Publié le 13 décembre 2018

ENVIRONNEMENT

[Calendrier de l’Avent] Des bébés tortues sont nées sur une plage française et c'est exceptionnel

C'est un événement quasi-inédit en France métropolitaine. Une soixantaine de bébés tortues ont vu le jour sur une plage de l'Hérault, près de Montpellier, début octobre. Jusqu’à Noël, Novethic vous propose d’ouvrir une case de son calendrier de l’Avent. Chaque jour, vous découvrirez une bonne nouvelle qui prouve que le combat pour le climat, l’environnement, la biodiversité, l’égalité n’est pas perdu. 

58 petites tortues sont nées sur une plage de l'Hérault le 7 octobre dernier.
©Office de tourisme de la Grande Motte capture d'écran vidéo

C’est une naissance rarissime. Des dizaines de bébés tortues de l’espèce Caouanne sont nées le 7 octobre sur une plage de l’Hérault. C’est un couple de promeneurs qui a trouvé une première petite tortue en bord de plage et qui a prévenu le Réseau des tortues marines de Méditerranée française (RTMMF) et le Centre d’études et de sauvegarde des tortues marines de la Méditerranée (CESTMED).

Arrivées sur place, les deux associations ont inspecté le nid. "Dans l’après-midi, une éclosion a été observée", raconte le CESTMED. "Cette plage étant fréquentée le dimanche, le RTMMF et le CESTMED ont assuré l’arrivée saine et sauve des tortillons en mer. Au total, 58 petites tortues ont rejoint la mer entre 17 et 19 heures".

Urbanisation, pollution plastique, surpêche

Les associations assurent que ces naissances représentent un événement exceptionnel jamais répertorié en Occitanie jusqu’ici. Cinq tortues, plus faibles, ont été prises en charges et toutes les coquilles et œufs non éclos ont été récupérés pour les étudier. À l’âge adulte, ces tortues pèseront plus d’une centaine de kilogrammes et pourront vivre jusqu’à 80 ans.

Des bébés tortues sont nés sur une plage française exceptionnel

Les sites de ponte de ces tortues sont habituellement situés sur les côtes orientales de la Lybie à la Grèce. Mais à cause de l’urbanisation des rives les zones de pontes ont considérablement diminué, poussant les tortues vers les côtes occidentales. Ces animaux doivent aussi faire face à la surpêche et aux déchets plastiques. Ces tortues Caouannes sont pourtant protégées par la convention de Washington sur le commerce dans la catégorie la plus protectrice, comme les rhinocéros.

Marina Fabre @fabre_marina


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

[Bonne nouvelle] Les terres et mers australes françaises inscrites au patrimoine mondial de l'Unesco

Situées à plus de 2 000 kilomètres de tout continent, les Terres et mers australes françaises, dans le sud de l'océan Indien, viennent d’être classées au patrimoine mondial par l'Unesco. De quoi garantir des activités durables sur l’ensemble de cette vaste zone, selon le gouvernement.

Une nouvelle coalition internationale appelle à un New Deal ambitieux sur la biodiversité

En 2020, la COP15 de la Biodiversité qui aura lieu à Pékin pourrait donner lieu à un accord comparable à celui de Paris sur le climat. Pour s’y préparer, plusieurs grandes fédérations d’entreprises viennent de s’allier avec des ONG et think-tank environnementaux au sein d’une coalition appelée...

[Science] Les chimpanzés ne survivent plus que dans des "ghettos forestiers"

Sous la pression de l'urbanisation et de la chasse, les chimpanzés ne survivent plus que dans des ilôts de nature de plus en plus petits, se sont alarmés des primatologues spécialistes de ce plus proche parent des humains.

Comme la planète, la biodiversité a une limite... qui est déjà franchie

Il y a une limite à ne pas franchir pour le climat, et on la connaît. Le seuil fatidique a été fixé à +1,5°C par l'Accord de Paris. C'est cette limite qui permet aux entreprises, investisseurs, Etats d'agir. Or, sur la biodiversité, le seuil n'est pas encore bien défini ralentissant la mise en place...