Publié le 06 octobre 2018

ENVIRONNEMENT

[Science] Biodiversité : le CNRS pointe du doigt l’inaction des gouvernements malgré les alertes des scientifiques

Si la biodiversité connaît un recul accéléré, ce n'est pas faute de connaissances scientifiques mais plutôt d'actions politiques, souligne une étude du CNRS. Pendant deux ans, deux spécialistes du centre de recherche ont décortiqué 13 000 études parues depuis 15 ans dans les principales revues spécialisées.

Tigre blanc photomaru
La Terre connaît actuellement une extinction massive des espèces.
@Photoramu

À l'origine de leur démarche, une interrogation : "Pourquoi cette crise s'accélère-t-elle en dépit de toutes nos publications ?", explique le géographe Laurent Godet, de l'université de Nantes. "Est-ce par manque de connaissances ? Manque-t-on de solutions, ou sont-elles trop contraignantes ? Envoie-t-on des messages trop pessimistes et donc démobilisateurs pour la sphère politique et la société civile ?"

L'étude, parue dans Trends in Ecology and Evolution, offre une conclusion sans appel : la connaissance est là, avec l'identification depuis 30 ans des "grands maux" affectant le vivant (ressources surexploitées, habitats fragmentés, espèces invasives, grands bouleversements comme le changement climatique). Cette connaissance ne se limite pas aux espèces "exotiques", mais couvre tous les territoires, comme l'étude choc parue ce printemps en France sur la disparition des oiseaux des campagnes.

En outre "la communauté scientifique n'est pas si pessimiste", analysent Laurent Godet et son confrère biologiste Vincent Devictor, de l'université de Montpellier : "Des publications apportent aussi des bonnes nouvelles, sur les retours spontanés d'espèces ou le succès de certaines mesures". Surtout, les experts ont tout un panel de solutions : aires protégées mais aussi contrôle des espèces invasives, restauration d'habitats...

Des mesures trop timides

Les propositions de solutions durables, compatibles avec les activités humaines, ne manquent pas, note le CNRS dans un communiqué : "le frein majeur réside plutôt dans la demande de compromis toujours plus favorables à l'exploitation plutôt qu'à la conservation, malgré des recommandations scientifiques déjà timorées".

"S'il y a peut-être une critique à faire à la communauté scientifique, c'est qu'elle a souvent proposé des mesures assez timides, minimales", constatent les scientifiques, ce qui accroît encore la frilosité des politiques.

"Les mesures de conservation sont incompatibles avec certains projets de développement économique", souligne le chercheur, relevant qu'en France par exemple, "sur 60 espèces d'oiseaux chassables, 20 se trouvent sur la liste rouge des espèces menacées".  Quant aux aires protégées, "on n'a pas encore trouvé mieux et ça fonctionne très bien", ajoute-t-il, relevant qu'"on est loin d'une mise sous cloche" puisqu'en France les réserves biologiques intégrales ne représentent que 0,02 % du territoire métropolitain, essentiellement en forêts.

Ludovic Dupin avec AFP


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

Abeilles

L'Anses veut renforcer la législation pour réduire l'exposition des abeilles aux pesticides

Alors que la France interdit depuis 2003 la pulvérisation d'insecticides et acaricides pendant la période de floraison, les données montrent que d'autres pesticides (fongicides, herbicides) sont retrouvés dans les ruches, contribuant au déclin des abeilles. Pour les préserver, l'Agence nationale de...

Deforestation biodiversite Hawk Williamson

Disparition de la biodiversité : un risque systémique pour l’économie encore peu évalué

La disparition du capital naturel est le second risque majeur auquel nous allons être confrontés dans les dix ans à venir, selon le rapport annuel du Forum de Davos sur les risques planétaires. Pourtant à l’heure où la biodiversité est en grand péril, la finance durable a les yeux braqués sur le...

Ours brun Europe biodiversite LuCaAr

[Infographie] Plus d’un quart de la biodiversité française est menacé

La France et ses territoires ultramarins sont des havres de biodiversité avec près de 20 000 espèces et près de 10 % des récifs coralliens de la planète. Mais aujourd’hui un quart de cette vie est plus ou moins à risque.

Poissons australie Murray Skynews

Désastre écologique en Australie : un million de poissons d'eau douce retrouvés morts

Un million de poissons ont été retrouvés morts ces derniers jours dans des fleuves du Sud-Est de l'Australie, une hécatombe imputée par le gouvernement à la sécheresse, et par des universitaires à la mauvaise gestion des cours d'eau.