Publié le 10 novembre 2019

ENVIRONNEMENT

[Bonne Nouvelle] Le onzième parc national voit le jour en France et préserve un trésor de biodiversité

Après plus de dix ans de gestation, le 11e parc national, dédié aux forêts de feuillus de plaine, aux confins de la Bourgogne et de la Champagne, est officiellement sorti de terre jeudi 7 novembre, selon un décret paru au Journal officiel.

Parc national des forets FranckFouquet
Ce onzième parc naturel français est attendu depuis le Grenelle de 2007.
@FranckFouquet

Le parc, dont l'idée était née lors du Grenelle de l'environnement en 2007, est le premier consacré aux forêts en France. "Le classement de ce territoire habité et exploité a pour objectif, outre la protection d'un patrimoine naturel exceptionnel (le cœur, principalement forestier est composé de près de 90 % de forêts anciennes), la protection d'un patrimoine culturel riche et ancien, et l'accompagnement à l'innovation en matière de développement durable de ce territoire rural", souligne le décret.

 

Le "parc national de forêts" s'étend sur un périmètre maximal de près de 250 000 hectares : une réserve intégrale de 3 100 hectares où la forêt est laissée en libre évolution, un "cœur" de 56 000 hectares où s'appliqueront des règles spécifiques et une "aire d'adhésion" qui partage la vision du projet sans que les règles du cœur ne s'y appliquent.

Composées de hêtres, mais aussi de charmes, chênes ou trembles, les forêts, dont certaines datent de plus de deux siècles, couvrent environ la moitié du parc et presque la totalité de son cœur. La présence de nombreuses sources et cours d'eau attirent poissons, insectes mais aussi la rare cigogne noire, dont quelques couples nichent dans le parc.

30 % d’aires protégés

Si les défenseurs de l'environnement saluent la création d'un nouveau parc national dédié pour la première fois aux forêts, ils regrettent en revanche son manque d'ambition. "C'est une occasion ratée", a déclaré à l'AFP Jean-David Abel, de l'ONG France Nature Environnement, regrettant un manque de moyens financiers et humains, mais aussi des règles qui le mettent "à un niveau à peu près d'un parc régional".

Avec ce parc, le gouvernement avance vers l'engagement d'Emmanuel Macron d'atteindre 30 % d'aires protégées sur le territoire français d'ici 2022, promesse faite après la publication au printemps d'un rapport alarmant d'experts de l'ONU estimant à un million le nombre d'espèces animales et végétales menacées de disparition dans le monde. La secrétaire d'État à la Transition écologique Emmanuelle Wargon avait indiqué en juin que, grâce à ce parc, les aires terrestres protégées devraient couvrir 29,5 % du territoire fin 2019.

La Rédaction avec AFP


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

Coronavirus venise pollution Massimo Bertolini NurPhoto

Sans bateaux ni touristes, les eaux de Venise retrouvent leur clarté

Alors que l'Italie est confinée depuis le 8 mars dernier, l'absence de touristes et de bateaux de croisière à Venise se fait sentir. Les eaux de la Cité des Doges ont retrouvé leur transparence et les habitants ont remarqué des bancs de poissons dans certaines zones. Il y aura un avant et un après...

Rhinoceros noir bonne nouvelle biodiversite

En voie d’extinction, la population de rhinocéros noir repart à la hausse

C'est une augmentation faible mais elle représente une lueur d'espoir. Selon l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) la population de rhinocéros noir, menacée d'extinction, est repartie à la hausse. La lutte contre le braconnage et les mesures de reproduction prises par les...

Chauve souris covid 19 biodiversite

Coronavirus : si nous ne préservons pas la biodiversité, les crises sanitaires vont se multiplier

La destruction des habitats naturels est à l'origine de la pandémie de coronavirus qui frappe actuellement le monde entier. Les humains n'ont eu de cesse de s'installer dans des zones toujours plus reculées, mettant à mal les écosystèmes naturels indispensables à notre survie. En détruisant la...

Drapeaux monde istock

Coronavirus : les événements climat et biodiversité reportés en cascade alors que l’année 2020 devait marquer un tournant

COP15 Biodiversité, Congrès mondial de la Nature, Convention citoyenne pour le climat … Une série d’événements cruciaux pour l’environnement sont reportés en raison de la pandémie de coronavirus. L’année 2020 devait pourtant être charnière pour le climat et la biodiversité.