Publié le 30 octobre 2018

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

[Infographie] 60 % des populations d’animaux sauvages sur Terre ont disparu en 40 ans

Les alertes n’en finissent plus de se succéder. Après le secrétaire général de l’ONU et les experts du Giec, le WWF révèle mardi 30 octobre son rapport Planète vivante, panorama de la biodiversité mondiale. Et encore une fois, l’ONG s’inquiète de la disparition de millions d’espèces en raison de la pression toujours plus forte des activités humaines sur la nature.

Les manchots Adalie de l'Antarctique font partie des espèces particulièrement menacées et en déclin.
@WWF - Edwin Giesbers

Une nouvelle fois, le WWF tire la sonnette d’alarme sur l’état de notre planète. Dans son rapport Planète Vivante 2018, réalisée tous les deux ans, l’ONG a calculé qu’en 40 ans, 60 % des populations d’animaux sauvages sur Terre ont disparu : poissons, mammifères, oiseaux, amphibiens et reptiles.

"Les espèces n’ont jamais décliné à un rythme si rapide, qui est aujourd’hui cent à mille fois supérieur que celui calculé au cours des temps géologiques", indiquent les experts. En cause, les activités humaines. Agriculture intensive, dégradation des sols, surpêche, dérèglement climatique, pollution plastique pèsent aujourd’hui sur la biodiversité en contribuant à la perte et à la dégradation des habitats naturels et à la surexploitation des ressources.

Infographie Planète vivante

Seules 10 % des terres préservées en 2050 

"Nous sommes face à une grande accélération de la pression exercée par l’Homme sur les écosystèmes : la demande en ressources naturelles tout comme en énergie explose. L’empreinte écologique mondiale, qui mesure l’impact des activités humaines sur les ressources naturelles, a doublé en un demi-siècle", alertent encore les auteurs du rapport.

À ce jour, seulement un quart des terres ont échappé aux activités humaines. Un chiffre qui devrait chuter à 10 % en 2050 si l’on ne change rien. Mais en s’attaquant au capital naturel de la planète, c’est l’humanité elle-même qui se met en danger, prévient l’ONG. "Si l’on devait payer pour de l'air frais, de l’eau potable, pour l’alimentation, le montant serait estimé à 125 000 milliards de dollars par an, soit une fois et demi le PIB mondial", a calculé le WWF.

New Deal pour la nature

Nous sommes en train de scier la branche sur laquelle nous sommes assis, car notre modèle de développement est fondé sur ce capital naturel gratuit. Il est donc indispensable de reprendre le contrôle sur cette accélération de la disparition de la nature. Pour cela, nous devons faire de la biodiversité une priorité internationale et parvenir en 2020 à un New Deal pour la nature", appelle Pascal Canfin, directeur général du WWF France.

La France accueillera au printemps prochain la septième session du groupe d'experts mondial sur la biodiversité, du 29 avril au 4 mai 2019, ainsi que le congrès mondial de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) à Marseille en 2020. Cette même année, la Chine accueillera la COP15 de la biodiversité, l’équivalent de la COP21 pour le climat.  

Concepcion Alvarez, @conce1


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

IStock @ratpack223 exploitation minière abysse océan fonds marin

Exploitation minière : la ruée dangereuse vers le trésor des abysses

Les grands fonds marins, riches en minerais nécessaires à la transition énergétique, sont des espaces de plus en plus convoités. Fin juin, l'île de Nauru, au coeur du Pacifique, a notifié à l'ONU sa volonté de débuter l'exploitation de ces ressources. Alors qu'aucune réglementation n'existe...

Heart Pixabay @Alicia3690 grande barrière de corail Australie

La Grande barrière de corail, Venise, Budapest... menacées d'être déclassées par l'Unesco

La Liste du patrimoine mondial de l’Unesco est emblématique. Mais les sites qui y sont classés pour leurs qualités culturelle ou naturelle exceptionnelles sont reconsidérés chaque année. Tourisme de masse à Venise, blanchiments des coraux, démolitions à Budapest... plusieurs sites emblématiques...

Biodiversite nature renard Xeppo

Malgré le report de la COP15 Biodiversité, l’ONU dévoile son projet d’accord mondial pour sauver les écosystèmes

L’ONU a dévoilé de grands objectifs sur lesquels les États doivent s’entendre pour essayer de ralentir l’effondrement en cours de la biodiversité. Un enjeu existentiel qui passe par la réduction des déchets, une maîtrise des pesticides rejetés dans la nature ou encore la protection de vastes aires...

IStock @jokuephotography

[Bonne nouvelle] La pêche électrique officiellement interdite dans toutes les eaux de l’Union européenne

Fin de partie pour la pêche électrique. Ce 1er juillet, elle a été officiellement interdite dans toutes les eaux en Europe. Si elle est prohibée depuis 1998 dans la zone, l'UE avait jusqu'alors accordé des dérogations aux Pays-Bas face à la pression des pêcheurs néerlandais, défenseurs de cette...