Publié le 04 octobre 2020

ENVIRONNEMENT

[Bonne nouvelle] Le Zimbabwe interdit toute exploitation minière dans les réserves naturelles

La mobilisation a payé. Le gouvernement du Zimbabwe, qui avait autorisé une société minière chinoise à explorer du charbon dans une réserve naturelle abritant plus de 45 000 éléphants a fait machine arrière. Face à la pression de l'Association des avocats environnementaux, les autorités ont même interdit toute exploitation minière dans les réserves naturelles. Une bonne nouvelle pour la biodiversité et pour le tourisme dans la région.

Lephant Zimbabwe Pixabay
Le gouvernement avait autorisé la société minière chinoise Tongmao Coal Company à explorer du charbon dans la réserve de Hwange.
CC0

Le gouvernement du Zimbabwe a banni mardi toute exploitation minière dans les réserves naturelles, après que des avocats spécialistes du droit environnemental ont saisi la justice pour empêcher une société chinoise d'ouvrir une mine de charbon dans le plus grand parc protégé du pays.

Le gouvernement avait autorisé la société minière chinoise Tongmao Coal Company à explorer du charbon dans la réserve de Hwange (ouest), la plus importante du pays, qui abrite plus de 45 000 éléphants et de nombreux animaux sauvages, dont des rhinocéros noirs. Lundi, l'Association des avocats environnementaux du Zimbabwe (ZELA) avait déposé une pétition estimant que "l'opération d'une mine dans un parc naturel protégé contrevient au devoir constitutionnel d'empêcher les dégradations écologiques et de promouvoir la préservation" de l'environnement.

Le tourisme l'emporte

Le gouvernement a fait marche arrière et interdit toute exploitation minière dans les réserves, "avec effet immédiat", selon un communiqué. "Les mesures sont entreprises pour annuler toutes les autorisations accordées pour des forages dans les parcs nationaux", selon ce texte.

Les avocats estimaient que ces opérations feraient courir "un risque irréversible de dégradations écologiques avec des pertes irrémédiables d'animaux et d'espèces végétales, la réduction d'habitats de beaucoup d'espèces rares dont le rhinocéros noir, le pangolin, l'éléphant et les chiens sauvages".

 

En conséquence "le tourisme de type safari et l'usage écologiquement durable de cette ressource, qui représente une source vitale de revenus pour la population locale, seraient anéantis et la plus grande colonie de mammifères au monde détruite", plaidait le ZELA.

La rédaction avec AFP


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

Déforestation Amazonie istock

Déforestation : l'équivalent des deux tiers de la France disparu en 13 ans dans le monde

Environ 43 millions d’hectares de forêts ont été perdus entre 2004 et 2017 sur vingt-quatre fronts de la déforestation dans le monde, d’après un rapport du WWF publié mercredi 13 janvier. L’agriculture intensive et l'exploitation minière en sont les principaux facteurs.

Elephants en Namibie johan63

Pour éviter de les abattre, la Namibie met en vente 170 éléphants

Les populations d’éléphants en Afrique se sont considérablement réduites ces dernières décennies et l’espèce est en danger. Pourtant en Namibie, il y a tout de même des "conflits" entre les populations humaines et les pachydermes. Afin d’éviter des abattages, le gouvernement a pris une décision...

OPS biodiv 110121 capture d ecran

One Planet Summit : 50 États sont désormais engagés à préserver 30 % de la planète d’ici 2030

La France organisait lundi 11 janvier un One Planet Summit consacré à la biodiversité. Elle a ainsi donné le coup d'envoi d'une année qui s'annonce décisive avec la tenue au second semestre de la COP15 sur la diversité biologique en Chine. Celle-ci doit aboutir à un nouvel accord mondial. L'un des...

Castor office francais de la biodiversite

One Planet Summit : la Caisse des Dépôts lance un grand plan en faveur de la biodiversité

L’un des plus grands investisseurs institutionnels français, la Caisse des Dépôts, veut montrer l’exemple en matière de protection de la biodiversité. À l’occasion du One Planet Summit du 11 janvier 2021, le groupe a annoncé un vaste plan d’action portant sur ses activités et celles des entreprises...