Publié le 17 janvier 2021

ENVIRONNEMENT

Pour éviter de les abattre, la Namibie met en vente 170 éléphants

Les populations d’éléphants en Afrique se sont considérablement réduites ces dernières décennies et l’espèce est en danger. Pourtant en Namibie, il y a tout de même des "conflits" entre les populations humaines et les pachydermes. Afin d’éviter des abattages, le gouvernement a pris une décision inhabituelle. Il a publié une annonce pour vendre 170 animaux à des clients nationaux ou internationaux.

Elephants en Namibie johan63
La Namibie met en vente 170 animaux mais veut s'assurer de la probité des acheteurs.
@Johan63

Un encart publicitaire paru le 2 décembre 2020 dans le quotidien gouvernemental New Era a proposé 170 éléphants "de grande valeur" à la vente et appelé les acheteurs nationaux et internationaux à se manifester. Pays semi-aride et peu peuplé d'Afrique australe, la Namibie abrite quelque 28 000 pachydermes, selon son ministre de l'Environnement Pohamba Shifeta. Le gouvernement a choisi de vendre des éléphants vivants pour plusieurs raisons, en particulier leur nombre croissant, a-t-il expliqué à l'AFP.

"Certains pays se sont plaints de ce que la Namibie abattait les éléphants mâles", a-t-il dit. "À la place, nous avons décidé, après avoir effectué des recherches, de les vendre". Selon le ministère, cette décision a été prise après "l'identification d'un besoin de réduire leur population en raison de la sécheresse et de l'accroissement du nombre d’animaux, en lien avec les conflits humains-éléphants". Lors de l'indépendance en 1990, le nombre d'éléphants était tombé en Namibie à quelque 5 000 mais il a fortement remonté après la mise en place d'un programme de protection salué dans le monde entier.

Des centaines d’animaux vendus

Selon le gouvernement, des troupeaux entiers seront capturés afin de ne pas laisser des petits ou jeunes animaux abandonnés. Cependant, l’État africain entend bien être vigilant sur les acheteurs. "Nous devons être certains que le pays soit propice" pour les accueillir, a-t-il dit. Pour exporter ces animaux, les acheteurs devront s'assurer que les exigences de la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction) afin que la transaction soit autorisée.

Ce n’est pas une première. La Namibie avait mis en vente 100 buffles sauvages en octobre. En juin 2019, après avoir déclaré l'état de catastrophe naturelle en raison de la sécheresse, elle avait également proposé à la vente un millier d'animaux dont 600 buffles, 150 springboks, 60 girafes et déjà 28 éléphants. L'objectif était, selon le ministère de l'Environnement, de limiter les pertes animales et d'obtenir 1,1 million de dollars destinés à la conservation des espèces.

Ludovic Dupin avec AFP


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

IStock slowmotiongli loutre

Biodiversité : près de 20 % des espèces sont menacées en France

Depuis 13 ans, la situation de la faune et de la flore se dégrade en France. Un bilan de la Liste rouge des espèces menacées en France a été délivré par l’Union internationale de conservation de la nature (UICN), l'Office français de la biodiversité (OFB) et le Musée d’histoire naturelle (MNHN). La...

Ocean pixabay

[Quiz] Et si vous testiez vos connaissances en matière de biodiversité ?

L'année 2021 marque une échéance importante pour la biodiversité avec la tenue, prévue à la fin de l'année, de la COP15 sur la diversité biologique en Chine. La biodiversité est partout présente dans nos vies, nous offrant des services écosystémiques incommensurables. Mais celle-ci est de plus en...

Bouquetin parc vanoise 1

Biodiversité : comment la France entend protéger un tiers de son territoire dès 2022

La France a publié sa Stratégie nationale des aires protégées en janvier 2021, qui vise à préserver 30% du territoire marin et terrestre dès 2022. C'est une bonne nouvelle, selon l'Union Internationale de Conservation de la Nature (IUCN), qui fait référence en la matière. Cependant, il est...

Déforestation Amazonie istock

Déforestation : l'équivalent des deux tiers de la France disparu en 13 ans dans le monde

Environ 43 millions d’hectares de forêts ont été perdus entre 2004 et 2017 sur vingt-quatre fronts de la déforestation dans le monde, d’après un rapport du WWF publié mercredi 13 janvier. L’agriculture intensive et l'exploitation minière en sont les principaux facteurs.