Publié le 02 octobre 2020

ENVIRONNEMENT

Lac Tchad : les autorités souhaitent abandonner son inscription au patrimoine de l’Unesco au profit du pétrole

Selon une information révélée par le journal The Guardian, le Tchad s'apprêterait à renoncer à son inscription au Patrimoine mondial de l'Unesco afin de ne pas fermer la porte à de possibles explorations pétrolières et minières. Le lac Tchad, qui se situe aux confins de trois autres pays, le Niger, le Nigeria et le Cameroun, est le théâtre d'une crise humanitaire qui mêle changement climatique, terrorisme et famine.

Petrole forage prix pixabay
L'industrie pétrolière représente près de 40 % des recettes de l'État tchadien.
@CC0

Entre une inscription au Patrimoine mondial qui sanctuariserait le site et les recettes promises par l’industrie pétrolière, les autorités tchadiennes ont fait leur choix : ce sera le pétrole. Alors que les quatre pays limitrophes du lac Tchad (Tchad, Cameroun, Niger, Nigéria) avaient entamé un processus d’inscription auprès de l’Unesco, le ministre du Tourisme et de la Culture du Tchad a écrit à l’organisme pour "reporter la demande afin d'explorer les opportunités pétrolières et minières dans la région", selon une information exclusive révélée la semaine dernière par le Guardian.

La lettre que s’est procurée le journal britannique indique que le gouvernement tchadien "a signé des accords de partage de production avec certaines compagnies pétrolières dont les blocs attribués affectent la superficie du bien proposé pour inscription". La nature des accords et l'identité des entreprises pétrolières n'ont pas été rendues publiques. Le report doit permettre de redéfinir la carte afin d’éviter toute interférence entre les deux projets.

Profonde crise humanitaire

L’objectif de l’inscription d’un site sur la liste du Patrimoine mondial est d’en assurer sa conservation. Les sites peuvent également recevoir une aide financière pour des projets de conservation et tirer des avantages économiques de la labellisation en développant le tourisme. À ce stade, la question de savoir si le site mérite l'inscription sur la liste du patrimoine mondial n'est pas encore été déterminée. Mais si le Tchad décide d'aller de l'avant avec l'exploitation pétrolière, le processus devra être annulé dans son ensemble, a déclaré l'Unesco.

"Nous avons travaillé deux ans pour mettre en place l'application et nous n'avions jamais entendu parler de cela auparavant", explique Alice Biada du ministère des Arts et de la Culture du Cameroun au Guardian. "Nous ne pouvons pas abandonner ce processus, nous le devons aux générations futures", a également réagi Hamissou Halilou Malam Garba, directeur adjoint de la faune, de la chasse, des parcs et des réserves au Niger.

Le lac Tchad est le théâtre d’une profonde crise humanitaire qui mêle changement climatique, terrorisme et insécurité alimentaire. Environ 45 millions de personnes vivent de ses ressources. Sa superficie avait diminué de 95 % au début des années 2000 par rapport aux années 70 en raison de la sécheresse. cela avait d'ailleurs facilité le contrôle de la région par le groupe terroriste Boko Haram. Désormais, plusieurs experts affirment que la taille du lac augmente de nouveau. Une raison supplémentaire d’accroître les efforts pour le protéger…

Concepcion Alvarez @conce1


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

Déforestation Amazonie istock

Déforestation : l'équivalent des deux tiers de la France disparu en 13 ans dans le monde

Environ 43 millions d’hectares de forêts ont été perdus entre 2004 et 2017 sur vingt-quatre fronts de la déforestation dans le monde, d’après un rapport du WWF publié mercredi 13 janvier. L’agriculture intensive et l'exploitation minière en sont les principaux facteurs.

Elephants en Namibie johan63

Pour éviter de les abattre, la Namibie met en vente 170 éléphants

Les populations d’éléphants en Afrique se sont considérablement réduites ces dernières décennies et l’espèce est en danger. Pourtant en Namibie, il y a tout de même des "conflits" entre les populations humaines et les pachydermes. Afin d’éviter des abattages, le gouvernement a pris une décision...

OPS biodiv 110121 capture d ecran

One Planet Summit : 50 États sont désormais engagés à préserver 30 % de la planète d’ici 2030

La France organisait lundi 11 janvier un One Planet Summit consacré à la biodiversité. Elle a ainsi donné le coup d'envoi d'une année qui s'annonce décisive avec la tenue au second semestre de la COP15 sur la diversité biologique en Chine. Celle-ci doit aboutir à un nouvel accord mondial. L'un des...

Castor office francais de la biodiversite

One Planet Summit : la Caisse des Dépôts lance un grand plan en faveur de la biodiversité

L’un des plus grands investisseurs institutionnels français, la Caisse des Dépôts, veut montrer l’exemple en matière de protection de la biodiversité. À l’occasion du One Planet Summit du 11 janvier 2021, le groupe a annoncé un vaste plan d’action portant sur ses activités et celles des entreprises...