Publié le 25 février 2019

ENVIRONNEMENT

Confrontée à une disparition massive des insectes, l'Allemagne prépare une loi pour les protéger

Des études en Allemagne montrent un effondrement rapide des populations d’insectes. Ce danger sur tous les écosystèmes pousse la ministre de l'Environnement à proposer une loi de protection. Mais elle risque de se heurter à une forte opposition politique au sein même de la coalition gouvernementale. 

En Allemagne, près de trois quarts des populations d'insectes ont disparu.
@CC0

L'Allemagne prépare une loi pour protéger les insectes prévoyant de réduire l'usage des pesticides et de consacrer des fonds à la recherche sur le sujet, a annoncé la ministre de l'Environnement Svenja Schulze. "Nous, êtres humains, avons besoin des insectes, ils ont besoin d'être protégés avec une loi spécialement pour eux", explique-t-elle. Son "plan d'action pour protéger les insectes", que l'agence DPA a pu consulter, prévoit un financement annuel de 100 millions d'euros, dont 25 millions consacrés à la recherche.

Il propose aussi de limiter le bétonnage et les émissions lumineuses la nuit afin d'éviter de désorienter les insectes. Le gouvernement fédéral prendrait des mesures pour "une réduction significative" de l'utilisation des pesticides "et d'autres substances nocives dans les habitats des insectes", selon le document.

Ce plan d'action prévoit de plus une interdiction d'ici 2023 du glyphosate, herbicide controversé, dont l'Union européenne a renouvelé en 2017 la licence pour cinq ans. En France, le président Emmanuel Macron s'était engagé à le bannir d'ici à 2021. La ministre sociale-démocrate allemande pourrait éprouver des difficultés à faire accepter sa loi par les membres de l'Union chrétienne-démocrate (CDU) de la chancelière Angela Merkel.

Pétition inédite

Cette volonté politique intervient alors qu’en Bavière, une pétition pour sauver les abeilles a réuni un nombre record de signataires. 1,75 million d’Allemands y ont appelé à appliquer une agriculture plus respectueuse de la biodiversité. Il faut dire que notre voisin a déjà noté de grande alerte dans sa population d’arthropodes. Selon les travaux menés en Allemagne par une équipe internationale d'entomologistes, 76 à 82 % des insectes volants ont disparu depuis 1989.

Au-delà des frontières de notre voisin, l’état de santé des populations d’insectes est une préoccupation mondiale. Selon une étude publiée dans la revue scientifique Biological Conservation, près de 50 % des espèces d'insectes, essentiels aux écosystèmes comme aux économies, sont en déclin. "C’est très rapide. Dans dix ans, il y aura un quart d’insectes de moins, dans cinquante ans, plus que la moitié, et dans cent ans, il n’y en aura plus", alerte dans les colonnes du Guardian Francisco Sanchez-Bayo, de l’université de Sydney. Cela conduirait à un effondrement de tous les écosystèmes préviennent les auteurs.

Ludovic Dupin avec AFP


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

Abeilles bonne nouvelle

[Bonne nouvelle] Au Costa Rica, une ville donne la citoyenneté aux abeilles et plantes

Dans la banlieue de la capitale du Costa Rica, la ville de Curridabat vient de donner la citoyenneté aux pollinisateurs et aux arbres. Le but est de faire de ces espèces vivantes non humaines le cœur de la restructuration urbaine de la ville et non l'inverse. Un projet qui devrait permettre aux...

Rorqual DanielBenhaim

[Bonne Nouvelle] Quand le coronavirus protège les baleines des chasseurs

Cette année, les baleiniers islandais ne partiront pas au large pour traquer les baleines. Les entreprises estiment que les obligations de distanciation sociale et de sécurité, liées au coronavirus, ne permettront pas de mener à bien les opérations de pêche. Mais au-delà de la crise sanitaire,...

Cerf espaces sauvages JMrocek

Déconfinement : appels à protéger les animaux qui se sont réappropriés les espaces naturels

Le déconfinement de millions d'humains risque d'être dramatique pour les animaux qui se sont réappropriés des espaces désertés par l'activité humaine, avertissent l'Office national des forêts (ONF) et la Ligue de protection des oiseaux (LPO).

Moustiqe tigre epidemie AbelBrata

Ebola, grippe aviaire, dengue, zika... Comme pour le coronavirus, ces virus se diffusent à cause de l'activité humaine

Ce sont des virus qui n'auraient jamais pu se propager aussi vite sans les activités humaines. En déforestant massivement sur le continent africain, la chauve-souris, hôte d'Ebola, s'est retrouvée en contact avec les humains. Les oiseaux, eux, ont transmis la grippe aviaire à cause des élevages...