Publié le 05 mai 2019

ENVIRONNEMENT

Le G7 Environnement veut mettre la protection de la biodiversité à l’ordre du jour mondial

À la veille de la publication à Paris d'un rapport très alarmant sur la biodiversité, les ministres de l'Environnement du G7, réunis dimanche à Metz avec des représentants d'autres pays, ont démarré des discussions devant déboucher sur des actions "concrètes".

Brune Poirson (à droite) et François de Rugy (au centre) représentent la France pour le G7 Environnement à Metz.
@MinistèreTE

"Nous devons sortir de ce G7 (...) avec des choses très concrètes qui dépassent les discours", a exhorté la secrétaire d'État française à la Transition écologique Brune Poirson à l'ouverture des débats du G7 environnement réunis à Metz  depuis dimanche 5 et lundi 6 mai.

Outre les pays du G7 (France, Canada, Allemagne, États-Unis, Italie, Japon, Royaume-Uni), sont présentes des délégations du Mexique, du Chili (qui accueillera la COP25 climat fin 2019), du Niger, du Gabon, d'Egypte, d'Inde, d'Indonésie, des îles Fidji, de la Norvège et de l'Union européenne.

Ils examinent une série d'initiatives (lutte contre la déforestation, les pollutions plastiques, des systèmes de climatisation propres, la protection des récifs coralliens etc.), qui doivent déboucher sur la formation de coalitions de pays pour les porter. Le financement des actions en faveur de la biodiversité sera aussi étudié.

Biodiversité en danger

Ce G7 Environnement doit se conclure par l'adoption d'une charte biodiversité par les pays qui le souhaitent. "Ces propositions ont notre soutien entier", a déclaré le commissaire européen à l'Environnement Karmenu Vella. Un accord d’autant plus important qu’au même moment, lundi, sera rendue public à Paris la version finale d'un vaste rapport alarmant sur la situation mondiale des écosystèmes. Jusqu'à un million d'espèces seraient à ce jour en danger.

En s'appuyant sur ces travaux, "nous nous accorderons sur les meilleurs moyens pour rehausser la place accordée à la biodiversité sur la scène internationale et pour aboutir à un résultat ambitieux à la COP15" biodiversité en Chine fin 2020, a promis le ministre français de la Transition écologique François de Rugy à l'ouverture du sommet.

La lutte contre le changement climatique a occulté pendant un temps la nécessité de protéger la biodiversité dans les discussions internationales. Mais la réunion des États membres de la Convention de l'ONU sur la diversité biologique (COP15) à Kunming en Chine, doit fixer un agenda pour protéger la biodiversité après 2020, suite à l’échec des engagements pour 2011-2020, connus comme les "objectifs d'Aichi".

Position américaine

Pour sa première intervention dimanche matin, Andrew Wheeler, le patron de l'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA), a regretté que "trop d'attention soit accordée aux scénarios du pire" sur le climat. Les négociations avec les États-Unis seront majeures pour aboutir à un texte final commun.

En amont de cette rencontre au somment, plusieurs milliers de personnes, parmi lesquelles de nombreux "gilets jaunes", ont participé samedi 4 mai à une "Marche mondiale pour une justice écologique et sociale" à Metz. Le collectif d'une quarantaine d'associations, baptisé Alter G7, entendait être "force de proposition" et offrir "un véritable contre-sommet".

Ludovic Dupin avec AFP


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

Animal g4cf48a492 1280 01

Des chasses traditionnelles d’oiseaux réautorisées après leur interdiction

C'est une bataille qui n'en finit plus. Le gouvernement a réautorisé certaines chasses traditionnelles pour la saison 2021-2022 après que celles-ci aient été interdites en août par le Conseil d'État. L'instance avait jugé qu'elles étaient contraires à la réglementation européenne. Plusieurs ONG ont...

Ocean poisson biodiversite joakant de Pixabay

COP 15 Biodiversité : La déclaration de Kunming passe sous silence l'objectif de protéger un tiers des mers et terres

L'objectif de protection de 30% des terres et mers, objectif attendu de la COP15 biodiversité, est à peine mentionné dans la déclaration de Kunming publiée lors de la première partie de la COP qui s'est tenue du 11 au 15 octobre. Cette ambition suscite l'opposition d'une poignée de pays. Si rien...

Larzac © Community of the Ark of Lanza del Vasto.

Une histoire des luttes pour l’environnement : trois siècles de combats retracés dans un livre

Trois siècles de combats et de débats autour de l'environnement retracés en 100 récits. C'est le défi que se sont lancés quatre historiens dans la cadre de l'ouvrage Une histoire des luttes pour l'environnement, publié fin septembre. Avec l'appui d'images inédites, le livre retrace des évènements et...

Emmanuel macron capture d'écean @ELysée COP15 discours ouverture

COP15 biodiversité : les États fixent 17 points pour guider les négociations dans la déclaration de Kunming

La déclaration de Kunming, document phare de cette première partie de la COP15 biodiversité, a été publiée le 13 octobre. Elle fixe dix sept grandes directions avant l'élaboration du nouveau cadre de protection de la nature en avril-mai 2022. Si des avancées ont été notées, le texte passe sous...