Publié le 27 octobre 2016

ENVIRONNEMENT

Pour le WWF, l'agriculture dévore la planète

Le WWF publie ce jeudi le rapport Planète Vivante 2016. Celui-ci dresse un panorama particulièrement inquiétant de l’état de la biodiversité et de la santé de la planète. Et dessine une sombre perspective : à l’horizon 2020, deux tiers des animaux sauvages pourraient disparaître en seulement cinquante ans. Notre système alimentaire est particulièrement remis en cause. Explications.  

"Les études récentes suggèrent ainsi que nous sommes en train d’assister à la sixième extinction de masse", explique le WWF.
WWF

"Notre système alimentaire est l’un des premiers facteurs de dégradation des habitats et de surexploitation des espèces, de pollution et d’érosion des sols", alerte le WWF dans son rapport Planète Vivante 2016, publié ce jeudi 27 octobre.

Produite tous les deux ans, cette étude analyse les grandes tendances de la biodiversité et de la santé de la planète. Et le constat est cette fois encore plus qu’inquiétant. Entre 1970 et 2012, les populations vertébrées (mammifères, poissons, oiseaux, amphibiens et reptiles) ont reculé de 58%. Et si cette tendance se poursuit, elles pourraient avoir diminué de 67% en moyenne d’ici 2020, soit en l’espace de seulement cinquante ans.

 

 

Extinction de masse

 

"Les études récentes suggèrent ainsi que nous sommes en train d’assister à la sixième extinction de masse, explique le WWF. Si par le passé ce genre d’événements a mis plusieurs centaines de milliers voire de millions d’années à se produire, aujourd’hui, il se produit à l’échelle d’une vie humaine." En cause, les activités humaines. "La majorité de la surface de la Terre a désormais subi des transformations de la part de l’homme", notent les auteurs du rapport. "Les chercheurs estiment que nous avons déjà dépassé quatre des neuf limites planétaires, touchant au changement climatique, à l’intégrité de la biosphère, aux modifications des écosystèmes terrestres et au phosphore et à l’azote." 


Il faut ainsi l’équivalent d’1,6 Terre pour subvenir aux besoins de l’humanité. En 2050, en prenant en compte la croissance de la population mondiale, nous aurons alors besoin de 2 planètes !

 

 

L’agriculture, 30% de l’empreinte carbone de la France

 

Notre système alimentaire est particulièrement remis en cause. L’agriculture occupe à elle seule environ un tiers de la surface terrestre totale, cause 80% de la déforestation mondiale et pèse pour près de 70% de la consommation d’eau. En France, 30% de l’empreinte carbone est liée à l’alimentation.

L’ONG prône donc la mise en place de nouveaux modèles de production et de consommation. Elle met en avant l’agroécologie, avec l’exemple du Malawi, qui est passé d’un modèle agricole subventionnant l’achat d’engrais chimiques à un autre fondé sur la promotion des pratiques agroécologiques. Résultat ? Les rendements de maïs ont plus que doublé dans le pays.

"Nous devons au plus vite passer de cette période de grande régression à une réconciliation de l’Homme avec la nature et donc de l’Homme avec lui-même", affirme Pascal Canfin, le directeur général du WWF France.

Concepcion Alvarez
© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Comment vérifier l'engagement "zéro déforestation" des grandes firmes ?

Sous la pression d’ONG et de consommateurs, des géants de l’agroalimentaire s’engagent à stopper la déforestation liée à leurs activités. Mais l'objectif "zéro déforestation" affiché par Cargill, Unilever ou Nestlé reste ambigu et sa mise en œuvre difficile, explique Alain Karsenty,...

La loi biodiversité définitivement adoptée, les néonicotinoïdes finalement interdits

Après plus de 27 mois de débats chahutés et marqués par un lobbying intense, les députés ont définitivement adopté mercredi soir le projet de loi biodiversité et la proposition de loi organique relative à la nomination à la présidence du conseil d’administration de l’Agence française pour...

Gaspillage alimentaire : les chiffres chocs

10 millions de tonnes de nourriture sont gaspillées chaque année en France. Un poids considérable qui pèse sur l’économie hexagonale : la valeur théorique de ce gaspillage est évaluée à 16 milliards d’euros par an, selon une étude de l’Ademe. Quant au bilan écologique, il est tout aussi...

Pour les petits producteurs du Sud, le changement climatique déstabilise déjà leurs moyens de production vitaux

"Le commerce équitable, une arme de plus pour lutter contre le changement climatique". C’est le slogan de la dernière campagne de l’association Max Havelaar (Fairtrade International) pour la COP21. Car le commerce équitable soutient des pratiques durables alors que les effets du changement...

Climat : Un projet pour financer la restauration des sols à grande échelle

Le premier fonds destiné à mettre fin à la dégradation des terres dans le monde a été créé. Il est né d'un partenariat signé entre les ministères français de l’Agriculture et du Développement, la Convention des Nations Unies pour la Lutte Contre la Désertification et la société de gestion...

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

One planet summit

Un One Planet Summit consacré à la biodiversité se tiendra en janvier prochain à Marseille

Le Président Emmanuel Macron entend faire de 2021 l'année de la biodiversité. Dès janvier, il va organiser un One Planet Summit dans le cadre du Congrès mondial de la nature de Marseille, pour mobiliser la communauté internationale et placer le sujet au centre de leur agenda. Ce sommet doit servir...

Abeilles bonne nouvelle

[Bonne nouvelle] Au Costa Rica, une ville donne la citoyenneté aux abeilles et plantes

Dans la banlieue de la capitale du Costa Rica, la ville de Curridabat vient de donner la citoyenneté aux pollinisateurs et aux arbres. Le but est de faire de ces espèces vivantes non humaines le cœur de la restructuration urbaine de la ville et non l'inverse. Un projet qui devrait permettre aux...

Rorqual DanielBenhaim

[Bonne Nouvelle] Quand le coronavirus protège les baleines des chasseurs

Cette année, les baleiniers islandais ne partiront pas au large pour traquer les baleines. Les entreprises estiment que les obligations de distanciation sociale et de sécurité, liées au coronavirus, ne permettront pas de mener à bien les opérations de pêche. Mais au-delà de la crise sanitaire,...

Cerf espaces sauvages JMrocek

Déconfinement : appels à protéger les animaux qui se sont réappropriés les espaces naturels

Le déconfinement de millions d'humains risque d'être dramatique pour les animaux qui se sont réappropriés des espaces désertés par l'activité humaine, avertissent l'Office national des forêts (ONF) et la Ligue de protection des oiseaux (LPO).