Publié le 09 juin 2018

ENVIRONNEMENT

[VIDEO] Des vers géants envahissent la France et menacent la biodiversité des sous-sols

Des vers géants venus d'Asie via le transport de plantes envahissent la France. Cette espèce envahissante qui se clone se nourrit d'escargots mais surtout de vers de terre, indispensables à la biodiversité des sols. Une étude met en avant les dangers que représentent les individus de cette espèce capables de tuer des individus 50 fois plus lourd qu'elle. 

Vers geants biodiversite menace
Le Museum d'Histoire Naturelle conseille de prendre en photo ce vers, si vous en voyez un, avant de l'écraser sous votre chaussure.
© Dominique Martiré

De 20 à 40 centimètres. Une tête en marteau plat. Et une couleur jaune, brune ou même turquoise. Voilà à quoi ressemble le ver géant qui envahit la France selon des chercheurs de la revue PeerJ. Le papier intitulée "Des vers géants chez moi !" s’est basée sur une enquête participative lancée en 2013 dans l’Hexagone.

Et la conclusion des chercheurs est sans appel : "les résultats actuels suggèrent fortement que les espèces présentes en France métropolitaine et dans les territoires d’Outre-mer devraient être considérées comme des espèces exotiques envahissantes".

Ces vers sont originaires d’Asie sont arrivés en France par le transport de plantes. Leur originalité : ils ne se reproduisent pas sexuellement. Ils peuvent se cloner. Quand ils atteignent une certaine longueur, ils perdent un bout de leur corps, qui donne alors naissance à un autre vers. Ce phénomène renforce le caractère invasif de ces espèces. Les chercheurs dénombrent cinq nouvelles espèces en France de Plathelminthes.

Une menace pour la biodiversité des sols et l'équilibre écologique 

En plus d’être invasifs, ces vers se nourrissent de corps mous comme les escargots ou les vers de terre. Or ces derniers sont essentiels à la biodiversité française. En creusant des galeries dans la terre, il contribue à son aération. Le vers "sécrète une toxine pour réduire la mobilité des proies", expliquent-ils. Ces dernières peuvent d’ailleurs être 50 fois plus lourdes que leur prédateur. Après avoir été paralysées, elles sont alors dévorées.

Curieusement, c’est la première recherche scientifique d’envergure en France sur ce sujet. "Il est paradoxal que l’invasion d’un pays développé, en Europe, par des animaux aussi spectaculaires, n’ait attiré l’attention d’aucun scientifique ni aucune institution", s’interroge le Muséum d’Histoire Naturelle, qui a participé à cette étude. "Ils sont une menace pour la biodiversité des sols et leur équilibre écologique", alerte le Muséum. 

Marina Fabre @fabre_marina 


© 2018 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

Tigre blanc photomaru

[Science] Biodiversité : le CNRS pointe du doigt l’inaction des gouvernements malgré les alertes des scientifiques

Si la biodiversité connaît un recul accéléré, ce n'est pas faute de connaissances scientifiques mais plutôt d'actions politiques, souligne une étude du CNRS. Pendant deux ans, deux spécialistes du centre de recherche ont décortiqué 13 000 études parues depuis 15 ans dans les principales revues...

Blackfish

Orques maltraités : SeaWorld condamné à 4 millions de dollars d'amende pour avoir trompé ses investisseurs

Le groupe SeaWorld Entertainment et son ancien directeur général devront payer respectivement quatre et un millions de dollars d'amende pour avoir minimisé auprès des investisseurs l'impact du documentaire "Blackfish", qui dénonçait le traitement des orques en captivité, ont annoncé mardi les...

Ruches urbaines danger pour les abeilles sauvages

Les ruches en villes, un danger pour les abeilles

Mettre des ruches sur les toits des bâtiments n'est pas forcément une bonne idée. Les ruches urbaines participent à l'expansion des abeilles domestiques mais représentent à terme un danger pour les abeilles sauvages, pourtant pilier de la biodiversité grâce à leur rôle de pollinisateurs.

Oceans recif coralliens pixabay

Un traité international juridiquement contraignant pour sauver les océans en négociation à l'ONU

Les Etats membres de l'ONU donnent le coup d'envoi ce 4 septembre à deux semaines de négociations destinées à préparer un traité international contraignant sur la haute mer. Des négociations qui doivent durer deux ans. Objectif : protéger la biodiversité marine et éviter que les océans ne se...