Publié le 04 mai 2019

ENVIRONNEMENT

[Science] 200 000 populations virales identifiées au cœur des écosystèmes océaniques

De nouveaux travaux portent de 16 000 à 200 000 le nombre de populations virales abritées dans les océans, et notamment dans l’Arctique, "berceau" méconnu de cette biodiversité. Or, ces virus jouent un rôle indirect dans les mécanismes de captage du CO2 au fond de l'océan. Avec le réchauffement climatique en cours, qui affecte déjà les pôles, les virus pourraient perturber le fonctionnement des pompes à carbone que constituent les planctons et aggraver encore plus la situation.

Jusqu'alors, les chercheurs ignoraient que l'océan Arctique abritait autant de virus, or la zone est déjà frappée par le changement climatique.
@CC0

Leur nombre est douze fois plus important qu'estimé jusqu'alors. Selon de nouveaux travaux, dirigés par des chercheurs de l’université de l’État d’Ohio et publiés dans le magazine Cell le 16 mai prochain, le nombre de populations virales présentes dans les océans est porté de 16 000 à 200 000. Étonnant également : cette diversité virale a été mesurée jusque dans l’océan Arctique.

Les précédentes études avaient conclu que la plus haute diversité se situait au niveau des tropiques, et qu’elle diminuait à mesure que l’on se déplace vers les pôles. L’océan Arctique se révèle en fait être "un berceau méconnu de la biodiversité virale" précisent les auteurs dans un communiqué. "Ces résultats soulignent l’importance des régions arctiques, fortement impactées par le changement climatique, pour la biodiversité mondiale."

Accélérer le changement climatique

Ces virus ont en effet des impacts sur l’ensemble des organismes du plancton marin (bactéries, animaux...). Ils jouent notamment un rôle dans le transport du carbone depuis la surface vers les fonds marins. Avec le changement climatique en cours, ils peuvent changer la structure de ces "pompes biologiques" et influencer la capacité de l’océan à séquestrer le carbone de l’atmosphère. Et donc accélérer ce même changement climatique.

"Ces travaux seront un référentiel pour comprendre le rôle des virus dans les réactions de l’écosystème océan sous la pression du changement climatique", précisent les chercheurs. Ces nouvelles conclusions proviennent essentiellement des données de l’expédition Tara Oceans (2009-2013) qui a permis de récolter et d’analyser en profondeur 35 000 échantillons de plancton marin à travers le monde entier.

Concepcion Alvarez, @conce1 


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

One planet summit

Un One Planet Summit consacré à la biodiversité se tiendra en janvier prochain à Marseille

Le Président Emmanuel Macron entend faire de 2021 l'année de la biodiversité. Dès janvier, il va organiser un One Planet Summit dans le cadre du Congrès mondial de la nature de Marseille, pour mobiliser la communauté internationale et placer le sujet au centre de leur agenda. Ce sommet doit servir...

Abeilles bonne nouvelle

[Bonne nouvelle] Au Costa Rica, une ville donne la citoyenneté aux abeilles et plantes

Dans la banlieue de la capitale du Costa Rica, la ville de Curridabat vient de donner la citoyenneté aux pollinisateurs et aux arbres. Le but est de faire de ces espèces vivantes non humaines le cœur de la restructuration urbaine de la ville et non l'inverse. Un projet qui devrait permettre aux...

Rorqual DanielBenhaim

[Bonne Nouvelle] Quand le coronavirus protège les baleines des chasseurs

Cette année, les baleiniers islandais ne partiront pas au large pour traquer les baleines. Les entreprises estiment que les obligations de distanciation sociale et de sécurité, liées au coronavirus, ne permettront pas de mener à bien les opérations de pêche. Mais au-delà de la crise sanitaire,...

Cerf espaces sauvages JMrocek

Déconfinement : appels à protéger les animaux qui se sont réappropriés les espaces naturels

Le déconfinement de millions d'humains risque d'être dramatique pour les animaux qui se sont réappropriés des espaces désertés par l'activité humaine, avertissent l'Office national des forêts (ONF) et la Ligue de protection des oiseaux (LPO).