Le Président Emmanuel Macron entend faire de 2021 l'année de la biodiversité. Dès janvier, il va organiser un One Planet Summit dans le cadre du Congrès mondial de la nature de Marseille, pour mobiliser la communauté internationale et placer le sujet au centre de leur agenda. Ce sommet doit servir de tremplin à la COP15 biodiversité pour parvenir à un accord aussi ambitieux que l'Accord de Paris sur le climat. 

Alors que le déclin de la biodiversité est responsable de l’apparition de pandémies comme le Covid-19, Emmanuel Macron annonce qu’un One Planet Summit (OPS) se tiendra en janvier prochain, lors du Congrès mondial de la nature organisé par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Ce sommet rassemblera des chefs d’État et de gouvernement ainsi que des acteurs de la société civile, des entreprises et des investisseurs. Le premier OPS s’était tenu en France en 2017 pour relancer la dynamique autour de l’Accord de Paris. Cette fois, le sommet portera sur la biodiversité. 
"Protéger les écosystèmes permet de prévenir l’apparition d’épidémies comme celle du COVID-19. Pour mobiliser et agir pour la biodiversité, la France organisera le 11 janvier 2021 un One Planet Summit à Marseille", a ainsi tweeté le chef de l’Etat. Ce sommet spécial sur la biodiversité était initialement prévu en juin et devait servir de rampe de lancement pour la conférence onusienne sur la diversité biologique, qui devait se tenir en octobre en Chine. Mais la crise du Coronavirus a entraîné le report de ces événements internationaux à l’année prochaine.


Objectif : 30 % de la planète sous protection
Le Congrès mondial de la nature se tiendra finalement du 7 au 15 janvier tandis qu’aucune date n’a encore été fixée pour la COP15 biodiversité. Ces "JO de la biodiversité" sont l’occasion pour des milliers d’acteurs de la conservation de la nature – gouvernements, ONG, experts – d’établir des priorités et de lancer de nouvelles actions de protection des écosystèmes. Ce congrès était aussi l’occasion de mettre à jour la Liste rouge des espèces menacées de l’UICN et, pour la première fois, de sensibiliser le grand public à la nécessité de protéger la nature, avec des expositions et des stands. Des dizaines de milliers de visiteurs étaient attendus.
Il s’agit en outre de préparer la COP15 biodiversité qui doit entériner un nouveau cadre mondial pour l’après-2020. Cette conférence représente ainsi l’équivalent de la COP21 sur le climat en 2015. L’un des objectifs phare est notamment de trouver un accord international pour que les Etats s’engagent à protéger 30 % de la planète d’ici 2030. "La France soutiendra cet objectif dans le cadre de la coalition de la haute ambition pour la nature et les peuples qu’elle copréside avec le Costa Rica" précise le quai d’Orsay. La Commission européenne a récemment défendu cette mesure dans son plan d’action pour l’agriculture "De la fourche à la fourchette".
Concepcion Alvarez, @conce1  

Découvrir gratuitement l'univers Novethic
  • 2 newsletters hebdomadaires
  • Alertes quotidiennes
  • Etudes