Publié le 06 juillet 2019

ENVIRONNEMENT

[Science] Les chimpanzés ne survivent plus que dans des "ghettos forestiers"

Sous la pression de l'urbanisation et de la chasse, les chimpanzés ne survivent plus que dans des ilôts de nature de plus en plus petits, se sont alarmés des primatologues spécialistes de ce plus proche parent des humains.

Nos plus proches cousins dans la nature, les chimpanzés, sont en train de disparaître, faute d'habitats disponibles.
@abadonian

Les quatre sous-espèces de chimpanzés situées en Afrique sont menacées d'extinction et l'une d'entre elles - le chimpanzé verus - a perdu plus de 80 % de sa population en trois générations. Après une réunion en Allemagne, 40 experts du monde entier ont lancé un appel pour sauver cet animal qui partage près de 99 % des gènes de l'homme.

"Nous étudions des communautés de chimpanzés depuis des décennies et nous avons tous vu nos groupes d'étude devenir de plus en plus isolés", ont-ils souligné dans un communiqué. "Les chimpanzés en sont réduits à vivre dans des ghettos forestiers", ont-ils ajouté. Comme beaucoup d'autres gros animaux, la principale menace qui pèse sur ces singes est la perte de leur habitat, réduit par l'extension des villes qui abritent une population en hausse, les industries minières, la déforestation ou l'agriculture.

Protéger les groupes en meilleure santé

Les chimpanzés sont aussi chassés pour leur viande ou abattus par les fermiers qui veulent protéger leurs cultures. Anne Pusey a travaillé dans le parc national de Gombe, en Tanzanie, pendant 40 ans. Mais ce parc, où la primatologue Jane Goodall a mené les travaux qui l'ont rendue célèbre, "est devenu une petite île entourée par des terres agricoles denses, conduisant à la réduction de deux des trois communautés (de chimpanzés) dans le parc et à la disparition d'une communauté à l'extérieur", a-t-elle regretté dans le communiqué de l'Institut Max Planck.

Les primatologues réunis en Allemagne ont toutefois noté que la présence permanente de chercheurs sur le terrain permettait de maintenir un nombre plus élevé de singes en comparaison à d'autres zones. Ils ont ainsi appelé à ce que ces groupes en meilleure santé bénéficient d'une "protection spéciale intense" de la part des chercheurs et des autorités locales, "avant qu'il ne soit trop tard".

La Rédaction avec AFP


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

Photo G7 biarritz

Au G7, de timides engagements sont pris pour sauver l’Amazonie des incendies géants

La découverte à l’internationale des milliers de feux ravageant l’Amazonie, en particulier au Brésil, a perturbé le programme de la rencontre des dirigeants du G7 ce week-end à Biarritz. Tous les pays se disent prêts à apporter une aide aux pays touchés. Mais ni la forme, ni la date de ce soutien...

Tigre Inde dickysingh

[Bonne Nouvelle] La population de tigres croît fortement en Inde

La population de tigres sauvages en Inde a augmenté de 30 % en quatre ans, selon un nouveau recensement local publié sur ce fauve par les autorités du pays. Le majestueux félin fait l'objet d'une mobilisation internationale pour éviter son extinction.

La pêche électrique interdite dans les eaux françaises, un "premier pas" pour les pêcheurs français

Dans l'attente de l'interdiction européenne qui ne prendra effet qu'en 2021, la pêche électrique est officiellement interdite dans les eaux françaises depuis le 14 août. Ce type de pêche consistant à envoyer depuis un chalut des impulsions électriques pour capturer des poissons vivant au fond des...

Incendie amazonie Greenpeace Daniel Bertra

Des incendies ravagent la forêt amazonienne, poumon de la Terre

C'est une véritable catastrophe. La forêt amazonienne, considérée comme le poumon vert de la Terre, part en fumée. Depuis le début de l'année 2019, les incendies ont augmenté de 83 % dans le secteur ravageant des milliers d'hectares. En cause : la sécheresse et les feux provoqués pour transformer...