Publié le 08 décembre 2019

ENVIRONNEMENT

[Bonne nouvelle] Paris ne veut plus d'animaux sauvages dans les cirques

Fini les ours, lions, éléphants et autres animaux sauvages dans les cirques de la capitale. La Ville de Paris a décidé de ne plus délivrer d'autorisations, d'ici 2022, aux futurs cirques voulant s'installer avec leurs animaux sauvages. Elle va aider les autres, déjà installés, à transitionner. Au total, 387 communes ont pris des mesures en ce sens et demandent à l'État de légiférer. 

Animaux sauvages cirque
Plus de 387 villes ne veulent plus d'animaux sauvages dans les cirques.
CCO

Il n’y aura bientôt plus à Paris de cirques qui présenteront des spectacles avec des animaux sauvages. Plus de tigre, d’éléphant, d’ours, de lion… Le Conseil de Paris a décidé, mi-novembre, de ne plus accorder à partir de 2020 de nouvelles "autorisations d’occupation temporaire" aux cirques présentant des spectacles avec animaux sauvages et qui n’auraient pas conventionné avec la Ville.

Paris veut une loi nationale

"Nous pouvons collectivement nous féliciter de cette décision qui correspond à une avancée sociétale souhaitée par tous les Français", s’est réjouie auprès de l’AFP Pénélope Komitès, adjointe à la mairie de Paris chargée de la nature en ville. Concrètement, aujourd’hui, quatre cirques sont implantés dans la capitale. Il s’agit d’Arlette Gruss, Bouglione, Bormann et Pinder. La Ville dit avoir "choisi la voie du dialogue" et s’engage à soutenir financièrement des mesures de reconversion.

Les quatre cirques ont trois ans pour se mettre en conformité mais seul le cirque Pinder s’est engagé dans cette voie. "Les autres cirques n’ont souhaité à ce stade s’engager à court terme dans une transition, dans l’attente des propositions du gouvernement sur ce sujet", note la Mairie. "À cet égard, la Ville de Paris a décidé d’interpeller l’État, qui a compétence sur la législation afférente, pour qu’il prenne position sur un arrêt des spectacles avec animaux sauvages à un horizon rapproché".

La maltraitance au coeur de l'actualité 

"Le 15 novembre restera une date importante dans l’histoire de notre mouvement", a tweeté l’association Paris Animaux Zoopolis. Paris n’est pas la seule ville à vouloir se passer des animaux sauvages. À Montpellier, le cirque Médrano n’a pas été autorisé à installer son chapiteau, la ville ayant interdit les représentations de cirques avec des animaux sauvages. Tours vient également de voter une interdiction en ce sens et appelle à une loi nationale. Au total, plus de 387 communes ont rejoint le mouvement.

Il faut dire la maltraitance des animaux sauvages dans les cirques est souvent d’actualité. Il y a un mois c’est le décès de l’ours Mischa qui a été largement relayé sur les réseaux. Cet ours était utilisé dans des spectacles itinérants à travers la France alors que son état de santé était très inquiétant. Alerté par les ONG, la ministre de la Transition écologique Elisabeth Born avait demandé qu’il soit soigné et qu’il ne puisse plus intervenir dans les spectacles.

 

Marina Fabre, @fabre_marina

 

 


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

Sapins recycles dune capbreton

[Bonne nouvelle] Nos vieux sapins de Noël réutilisés pour protéger les dunes du littoral

Chaque année, six millions de sapins naturels sont achetés en France à l'approche des fêtes de fin d'année. Alors que leur dépôt dans la rue ou en forêt est interdit et passible d’une amende, des initiatives se développent pour leur donner une seconde vie. Sur le littoral, nos vieux sapins servent...

Nature paysage pixabay1920

COP15 Biodiversité : l'avant-projet du plan mondial pour 2030 dévoilé

La 15e réunion de la Convention de l'ONU sur la biodiversité (COP15) se tiendra à Kunming, en Chine, en octobre. Cet événement, jugé aussi crucial que la COP21 sur le climat, doit définir une feuille de route afin de mieux protéger les écosystèmes au cours de cette décennie. Un avant-projet de texte...

Palmiers a huile

Agrocarburants : le gouvernement ne ferme pas complètement la porte à l'huile de palme

Plusieurs ONG déposent un recours pour excès de pouvoir au Conseil d’État. En cause, une note des Douanes qui maintient l’avantage fiscal pour un sous-produit de l’huile de palme, les PFAD (Palm Fatty Acid Distillate), alors que les députés ont acté la fin de cet avantage pour tous les produits à...

Aesculus hippocastanum arbre

[Science] En Europe, plus de 40 % des espèces d'arbres sont menacées d'extinction

Ce sont des piliers des écosystèmes européens qui sont en train de s'effondrer. Pour la première fois l’Union internationale pour la conservation de la nature a publié une liste rouge des arbres européens, révélant que plus de 40 % de ces espèces étaient menacées d'extinction. Un fléau dû à...