Publié le 24 mai 2020

ENVIRONNEMENT

[Bonne nouvelle] Au Costa Rica, une ville donne la citoyenneté aux abeilles et plantes

Dans la banlieue de la capitale du Costa Rica, la ville de Curridabat vient de donner la citoyenneté aux pollinisateurs et aux arbres. Le but est de faire de ces espèces vivantes non humaines le cœur de la restructuration urbaine de la ville et non l'inverse. Un projet qui devrait permettre aux habitants de gagner en bien-être et de limiter la pollution dans un pays qui a fait la défense de l'environnement son credo. 

Abeilles bonne nouvelle
Le Costa Rica abrite une très riche biodiversité.
CC0

Située dans la banlieue de la capitale du Costa Rica, la ville de Curridabat, de 34 000 habitants, vient d’accorder la citoyenneté aux pollinisateurs, aux arbres et aux plantes indigènes faisant de la ville un "refuge pionnier pour la faune urbaine", rapporte The Guardian. Cette annonce a été faite par la mairie alors que la ville compte réorganiser son plan d’urbanisation en considérant les espaces verts comme des infrastructures à part entière.

"Le projet de convertir chaque rue en bio-corridor et chaque quartier en écosystème exigeait une relation avec la faune et la flore", explique le maire Edgar Moral au journal britannique. "Ces corridors améliorent la qualité de l’air, la qualité de l’eau et donnent aux gens des espaces pour se détendre, s’amuser et améliorer leur santé", ajoute-t-il. Un engagement qui a donné à la ville le surnom de "Ciudad Dulce", Douce ville.

Une biodiversité très riche au Costa Rica 

"Ce qui est différent à Currdabat, c’est qu’au lieu de forcer la nature à s’intégrer au bâti, elle force le bâti à s’adapter à la nature", explique dans Design Exchange, Irene Garcia qui supervise le Sweet City Project. "La forêt reprend sa place légitime en étant l’élément le plus important de Curridabat", ajoute-t-elle. 

Le Cosa Rica abrite l’une des biodiversités les plus riches de la planète. Or comme le rappelle The Guardian, l’urbanisation est l’un des principaux facteurs de perte de biodiversité dans le monde selon la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES). En plus de protéger sa biodiversité, le petit pays d’Amérique centrale a de grandes ambitions. Le Costa Rica veut devenir le premier pays à atteindre la neutralité carbone. Aujourd’hui, 98 % de son énergie est issue de sources renouvelables.

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

Deforestation amazonie double en un an Greenpeace

L’Amazonie, en feu, a connu son pire mois de juin depuis 13 ans

Alors que le Brésil subit de plein fouet le Covid-19, un autre drame se déroule en fond, celui de la destruction de la forêt amazonienne. Jamais, depuis 2007, l'Institut national de recherches spatiales n'avait enregistré autant de foyers d'incendies dans cette réserve de biodiversité. Un phénomène...

Vison elevage fin pays bas

[Bonne nouvelle] Les Pays Bas mettent fin à l’élevage de vison après des cas de Covid-19 chez les animaux

Alors que plusieurs visons d'élevage néerlandais ont été contaminés par le Covid-19, transmettant probablement le virus à deux employés, les Pays-Bas ont décidé de mettre fin à l'industrie de fourrure de vison. Le pays, quatrième producteur au monde, devait y mettre un terme en 2024 mais le Covid-19...

Biodiversite istock cco

Pas de relance économique sans prise en compte de la biodiversité

Alors que la pandémie de Covid-19 bouscule l’agenda politique de la biodiversité, les entreprises ne doivent pas attendre pour agir, estime la coalition internationale Business for Nature. Dans une lettre, celle-ci enjoint les patrons à prendre en compte la nature dans leur plan de relance...

Feux de foret crime environnement

Reconnaître le crime d'écocide, est-ce vraiment la priorité ?

Les 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat (CCC) souhaitent que les Français s’expriment, au cours d'un référendum, sur l'intérêt de légiférer sur le crime d’écocide pour sanctionner les atteintes graves à l'environnement. Si les parlementaires français ont rejeté à deux reprises une...