Publié le 04 novembre 2018

ENVIRONNEMENT

[Le chiffre] 30 % des colonies d'abeilles sont mortes durant l'hiver dernier en France

C'est un taux de mortalité effrayant. Selon un nouveau rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), 30 % des colonies d'abeille sont mortes en France pendant l'hiver 2017-2018. Le taux est habituellement de 10 %. Une hécatombe pour les apiculteurs qui dénoncent un usage trop intensif des pesticides dans l'agriculture. 

En 20 ans, le taux de mortalité des colonies d'abeilles est passé de 5 % à 30 % par an.
Pixabay

Ce sont des lanceuses d'alerte et elles sont clairement en danger. Un tiers des colonies d'abeilles sont mortes lors de l'hiver 2017-2018. C'est la principale conclusion d'une étude menée par l'Agence nationale de sécurité sanitaire et de l'alimentation (Anses) à la demande du ministère de l'Agriculture. Cette vaste enquête a été réalisée auprès de 46 500 apiculteurs dont 14 000 ont répondu.

"Cette enquête montre que le taux moyen de mortalité des colonies d’abeilles à l’échelle nationale durant l’hiver 2017-2018 est estimé à 29,4 %, très au-delà du taux de 10 % de mortalité hivernale qualifié de "normal" par l’ensemble des acteurs concernés (apiculteurs, scientifiques…)", souligne le ministère.

Des taux de mortalité "gravissimes"

Ces taux de mortalité sont "gravissimes", confirme l'Union nationale des apiculteurs français (Unaf), "on évoque habituellement le taux de 30 % de mortalité sur l'année (en saison et en hiver), et avec ce seuil, pratiquer l'apiculture est intenable... Là ce taux intervient sur 4 mois de l'année".

En cause, notamment, les néonicotinoïdes. Ces pesticides "tueurs d'abeilles" sont accusés de décimer les colonies en attaquant le système nerveux des abeilles ce qui les désorientent et les affaiblissent. En 1995, affirme l'Unaf, 5 % des colonies d'abeilles disparaissaient chaque année contre 30 % aujourd'hui.

Interdiction des néonicotinoïdes

Pour ralentir le phénomène, depuis le 1er septembre, cinq néonicotinoïdes sont interdits en France. "On est dans une phase cruciale", expliquait en mars Delphine Batho, députée et ancienne ministre de l'Environnement. "Les abeilles sont les lanceuses d'alerte de l'effondrement de la biodiversité. Nous devons fermement appliquer la loi", plaide-t-elle. Ce que craignent les associations environnementales et les apiculteurs, ce sont des dérogations que le gouvernement pourrait accorder.

"Nous pressons les pouvoirs publics de sortir notre agriculture de sa dépendance aux pesticides. Il faut saisir l'opportunité de la renégociation de la PAC (politique agricole commune) pour réorienter notre modèle agricole", demande Gilles Lanio, président de l'Unaf, dans le Monde.

En juillet, le ministère de l'Agriculture avait débloqué trois millions d'euros à destination des apiculteurs pour qu'ils renouvellent leurs essaims. Cet aide forfaitaire équivaut à 80 euros par essaim acheté.

Marina Fabre @fabre_marina


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

Chalutage peche ocean Mark Timberlake unsplash

Océans : la France est-elle vraiment la championne de la protection des aires marines ?

La conférence de l’ONU sur les océans s'est ouverte à Lisbonne lundi 27 juin et Emmanuel Macron est attendu dans la capitale portugaise jeudi 30 juin. Aucune nouvelle annonce n’est prévue, mais le président de la République va rappeler que plus de 30 % des surfaces terrestres et marines françaises...

Visuel podcast SITE Cabanes

Podcast #LesEngagés : "J'ai l'impression d'avoir semé des petites graines qui ont germé", Valérie Cabanes

Pour le dernier épisode de la saison, #LesEngagés, le podcast de la rédaction de Novethic, a rencontré Valérie Cabanes. La juriste internationale, impliquée dans la défense des peuples autochtones et la reconnaissance des droits de la nature annonce se replier et passer la main à une jeunesse très...

Jaguar grand mammifere unsplash

La réintroduction de vingt grands mammifères pourrait sauver la biodiversité

Lynx, jaguars, hippopotames, loups… Les grands mammifères sont des exemples emblématiques de l’extinction du vivant. Mais ils sont aussi la clé de l’équilibre des écosystèmes. Selon une récente étude, leur réintroduction pourrait accroître la biodiversité sur près d’un quart des terres de la...

Secheresse kenya Khadija FarahOxfamfevrier 2022

Sécheresse, dégradation des terres, famine... L'infographie qui montre à quel point la planète va mal

Alors que la COP15 Désertification se tient jusqu'au vendredi 20 mai à Abidjan, en Côte d'Ivoire, plusieurs rapports ont été publiés sur l'état très inquiétant de la planète. Le plus récent, publié par Oxfam ce mercredi 18 mai, estime que la faim fait une victime toutes les 48 secondes en Afrique de...