Publié le 03 avril 2020

ENVIRONNEMENT

Singes, cerfs, dindes... Avec le Coronavirus, les animaux sauvages s'aventurent en villes

Des hordes de singes dans une ville en Thaïlande, des cerfs en plein coeur d'une ville japonaise, des bandes de dindes sauvages en Californie... Face au Coronavirus, de multiples animaux sauvages, habitués à être nourris par les touristes, envahissent les villes en quête de nourriture. D'autres profitent juste de ce répit pour s'aventurer en ville, comme ces canards parisiens escortés par la Police en plein périphérique. 

Animaux sauvages villes cerfs japon AFP
Certains groupes de cerfs ont commencé à errer dans le quartier résidentiel de la ville en raison du manque de nourriture.
TOMOHIRO OHSUMI / GETTY IMAGES ASIAPAC / GETTY IMAGES/AFP

Ce sont des conséquences inattendues de la pandémie. Alors que près d’un milliard de personnes sont confinées dans le monde, que les experts enregistrent une baisse des émissions de CO2 en France, en Chine, en Italie… Certains animaux sauvages s’aventurent en plein cœur des villes. À Paris par exemple, la Préfecture de police a publié une vidéo dans laquelle elle escorte des canards en plein périphérique.

Aux Pays de Galles, un journaliste local a filmé des chèvres trottinant dans la ville de Llandudno. 

 

En Thaïlande, un homme a ainsi filmé des centaines de singes courant dans la ville de Lopburi, au nord est de Bangkok. Ces singes, habitués à être nourris par les touristes, se sont lancés dans une bagarre pour ce qui semble être un pot de yaourt.

"C’est l’été, donc généralement nous voyons beaucoup de touristes, mais maintenant, à cause de l’épidémie, il y en a si peu que les marchés sont très calmes. Il n’y a pas assez de touristes pour donner de la nourriture aux singes à Prang Sam Yod", note l’auteur de la vidéo, Sasalu Rattanachai dans le journal Khaosod English. Selon la Tourisme Authority of Thailand, le tourisme a chuté de 43 % en Thailande en février, notamment en raison du confinement en Chine, plus grande source de touristes pour la Thaïlande.

Au Japon, ce sont les cerfs du parc naturel de Nara qui se sont rendus en ville pour trouver de la nourriture. "Plus de 1000 cerfs occupent actuellement le parc de 1240 acres et ils s’aventurent rarement en dehors de ses limites. Cependant, dans les semaines qui ont suivi la mise en place par le gouvernement japonais de restrictions de voyage et la mise en quarantaine des visiteurs de Chine et de Corée du Sud, le parc est devenu dépourvu de touristes et ses cerfs ont commencé à errer dans la ville à la recherche de nourriture", note le New York Times.

 

Suspension du commerce d'animaux sauvages en Chine

Une journaliste du Guardian vivant en Californie a également remarqué la présence de dinde à Oakland. "Les bandes de dindes sauvages ne sont pas rares dans certaines parties de la région de la baie, mais il semble qu’elles aient un peu plus d’espace pour se promener dans des quartiers qu’elles ne visitent pas normalement", note le Guardian. Dans ce sillage, en Espagne, un automobiliste a filmé un sanglier en plein cœur de Barcelone.

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

Deforestation amazonie double en un an Greenpeace

L’Amazonie, en feu, a connu son pire mois de juin depuis 13 ans

Alors que le Brésil subit de plein fouet le Covid-19, un autre drame se déroule en fond, celui de la destruction de la forêt amazonienne. Jamais, depuis 2007, l'Institut national de recherches spatiales n'avait enregistré autant de foyers d'incendies dans cette réserve de biodiversité. Un phénomène...

Vison elevage fin pays bas

[Bonne nouvelle] Les Pays Bas mettent fin à l’élevage de vison après des cas de Covid-19 chez les animaux

Alors que plusieurs visons d'élevage néerlandais ont été contaminés par le Covid-19, transmettant probablement le virus à deux employés, les Pays-Bas ont décidé de mettre fin à l'industrie de fourrure de vison. Le pays, quatrième producteur au monde, devait y mettre un terme en 2024 mais le Covid-19...

Biodiversite istock cco

Pas de relance économique sans prise en compte de la biodiversité

Alors que la pandémie de Covid-19 bouscule l’agenda politique de la biodiversité, les entreprises ne doivent pas attendre pour agir, estime la coalition internationale Business for Nature. Dans une lettre, celle-ci enjoint les patrons à prendre en compte la nature dans leur plan de relance...

Feux de foret crime environnement

Reconnaître le crime d'écocide, est-ce vraiment la priorité ?

Les 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat (CCC) souhaitent que les Français s’expriment, au cours d'un référendum, sur l'intérêt de légiférer sur le crime d’écocide pour sanctionner les atteintes graves à l'environnement. Si les parlementaires français ont rejeté à deux reprises une...