document estime qu'il sera "rattrapé" entre 2024 et 2028 grâce aux progrès revus à la hausse sur l'industrie, le secteur de l'énergie et l'agriculture.

Au-dessus des objectifs sur les fossiles

La loi sur la transition énergétique, adoptée en 2015, prévoit aussi que la consommation finale d'énergie française doit baisser de 20 % en 2030 et de 50 % d'ici 2050, tandis que la consommation d'énergie fossile (pétrole, charbon, gaz) doit reculer de 30 % en 2030. Mais la France ne devrait avoir réduit sa consommation d'énergie finale que de 17 % en 2030 et de 44 % en 2050, indique le document.

En revanche, les objectifs sur les fossiles devraient être largement dépassés avec -40 % grâce notamment à l'arrêt programmé des centrales à charbon (-82 % de consommation en 2030), une baisse de 28 % de la consommation de gaz naturel et de 40 % de celle de pétrole.

Une prévision à ajuster

Le déploiement des énergies renouvelables sera quasiment atteint. Éolien, solaire, hydroélectrique, biogaz, etc. représenteront 31 % de la consommation d'énergie en 2030, contre 32 % attendus.

A plus court terme, l'objectif 2020 de consommation d'énergie finale (131,4 millions de tonnes équivalent pétrole) ne sera atteint que "vers 2026", selon ce document.

Ce scénario est une "projection", et il "sera amené à être ajusté à l'automne", notamment sur les mesures prises à court et moyen terme, prévient toutefois le ministère de la Transition écologique et solidaire dans ce document.

La Rédaction avec AFP


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Un monde nouveau Cyril Dion serie Arte

Avec sa nouvelle série "Un monde nouveau", Cyril Dion poursuit sa quête de récits inspirants

Le réalisateur de films et de documentaires propose une nouvelle série sur Arte. En trois épisodes, Cyril Dion raconte les histoires de femmes et d’hommes qui savent réinventer le quotidien afin de lutter contre le changement climatique et restaurer les écosystèmes. En proposant cette série, il...

Avion air france compensation carbone ODD ANDERSEN AFP

Greenwashing : Air France revient sur son option de compensation carbone sous la pression des associations

Air France a dû revoir sa copie. La compagnie proposait depuis cette année à ses passagers une option "environnement" pour réduire l’empreinte carbone de leur vol. Une pratique trompeuse selon plusieurs associations qui ont interpellé l’entreprise dans une tribune et une pétition. Si Air France a...

Datagir impact CO2 numerique

Mails, streaming, visio : l'impact carbone du numérique décrypté avec le simulateur "Impact CO2" de Datagir

Enfin un outil pour y voir plus clair sur l'impact carbone du numérique. Datagir et l'Ademe ont complété le simulateur Impact CO2 avec une catégorie "Numérique" qui estime les émissions de CO2 liées à nos usages du numérique et à la construction des appareils. Un outil aussi facile d'utilisation...

Chaleur canicule temperatures carte meteo iStock

"Il n’y a pas de doute sur le fait que 2022 sera l’année la plus chaude en France", Christine Berne, Météo-France

Alors que la COP27 vient de s'achever sans avancée réelle sur l'atténuation du changement climatique, la réalité nous rattrape. L'année 2022 a connu cinq épisodes de chaleur hors norme avec des conséquences de plus en plus dramatiques sur l'économie. De mai à octobre, les températures ont tour à...