Publié le 07 février 2020

ENVIRONNEMENT

La plus grande serre tropicale au monde… dans le nord de la France

C'est un nouveau projet d'infrastructure contesté. Bien que pensé pour être le plus vertueux possible sur le plan énergétique, la mégaserre tropicale qui doit voir le jour dans le nord de la France n'en finit pas de provoquer la colère des organisations environnementales. Celles-ci crient au non-sens absolu. Le site, baptisé Tropicalia, a obtenu son permis de construire et doit ouvrir au printemps 2022. Il compte sur 500 000 visiteurs annuels.

Tropicalia serre tropicale geante dans le nord de la france Tropicalia
La serre tropicale veut proposer un parcours immersif, sous 26°C toute l'année, avec des espèces issues d'élevage.
@Tropicalia

Des cascades d’eau majestueuses, des papillons et des oiseaux multicolores, des reptiles et des poissons, des plantes exotiques, des passerelles en bois entre les arbres … Il ne s’agit pas là d’une brochure pour un voyage en Amazonie mais pour un projet de serre tropicale gigantesque près de Berck-Plage, dans le Nord-Pas-de-Calais. Baptisée Tropicalia, la "plus grande serre tropicale du monde" doit être construite sous un dôme de 20 000 mètres carrés et sur une surface de neuf hectares dans une Zac (Zone d’Aménagement Concerté) entre les communes de Verton et de Rang-du-Fliers.

L’objectif est de proposer une balade immersive, en particulier "pour les personnes n’ayant pas la possibilité de se rendre sous les tropiques" expliquent les porteurs de projet. 500 000 visiteurs sont attendus par an. Et pour que ces-derniers soient totalement dépaysés, la température sous la serre sera maintenue toute l’année entre 26°C et 28°C, grâce aux énergies renouvelables et à un système de récupération de chaleur.

Les animaux viendront de zoos européens

Un "non-sens absolu" pour les organisations environnementales locales regroupées au sein du GDEAM-62. Alors que leur recours gracieux a été rejeté, elles envisagent une nouvelle action devant le tribunal administratif. "Ce projet, c’est la disparition de plus de neuf hectares de terres agricoles, l’accroissement d’un trafic routier local déjà bien surchargé et un ballet incessant de camions pour la maintenance de l’ensemble, une source de pollution visuelle et c’est aussi "exposer" hors de leurs milieux naturels des animaux et des végétaux" explique le groupement de défense de l'environnement dans un communiqué.

Le Dr Cédric Guérin, vétérinaire, à l’origine du projet, défend de son côté la création de plusieurs zones de refuges et d’un centre de soins pour les espèces locales. Par ailleurs, "la totalité des espèces animales et végétales présentes sur le site seront issues d’élevage. Les plantes et arbres proviennent essentiellement des Pays-Bas (Hollande) et les animaux des différents parcs zoologiques Européens. Il n’y aura donc pas de prélèvement dans la nature" explique-t-on. "Six mois de l’année, nous serons excédentaires en énergie. Nous la revendrons à nos voisins grâce à un partenariat avec Engie", assure Cédric Guérin.

L’ouverture de Tropicalia est annoncée au printemps 2022. À quelques kilomètres seulement du futur site, un autre projet de serre, dix fois plus petit, est également dans les cartons. Décidément, la côte d’Opale se rêve en paradis tropical.  

Concepcion Alvarez, @conce1 


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

Vallees de la scarpe et de l escaut ramsar bruno bosilo

Les zones humides disparaissent trois fois plus vite que les forêts... et c’est très grave

Pour protéger la planète, le geste réflexe est de planter des arbres. Mais il y a un autre écosystème vital qui se meurt trois fois plus vite et dans l’indifférence : les zones humides. Peu connues du public, elles désignent aussi bien les marais, rivières, lacs, tourbières que les mangroves ou les...

Déclin de la nature : nous sommes en train de détruire 500 milliards de dollars par an

Au rythme actuel, la mort des pollinisateurs, la perte de vie dans les océans, l'érosion du littoral… va faire perdre 479 milliards de dollars par an à la planète d’ici 2050. Une perte économique qui va plonger dans la misère des millions d’humains. Dans ce sombre classement, la France se place au...

Tropicalia serre tropicale geante dans le nord de la france Tropicalia

La plus grande serre tropicale au monde… dans le nord de la France

C'est un nouveau projet d'infrastructure contesté. Bien que pensé pour être le plus vertueux possible sur le plan énergétique, la mégaserre tropicale qui doit voir le jour dans le nord de la France n'en finit pas de provoquer la colère des organisations environnementales. Celles-ci crient au...

[Municipales] Contre l’effondrement de la biodiversité, les maires ont un rôle à jouer

C'est un véritable désastre. La France, comme le reste du monde, assiste à un effondrement de la biodiversité, des insectes aux oiseaux en passant par le végétal. Les maires sont en première ligne pour protéger ce patrimoine naturel. Plusieurs villes comme Lyon, Nantes ou Brest se sont engagées dans...