Publié le 27 juillet 2015

ENVIRONNEMENT

Climat : 140 milliards de dollars, l'engagement de 13 poids lourds de l'économie américaine

General Motors, Coca-Cola, Apple ou encore Bank of America… Ces poids lourds de l’économie américaine font partie de la coalition de treize entreprises1 prêtes à agir contre le réchauffement climatique. Reçues aujourd’hui à la Maison-Blanche, elles ont annoncé un investissement de 140 milliards de dollars en faveur d'une économie bas carbone. Elles s'engagent aussi à produire 1 600 mégawatts d’électricité via des énergies renouvelables. Le point noir ? Aucun producteur d’énergies fossiles, secteur très émetteur, n’a répondu à l’appel.

Photo d'illustration.
Uli Deck / DPA / AFP

Bank of America va augmenter ses investissements verts de 75 milliards de dollars d’ici à 2025. Coca-Cola promet quant à elle de réduire l’empreinte carbone de ses boissons de 25 % d’ici à 2020. Microsoft vise, à terme, un objectif de 100 % d’énergies renouvelables. Et Alcoa, l’un des plus grands producteurs d’aluminium au monde, va diviser par deux ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2025.  

Voici quelques-uns des engagements pris ce lundi 27 juillet par treize grandes entreprises américaines, pour lutter contre le réchauffement climatique, dans le cadre de l’American Business Act on Climate Pledge. Une initiative lancée par Barack Obama. 

Ces entreprises pèsent à elles seules 1 300 milliards de dollars.  

 

Signal fort pour la COP 21

 

"En signant ce plan, ces compagnies lancent un appel pour un accord fort et contraignant à Paris, se réjouit la Maison Blanche dans un communiqué. Elles font preuve d’un engagement important et servent ainsi d’exemple."  

En additionnant les engagements pris aujourd’hui, ce sont 140 milliards de dollars d’investissement qui vont être fléchés vers une économie bas carbone, et plus de 1 600 mégawatts d’électricité qui seront produits à partir d’énergies renouvelables. Les entreprises promettent aussi de réduire leurs émissions de carbone, leur consommation d’eau ou encore de lutter contre la déforestation.

Cela devrait aider Washington à atteindre son objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 28 % d’ici 2025, par rapport au niveau de 2005.   

 

6 milliards de tonnes de CO2 évitées  

 

"Nous applaudissons l’effort réalisé par ces treize firmes", a réagi Mindy S. Lubber, président du Ceres (une coalition américaine d'ONG, de caisses de retraites et d'investisseurs durables). "Avec l’appui de ces sociétés influentes, la Maison Blanche envoie un signal fort et prouve que les États-Unis sont prêts pour un accord contraignant sur le climat lors des prochaines négociations de Paris (COP 21)."

Au total, le plan d’action présidentiel sur le climat doit permettre d’éviter l’émission de 6 milliards de tonnes de carbone à l’horizon 2030. "Ce qui équivaut à retirer toutes les voitures américaines de la circulation pendant quatre ans" précise le communiqué.

Une deuxième série d’engagements de la part du secteur privé doit avoir lieu cet automne. À ce jour, aucune major pétrolière ni aucune entreprise impliquée dans les énergies fossiles n'a publiquement indiqué son désir de rejoindre ce groupe.

 

[1] Alcoa, Apple, Bank of America, Berkshire Hathaway Energy, Cargill, Coca-Cola, General Motors, Goldman Sachs, Google, Microsoft, Pepsi-Co, UPS, et WalMart.

Concepcion Alvarez
© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Allemagne : l’agriculture conventionnelle, l’autre grand émetteur de gaz à effet de serre

L’Allemagne est le premier pays émetteur de gaz à effet de serre (GES) en Europe, et le septième dans le monde. En cause, le secteur de l’énergie et ses centrales à charbon, mais pas seulement. L’agriculture conventionnelle est le deuxième pollueur du pays après le secteur énergétique : 70...

COP 21 : un texte de négociation restructuré

COP 21 : une éclaircie dans le brouillard des négociations

À 130 jours de la Conférence climat de Paris (COP 21), la France ne ménage pas ses efforts. Son objectif : tenter d'atteindre le consensus nécessaire à la signature d’un accord juridiquement contraignant pour tous les pays, qui permettra de limiter la hausse des températures à 2°C d'ici la...

Réchauffement climatique : investir dans des projets gaziers peut s’avérer risqué

Si l'industrie du gaz a encore quelques beaux jours devant elle, contrairement au charbon et au pétrole, l'ONG londonienne Carbon Tracker alerte cependant sur les risques pour les investisseurs à l'horizon 2025-2035. Dans une étude publiée début juillet, elle analyse les projets des vingt...

COP 21 : La contribution stratégique des Îles Marshall pour les états insulaires

En publiant une contribution ambitieuse de réduction de ses gaz à effet de serre, les îles Marshall appellent les grands émetteurs mondiaux à des objectifs plus ambitieux en matière de lutte contre le changement climatique. Des objectifs compatibles avec un réchauffement global de 1,5°C au...

Conférence d'Addis-Abeba : statu quo sur le financement d'un développement sobre en carbone

C’était l’un des rendez-vous clés avant le prochain sommet des Nations-Unies à New York en septembre et la conférence climatique de Paris en décembre (COP 21). La  troisième Conférence internationale sur le financement du développement, qui s’est tenu en Éthiopie cette semaine, s’est...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Tokyo Japon CC0

Le Japon, sixième émetteur mondial de CO2, se fixe (enfin) un objectif de neutralité carbone d'ici 2050

Le nouveau Premier ministre japonais Yoshihide Suga a fixé lundi l'échéance de 2050 pour que la troisième économie du monde atteigne la neutralité carbone, renforçant ainsi les engagements du pays en matière de lutte contre le changement climatique. Ce nouvel objectif, aussitôt salué par les Nations...

La ronce

Le sabotage au cœur de l’action de la Ronce, dernier-né des mouvements écolos

Vous avez peut-être remarqué des paquets de sucre débouchonnés dans les rayons de vos magasins ? Il s'agit de la première action coordonnée de La Ronce, un nouveau mouvement écolo apparu en France début octobre. Dénonçant l'inaction des dirigeants, il appelle les citoyens à réaliser des dégradations...

Xi jinping onu 2020 Brian Smith Sputnik via AFP

Nucléaire, solaire, éolien... : Comment la Chine veut atteindre la neutralité carbone en 2060

L'annonce a fait l'effet d'une bombe et remis l'Accord de Paris sur les rails. En septembre, lors de l'Assemblée générale des Nations, le président chinois Xi Jinping s'engageait à atteindre la neutralité carbone en 2060. Selon plusieurs experts, cette mesure est réaliste bien qu'elle implique des...

GAFAM CLIMAT

[Élection US] Aux premières loges de la crise climatique dans la Silicon Valley, les GAFAM misent désormais sur le climat

Ravagée par les incendies depuis plusieurs années déjà, en Californie, la Silicon Valley, siège des géants du numérique, commence à prendre la mesure du changement climatique. Face à l’inertie présidentielle et poussés par les ONG et leurs salariés, les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon,...