Publié le 18 mai 2019

ENVIRONNEMENT

[Science] L’oiseau qui est mort deux fois du changement climatique

Il y a 136 000 ans, le Râle du Cuvier, ce petit oiseau de l’océan indien, incapable de voler, était mort englouti par la montée des eaux. Réapparu tel un petit phénix, il risque à nouveau d’être rayé du livre de la vie à cause du réchauffement climatique.

Rale du cuvier Atoll Aldabra SeychellesIslandsFoundation
La Râle du Cuvier risque de disparaître à cause du changement climatique... pour la seconde fois.
@SeychellesIslandsFoundation

L’histoire est presque incroyable… presque absurde. Il y a fort longtemps, le Râle du Cuvier, un joli petit oiseau roux, vivait sur quelques îles de l’atoll d'Aldabra, dans l'océan indien, au Nord de Madagascar et à l’est de la Tanzanie. Porté ici par la migration d’un ancêtre volant, le volatile avait fini par perdre sa capacité à voler. Une capacité devenue non nécessaire sur cette île paradisiaque sans prédateur.

Mais il y a 136 000 ans, suite à un réchauffement climatique, l’atoll a été englouti et toute la faune et la flore locale avec. Au revoir le Râle du Cuvier ? Pas vraiment. Il y a 100 000 ans, l’atoll a réémergé à la faveur de nouvelles glaciations.

Évolution répétitive

Depuis Madagascar, les mêmes ancêtres volants ont repris la route du nord pour redécouvrir ce petit lopin de terre. L’histoire se répétant, ils ont redonné naissance à une espèce extrêmement proche, qui a, de nouveau, perdu sa capacité à voler. Un exemple d’évolution répétitive mise en avant par des chercheurs de l’université de Portsmouth (Angleterre) et le musée d’histoire naturelle de Londres.

Mais l’histoire ne s’arrête malheureusement pas là, puisque, de nouveau, l’atoll d'Aldabra, comme quasiment l’ensemble des Seychelles est menacé par la montée des eaux due au réchauffement climatique, cette fois-ci dû à l’Homme. Des milliers d’atolls vont disparaître ou devenir inhabitables à partir de la moitié de ce siècle selon les modèles climatiques prévisionnels.

Ludovic Dupin @LudovicDupin


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

Loups gris Waitandshoot

[Bonne Nouvelle] La population de loups en hausse en France passe au-dessus du seuil d’extinction

Avec désormais 530 adultes, la population de loups a largement augmenté en un an, dépassant le seuil de 500 individus permettant de "résister au risque d'extinction". Une bonne nouvelle qui implique cependant que le nombre d'animaux pouvant être abattus va être augmenté.

Peuple yanomami survival international fiona watson

Les peuples autochtones, derniers remparts avant la fin du monde

En tournée en Europe, le célèbre chef indien Raoni met en garde sur la déforestation grandissante au Brésil depuis l'arrivée au pouvoir de Jair Bolsonaro alors que l'Amazonie est le poumon de la Terre. Il a été reçu par l’Élysée qui lui apporte son soutien financier. La préservation des peuples...

800px Machu Picchu Peru

Le Machu Picchu menacé par un projet d’aéroport international

La communauté scientifique alerte sur les dégâts que pourrait causer le projet d'aéroport international au pied du Machu Picchu, l'un des joyaux du Pérou déjà visité chaque année par 1,5 million de touristes. Le but est de rapprocher un peu plus les voyageurs qui n'auront plus à faire d'escale. Une...

Ver de terre biodiversite sols JohnShepard

[Édito Vidéo] Mettre un prix sur la nature pour la sauver ?

Les humains semblent bien incapables de prendre soin des services qui leur sont rendus quand ceux-ci sont gratuits. C’est le cas de ceux rendus pas la biodiversité qui pollinise nos champs, purifie notre eau, capture le carbone… Pour les rendre plus tangible, d’aucuns cherchent à donner une valeur...