Publié le 23 septembre 2019

ENVIRONNEMENT

2015-2019 devraient être les cinq années les plus chaudes jamais enregistrées

Cet été caniculaire, où des records de températures ont été atteints partout dans le monde, annonçait une grave tendance. Selon l'Organisation météorologie mondiale la période 2015-2019 devrait être la plus chaude jamais enregistrée avec une augmentation de 1,1 °C par rapport à l'ère préindustrielle. Les émissions de CO2, elles, ont augmenté continuellement et ce n'est pas un hasard.

Ces cinq dernières années pourraient être les plus chaudes jamais enregistrées depuis la période préindustrielle.
CCO

Ce n’est pas une surprise, mais cette annonce vient renforcer le sentiment d’urgence climatique. Selon l’Organisation météorologique mondiale (OMM) la période 2015-2019 "est bien partie pour être la plus chaude jamais enregistrée". Selon ce rapport, publié à la veille du Sommet Action Climat organisé par l’ONU, la température mondiale moyenne a augmenté de 1,1 °C pendant cette période par rapport à l’époque préindustrielle.

 

 

Cette année par exemple, à travers le globe, plusieurs records de température ont été atteints. En Alaska, en juillet, le thermomètre affichait 32,2 °C, explosant les précédents records de chaleur. En Inde, en juin, dans la ville de Churu au Rajastan le thermomètre a grimpé jusqu’à 50,8 °C, faisant de la ville l’endroit le plus chaud de la planète. En Norvège, en août, les météorologues ont indiqué un record à Finnmark, haut lieu de l’élevage de rennes, avec 31,2 °C. En France, la barre des 45 °C a été franchi pour la première fois dans le pays le 28 juin avec 45,9 °C à Gallargue-le-Montueux, à l’ouest du Gard.

Une augmentation des émissions de gaz à effet de serre

Parallèlement, sur la même période, l’OMM note que les concentrations de dioxyde de carbone (CO2) et des autres principaux gaz à effet de serre dans l’atmosphère ont continuellement augmenté de 2015 à 2019.  "Les premières données pour 2019 issues d’un sous-ensemble de sites d’observation des gaz à effet de serre indiquent que les concentrations mondiales de CO2 pourraient atteindre, voire dépasser 410 parties par million (ppm) d’ici à la fin de 2019", notent les chercheurs.

"Pour ne pas dépasser 2°C de réchauffement climatique par rapport aux niveaux préindustriels, il faudra tripler le niveau d’ambition, et pour se limiter à 1,5 °C, il faudra le quintupler", a déclaré le Secrétaire général de l’OMM, Petteri Taalas.

Des prévisions à +7°C d'ici 2100

D’autant que le réchauffement climatique pourrait même être pire que prévu. Dans une étude du CNRS, du CEA et de Météo France publiée le 17 septembre, les exercices de modélisations climatiques simulés indiquent un réchauffement plus important à l’horizon 2100 que les versions précédentes établies en 2021. Selon le pire scénario, le réchauffement pourrait atteindre + 7 °C d’ici la fin du siècle, contre + 4,8 °C prévu auparavant.

"Nous devons impérativement réduire les émissions de gaz à effet de serre, en particulier celles générées par la production d’énergie, l’industrie et les transports. C’est absolument essentiel si nous voulons atténuer les changements climatiques et atteindre les objectifs fixés par l’Accord de Paris", a rappelé Petteri Taalas. 

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Climat pression deputes iStock ndrii Yalanskyi

Loi Climat et résilience : les forces qui vont peser dans le débat parlementaire

Les députés vont débattre des 69 articles de la loi Climat et résilience à partir de ce lundi pour un examen en plénière le 29 mars. Le gouvernement espère un vote définitif avant la fin de l’été. Mais les députés auront fort à faire : plus de 5 000 amendements ont été déposés. La conséquence d'un...

Decouplage croissance et environnement croissance verte decroissance istock

Pour atteindre nos objectifs climatiques, il faut renoncer à la croissance, prévient l’Agence européenne de l'environnement

Cette fois c'est l'Agence européenne de l'environnement, que l'on peut difficilement taxer de décroissante, qui lance le débat. Dans une note publiée en janvier, elle estime que le découplage entre croissance économique et pressions sur l'environnement semble peu probable. Dès lors, elle appelle les...

Boris Johnson COP26 040220 COP26

COP26 : le Royaume-Uni "fera tout" pour qu’elle se tienne en présentiel

Alors que la pandémie limite encore les déplacements à travers le monde, la présidence britannique de la COP26 a annoncé s'organiser pour maintenir le sommet international en présence physique. L'évènement, qui devait avoir lieu en 2020, a été décalé d'un an pour des raisons sanitaires. Cette 26ème...

Rencontre Castex 150 convention XoseBouzas HansLucas AFP

[Édito] Convention citoyenne pour le climat : une vraie avancée et beaucoup de limites

La Convention citoyenne pour le climat, avec ses 150 citoyens tirés au sort pour réfléchir à la baisse des émissions de CO2 de la France, va maintenant laisser le fruit de ses travaux au Parlement. L'évènement a largement mobilisé le pays sur les questions environnementales. Une réussite, toutefois...