Publié le 20 février 2020

ENVIRONNEMENT

1 000 scientifiques appellent à la désobéissance civile sur le climat

Plus de 1 000 scientifiques viennent de signer une tribune dans le Monde pour appeler à la désobéissance civile. Face à l'urgence climatique, ils appellent ainsi à rejoindre des mouvements comme Extinction Rebellion, qui bloque actuellement des sites de Lafarge pour dénoncer la pollution du BTP, et demandent à l'État de "dire la vérité" : "notre mode de vie actuel et la croissance économique ne sont pas compatibles", écrivent-ils.

Scientifique extinction rebellion UK
"Je suis scientifique et ceci est nécessaire". Le message de la pancarte tenue par James ‘Iggy’ Fox, engagé auprès de Extinction Rebelion et décédé début février.
@ExtinctionRebellionUK

"La prochaine décennie sera décisive pour limiter l’ampleur des dérèglements à venir. Nous refusons que les jeunes d’aujourd’hui et les générations futures aient à payer les conséquences de la catastrophe sans précédent que nous sommes en train de préparer et dont les effets se font déjà ressentir". Dans une tribune publiée ce jeudi 20 février dans Le Monde, plusieurs centaines de scientifiques, de toutes disciplines, appellent à la désobéissance civile face à l’urgence climatique.

"Nous appelons à participer aux actions de désobéissance civile menées par les mouvements écologistes, qu’ils soient historiques (Amis de la Terre, Attac, Confédération paysanne, Greenpeace…) ou formés plus récemment (Action non-violence COP21, Extinction Rebellion, Youth for climate)", écrivent les scientifiques dans cette tribune initiée notamment par Agnès Ducharne, climatologue au CNRS-institut Pierre-Simon-Laplace et l’astrophysicien Frédéric Boone.

Après avoir énoncé les conséquences du réchauffement climatique, de la sixième extinction de masse liée à la disparition des espèces à l’augmentation des températures en passant par la pollution plastique, les scientifiques ont demandé aux pouvoirs publics "de dire la vérité concernant la gravité et l’urgence de la situation : notre mode de vie actuel et la croissance économique ne sont pas compatibles avec la limitation du dérèglement climatique à des niveaux acceptables". 

Des petites actions qui bloquent Lafarge

Cette tribune intervient alors que les activistes écologistes d’Extinction Rebellion bloquent toujours un site du cimentier Lafarge à Pantin pour dénoncer la pollution du BTP. Une action qui intervient dans le cadre de l’opération "Fin de chantiers" commencée le 17 février. Plus de 400 "rebelles" avaient ainsi bloqué lundi les sites du cimentier à Paris et celui de Cemex à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), tous deux voisins en bord de Seine, avant de se diriger vers Pantin. Ils sont désormais une poignée de militants, vingt tout au plus, à bloquer une barge d’approvisionnement de sable sur le site. 

 

"On a décidé de faire des petites actions sur le long terme qui peuvent impacter économiquement Lafarge", explique Franck de XR, "On vient de lancer un appel en interne pour trouver des volontaires et bloquer d’autres barges", avance le militant. Pour l’instant, Lafarge n’aurait pas fait intervenir la police sur son site. "Ils ne veulent pas contribuer au buzz. Et c’est compliqué pour des policiers d’intervenir sur les barges parce qu’ils devront porter les militants, sur le sable, les faire sortir des barges, etc", résume Franck. Ce mouvement, pacifiste, de désobéissance civile, dénonce la pollution du BTP et due à l’extraction des ressources en sable. 

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Session a bonn negociations internationales CCNUCC

La crise du Covid-19 est l’occasion de réinventer les négociations climat et biodiversité, aujourd’hui à bout de souffle

Congrès mondial de la nature, sommet biodiversité de New York, COP15 sur la diversité biologique, COP26 sur le climat : tous les grands événements environnementaux de 2020 ont été reportés à l’année prochaine en raison de la crise du Covid-19. Une occasion manquée ou une opportunité pour accélérer...

Transition energetique solaire eolienne iStock LeoWolfert

163 grands patrons de multinationales réclament une relance post-Covid zéro carbone

Les patrons de 163 grandes sociétés comme Nestlé, Accor, Orange, Schneider Electric, Ecovadis, Sopra Steria ou Suez demandent aux gouvernements et décideurs d’aligner leurs efforts de relance avec l'ambition d’atteindre la neutralité carbone bien avant 2050. Ces entreprises ont déjà elles-même...

Ursula von der leyen Parlement europeen 130520

La Commission européenne mise sous pression pour allier relance économique et Green Deal

Plus d'un million de citoyens, une centaine d’ONG environnementales, des dirigeants d’entreprises et 18 États membres réclament un grand plan de relance vert, au cœur duquel le Green Deal (Pacte vert) doit jouer un rôle central. Le think tank Jacques Delors propose quant à lui un plan...

Urgence climatique autorite de regulation

Huit autorités de régulations françaises veulent faire de l'urgence climatique leur priorité

Ce sont des organismes qui sont chargés de la surveillance des banques, de la régulation des transports, de la protection de nos données numériques, mais ils n'oublient pas la crise climatique. Huit autorités de régulations françaises dont le Conseil supérieur de l'audiovisuel et l'Autorité des...