Publié le 16 août 2017

ENVIRONNEMENT

Swiss Re va assurer un récif de corail au large de Cancún

Le Mexique va tester une nouvelle idée pour protéger les récifs coralliens de Cancún. Un système d’assurance va être proposé par Swiss Re aux hôtels et entreprises de tourisme sur place. En cas de tempête, les fonds sous-marins seront réparés. Un pari gagnant-gagnant pour l’économie locale mais aussi pour l’écosystème.


The Nature Conservancy

Cancún et sa côte ultra-touristique vont servir de cobaye pour une nouvelle expérimentation, révèle The Guardian dans un récent article. À partir de septembre, le réassureur zurichois Swiss Re, en partenariat avec l’organisation de protection de l’environnement américaine The Nature Conservancy, va proposer une police d’assurance pour protéger un récif corallien de 60 kilomètres de long.

Les cotisations seront versées par les hôtels locaux et des entreprises de tourisme privées, appuyés par le gouvernement. Ces primes devraient atteindre entre 1 et 7,5 millions de dollars. En cas de tempête et d’endommagement du récif, l’assurance s’engage à payer pour les réparations comprises entre 25 à 70 millions de dollars par an. Les coraux seraient, par exemple, remplacés par des structures artificielles. Ils pourraient également être retirés pour se reposer et ainsi repousser avant d’être réinstallés dans leur habitat naturel.

Un modèle pour d’autres projets

Les bénéfices iront directement aux acteurs locaux du tourisme et à la préservation de l’écosystème marin. À cause de l’exploitation humaine, du changement climatique, des déchets ou encore de l’acidification des océans, l’état des récifs coralliens se détériore d’années en années. Ils sont pourtant essentiels car ils forment une barrière précieuse contre les dégâts causés par les tempêtes.

Ce système doit servir de modèle pour des projets similaires et notamment les marais à mangroves, également menacés, espère Mark Tercek, directeur général de l’association The Nature Conservancy. "Les partenariats public-privé sont la clé", a-t-il déclaré dans une interview au Guardian. "Nous devons pousser les chefs d'entreprise à aller plus loin pour s'attaquer à ces problèmes au-delà du court terme".    

Concepcion Alvarez @conce1


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

alouette roamingowlsdotcom pixabay

Chasse traditionnelle d’oiseaux : le Conseil d’État suspend de nouveau leur autorisation

Les arrêtés gouvernementaux autorisant certaines chasses traditionnelles d'oiseaux ont été suspendus par le Conseil d'État le 26 octobre, soit 10 jours après leur publication. Des recours avaient été déposés en urgence par La ligue de protection des oiseaux (LPO) et One Voice. Le juge a estimé que...

Pexels Pixabay apiculteurs

Protection des abeilles : les apiculteurs dénoncent un texte pas assez ambitieux

Trois associations et syndicats défenseurs des apiculteurs et des abeilles dénoncent le manque d'ambition de l'arrêté encadrant l'épandage de pesticides. Le document doit être publié sous peu. Les défenseurs demandent des mesures plus protectrices, dans un contexte de récoltes désastreuses.

Animal g4cf48a492 1280 01

Des chasses traditionnelles d’oiseaux réautorisées après leur interdiction

C'est une bataille qui n'en finit plus. Le gouvernement a réautorisé certaines chasses traditionnelles pour la saison 2021-2022 après que celles-ci aient été interdites en août par le Conseil d'État. L'instance avait jugé qu'elles étaient contraires à la réglementation européenne. Plusieurs ONG ont...

Ocean poisson biodiversite joakant de Pixabay

COP 15 Biodiversité : La déclaration de Kunming passe sous silence l'objectif de protéger un tiers des mers et terres

L'objectif de protection de 30% des terres et mers, objectif attendu de la COP15 biodiversité, est à peine mentionné dans la déclaration de Kunming publiée lors de la première partie de la COP qui s'est tenue du 11 au 15 octobre. Cette ambition suscite l'opposition d'une poignée de pays. Si rien...