Publié le 23 mai 2018

ENVIRONNEMENT

Le gouvernement ne compte pas inscrire l'interdiction du glyphosate dans la loi Alimentation

C'était une des promesses d'Emmanuel Macron : interdire sous trois ans le glyphosate en France. Pourtant, cette mesure n'apparaît à aucun moment dans le projet de loi Alimentation en examen actuellement à l'Assemblée nationale. Si Nicolas Hulot y est favorable, le gouvernement s'est prononcé contre un amendement dans ce sens. 

Emmanuel Macron s'était engagé à interdire le glyphosate sous trois ans.
Pixabay

Mais où est donc passé le glyphosate ? C’est la question que se sont posée les organisations environnementales, citoyennes et agricoles en découvrant le projet de loi pour "l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine et durable", dit loi AlimentationCar, à bien y regarder, le texte du gouvernement ne propose pas d’interdire l’utilisation du glyphosate sous 3 ans alors même que c’est l’ambition affichée depuis des mois par le Président de la République, Emmanuel Macron.

Le gouvernement contre un amendement interdisant le glyphosate 

"J’ai demandé au gouvernement de prendre les dispositions nécessaires pour que l’utilisation du glyphosate soit interdite en France dès que des alternatives auront été trouvées, au plus tard dans 3 ans", tweetait-il le 27 novembre dernier. Avant de rétropédaler et d’évoquer des "exceptions". Lors de ses vœux au monde agricole le 25 janvier, il a promis que pour les 10 % d'agriculteurs qui étaient dans l'impasse, il "n'imposerait jamais une sortie s'il n'y a pas d'alternative".

Un amendement proposant une interdiction sous 3 ans a bien été déposé en commission des Affaires économiques, mais il a reçu un avis défavorable du gouvernement et a été rejeté par les députés. "Il n’y aura pas d’interdiction sans solution. Nous devons mobiliser la recherche, pousser les innovations, mettre en place le plan Ecophyto 2 et tout ce qui peut nous aider à aller le plus vite possible", justifie une source proche du ministre de l’Agriculture, Stéphane Travert.

Mais au sein du gouvernement, les voix sont discordantes. Nicolas Hulot, lui, est clairement favorable à son inscription dans la loi. "Si on ne se fixe pas ces points d'étape, je sais très, très bien qu'il ne se passera rien", a t-il déclaré sur BFM TV.

"Il n'est pas trop tard pour l'intégrer à la loi"

Dans ce sillage, plus de 30 organisations de Foodwatch à Greenpeace en passant par UFC-Que Choisir ont lancé une pétition demandant à la France de respecter son engagement de sortir d’ici 2020 du glyphosate, car "il n’est pas trop tard, cet engagement peut encore être intégré dans la loi".

Le ministère de l’Agriculture reste flou sur la position du gouvernement si un amendement allait dans ce sens. "On ne va pas vous donner le déroulement du film à l’Assemblée", argue mystérieusement le cabinet de Stéphane Travert. 

Marina Fabre @fabre_marina


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Qui sont ces agriculteurs qui ne peuvent pas se passer du glyphosate... et que le gouvernement soutient

Après avoir annoncé une sortie sous 3 ans du glyphosate, le gouvernement a admis des exceptions pour 10 % des agriculteurs pour qui il "n'existe pas d'alternative". Une annonce satisfaisante pour la FNSEA, le principal syndicat agricole, mais aussi très critiquée par la Confédération...

"Le glyphosate pourrait entraîner une grave crise institutionnelle en Europe", selon Marie-Monique Robin

"Le Roundup face à ses juges", le nouveau documentaire de la journaliste d'investigation Marie-Monique Robin est diffusé ce mardi 17 octobre à 20h50 sur Arte. En amont de cette diffusion, la réalisatrice décortique pour Novethic les effets du glyphosate, la molécule active du Roundup, le...

Après le revirement de l'Allemagne, le glyphosate est renouvelé pour 5 ans dans l'Union européenne... contre l'avis de la France

Contre toute attente, les États membres ont approuvé à la majorité une autorisation pour cinq ans en Europe du désherbant glyphosate. La France, comme elle l'avait annoncé, s'y est opposée. Mais l'Allemagne, habituellement abstentionniste, a fait pencher la balance en approuvant le...

[Salon de l’agriculture] Nicolas Hulot évoque des "exceptions" à la sortie du glyphosate en 3 ans

Le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot, qui s'est battu l'an dernier pour une sortie du glyphosate en trois ans, se dit prêt à envisager des "exceptions", dans un entretien au Journal du dimanche. Par ailleurs, il ne se rendra pas au salon de l’agriculture.

ENVIRONNEMENT

Agriculture

Avec ou sans pesticides, bio ou OGM, les modes de production agricole jouent un rôle déterminant sur la biodiversité et la pollution. Le développement massif de monocultures comme celle de l’huile de palme dans certaines régions entraine des problèmes variés dont la déforestation.

McDonald s salon de l agriculture 2

Les Français ne sont jamais autant allés chez McDonald's, figure emblématique du Salon de l'Agriculture

Des burgers végétariens, des glaces bio, des concombres 100 % français à la place des frites dans les Happy Meal... McDonald's, symbole de la malbouffe, s'adapte à la demande des consommateurs et cela fonctionne. Jamais les Français ne sont autant allés dans cette chaîne de fast-food, qui fête ses...

Dans la tourmente liée au Roundup de Monsanto, le président de Bayer démissionne

C’est l’homme qui a porté la fusion entre Bayer et Monsanto. Werner Wenning, le président de Bayer, vient d’annoncer sa démission alors que le groupe fait face à un risque financier sans précédent dû aux plaintes liées au Roundup, l’herbicide phare de Monsanto. Une erreur que le géant allemand...

OGM caches reglementation mais

Victoire des ONG : le conseil d’Etat encadre les "OGM cachés"

C'est une bataille de longue haleine qui prend fin entre les ONG environnementales et paysannes et les gros semenciers. Le Conseil d'État vient de reconnaître que les nouvelles techniques de mutagenèse comme CRISPR étaient soumises à la même réglementation que les OGM. Un coup dur pour les...

Daniel Cueff revolte maire pesticide AFP SEBASTIEN SALOM GOMIS

[Municipales] Entre les maires et les agriculteurs, le fossé se creuse

C'est une histoire de fusion et de désamour. Alors que dans les années 50, un maire sur deux était agriculteur, aujourd'hui, la relation entre ces élus locaux et les paysans est de plus en plus tendue. Symbole de ce fossé, l'affaire des zones d'épandage de pesticides. En plein salon de...