Publié le 30 janvier 2018

ENVIRONNEMENT

Réchauffement climatique : Mars mise sur du chocolat génétiquement modifié pour sauver son business model

Les plantations de cacao sont, selon plusieurs chercheurs, menacées par le réchauffement climatique tant elles ont besoin d'humidité. Le groupe agroalimentaire Mars, dont le business model dépend entièrement du chocolat, s'est engagé à réduire son empreinte carbone. Mais "ce n'est pas suffisant", estime le groupe. Il  mise désormais sur des plantes génétiquement modifiées plus résistantes. 

Le cacao a besoin de pluies abondantes pour se développer, il est donc menacé par le réchauffement climatique.

Le chocolat existera-t-il encore en 2050 ? Selon des experts américains de la National Oceanic and Atmospheric Admnistration, agence d’observation océanique et atmosphérique, le réchauffement climatique pourrait avoir des conséquences désastreuses sur le cacao. Cette plante a en effet besoin d’un sol riche en azote et d’une forte humidité pour se développer. Or, une hausse des températures de 3°C ou plus, comme l'est la tendance actuelle, assécherait trop les sols.

Pour Mars, réduire son empreinte carbone ne sauvera pas le cacao

De quoi alerter les gros groupes dont le business model se base sur la production de cacao. C’est notamment le cas de Mars. La société connue pour ses barres chocolatées a annoncé vouloir réduire de 67 % son empreinte carbone d’ici 2050. Mais elle assure aussi que ce ne sera pas suffisant.

"Il y a de forts engagements dans le secteur mais franchement, nous ne pensons pas que nous y arriverons collectivement assez rapidement", a avoué Barry Parkin, responsable du développement durable de Mars, interrogé par Bussiness Insider. La solution ? Modifier génétiquement les plantes de cacao pour qu’elles puissent se développer malgré une sécheresse importante.

Remplacer certains gènes par des plus résistants 

La société a ainsi promis d’investir 1 milliard de dollars dans l’initiative "Sustainability in a Generation". Dans ce sillage, l’université de Berkeley va utiliser la technique Crispr pour modifier l’ADN des cacaotiers. Ils vont isoler des gènes qui fragilisent la plante en cas de sécheresse et les remplacer par des gènes plus résistants.

La technique d’édition du génome CISPR-Cas9 permet facilement et précisément d’inactiver ou de modifier des gènes. Des chercheurs de l’université des sciences agroalimentaires de Floride pensent ainsi par exemple l’utiliser pour développer des vaches adaptées au réchauffement climatique. Une fuite en avant ? 

Marina Fabre @fabre_marina


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Agriculture

Avec ou sans pesticides, bio ou OGM, les modes de production agricole jouent un rôle déterminant sur la biodiversité et la pollution. Le développement massif de monocultures comme celle de l’huile de palme dans certaines régions entraine des problèmes variés dont la déforestation.

Pleniere de cloture cop15 desertification IISDENB Kiara Worth

Ce qu’il faut retenir de la COP15 Désertification

La COP15 Désertification qui s’est tenue pendant deux semaines en Côte d’Ivoire s’est achevée vendredi 20 mai, avec parmi les points saillants, la restauration d’un milliard d’hectares de terres dégradées d’ici à 2030. Mais sur la sécheresse, qui affecte de façon très sévère la Corne de l’Afrique,...

Marc fesneau ministere de l agriculture BERTRAND GUAY AFP

Marc Fesneau, un chasseur ministre de l’Agriculture

C’est un profil qui rassure les agriculteurs et affole les écologistes. Marc Fesneau, l’un des bras droits de François Bayrou, vient d’être nommé ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire. En pleine guerre en Ukraine, l’enjeu est de taille mais les positions pro-chasse et anti...

Discours agroparistech Lucien Gillet

Des étudiants d’AgroParisTech appellent à "déserter" l’agro-industrie en pleine remise de diplôme

"Nous ne nous considérons pas comme les talents d’une planète soutenable". Lors de leur cérémonie de remise des diplômes, des étudiants d'AgroParisTech ont appelé leurs camarades à "bifurquer", dénonçant une "formation qui pousse à participer aux ravages sociaux et écologiques en cours". Un discours...

Alimentation Russie Ukraine Ble ANATOLII STEPANOVFAO AFP

Sécurité alimentaire : jamais les prix des denrées de base n’ont été aussi élevés

L’indice des prix alimentaires a atteint un nouveau record en mars, bondissant de 34 % par rapport à la même période l’an dernier. Ce "bond de géant", provoqué par l’invasion russe en Ukraine, grenier à blé de l'Europe, a des répercussions dramatiques sur des pays très dépendants de ses...