Publié le 18 mai 2019

ENVIRONNEMENT

[Science] L’oiseau qui est mort deux fois du changement climatique

Il y a 136 000 ans, le Râle du Cuvier, ce petit oiseau de l’océan indien, incapable de voler, était mort englouti par la montée des eaux. Réapparu tel un petit phénix, il risque à nouveau d’être rayé du livre de la vie à cause du réchauffement climatique.

La Râle du Cuvier risque de disparaître à cause du changement climatique... pour la seconde fois.
@SeychellesIslandsFoundation

L’histoire est presque incroyable… presque absurde. Il y a fort longtemps, le Râle du Cuvier, un joli petit oiseau roux, vivait sur quelques îles de l’atoll d'Aldabra, dans l'océan indien, au Nord de Madagascar et à l’est de la Tanzanie. Porté ici par la migration d’un ancêtre volant, le volatile avait fini par perdre sa capacité à voler. Une capacité devenue non nécessaire sur cette île paradisiaque sans prédateur.

Mais il y a 136 000 ans, suite à un réchauffement climatique, l’atoll a été englouti et toute la faune et la flore locale avec. Au revoir le Râle du Cuvier ? Pas vraiment. Il y a 100 000 ans, l’atoll a réémergé à la faveur de nouvelles glaciations.

Évolution répétitive

Depuis Madagascar, les mêmes ancêtres volants ont repris la route du nord pour redécouvrir ce petit lopin de terre. L’histoire se répétant, ils ont redonné naissance à une espèce extrêmement proche, qui a, de nouveau, perdu sa capacité à voler. Un exemple d’évolution répétitive mise en avant par des chercheurs de l’université de Portsmouth (Angleterre) et le musée d’histoire naturelle de Londres.

Mais l’histoire ne s’arrête malheureusement pas là, puisque, de nouveau, l’atoll d'Aldabra, comme quasiment l’ensemble des Seychelles est menacé par la montée des eaux due au réchauffement climatique, cette fois-ci dû à l’Homme. Des milliers d’atolls vont disparaître ou devenir inhabitables à partir de la moitié de ce siècle selon les modèles climatiques prévisionnels.

Ludovic Dupin @LudovicDupin


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

One planet summit

Un One Planet Summit consacré à la biodiversité se tiendra en janvier prochain à Marseille

Le Président Emmanuel Macron entend faire de 2021 l'année de la biodiversité. Dès janvier, il va organiser un One Planet Summit dans le cadre du Congrès mondial de la nature de Marseille, pour mobiliser la communauté internationale et placer le sujet au centre de leur agenda. Ce sommet doit servir...

Abeilles bonne nouvelle

[Bonne nouvelle] Au Costa Rica, une ville donne la citoyenneté aux abeilles et plantes

Dans la banlieue de la capitale du Costa Rica, la ville de Curridabat vient de donner la citoyenneté aux pollinisateurs et aux arbres. Le but est de faire de ces espèces vivantes non humaines le cœur de la restructuration urbaine de la ville et non l'inverse. Un projet qui devrait permettre aux...

Rorqual DanielBenhaim

[Bonne Nouvelle] Quand le coronavirus protège les baleines des chasseurs

Cette année, les baleiniers islandais ne partiront pas au large pour traquer les baleines. Les entreprises estiment que les obligations de distanciation sociale et de sécurité, liées au coronavirus, ne permettront pas de mener à bien les opérations de pêche. Mais au-delà de la crise sanitaire,...

Cerf espaces sauvages JMrocek

Déconfinement : appels à protéger les animaux qui se sont réappropriés les espaces naturels

Le déconfinement de millions d'humains risque d'être dramatique pour les animaux qui se sont réappropriés des espaces désertés par l'activité humaine, avertissent l'Office national des forêts (ONF) et la Ligue de protection des oiseaux (LPO).