Publié le 04 mars 2018

ENVIRONNEMENT

[LE CHIFFRE] Des burgers bœuf-champignons permettraient d’éviter l’équivalent des émissions de CO2 de 2,3 millions de voitures par an

C’est le plat préféré des Américains. Chaque année, 10 milliards de burgers sont engloutis outre-Atlantique avec des conséquences désastreuses sur l’environnement. Pourtant, en remplaçant seulement 30 % de la viande de bœuf par des champignons, il serait possible d’éviter l’émission de 10,5 millions de tonnes de CO2, soit l’équivalent de ce qu'émettent 2,3 millions de voitures sur une année. Tout en conservant le bon goût du sandwich américain.

Les Américains mangent 10 milliards de burgers par an.

C’est une nouvelle étude (1) pour le moins surprenante publiée la semaine dernière par le World Resources Institute (WRI). Les experts du think tank américain se sont penchés sur le cas des burgers, ennemis bien connus du climat. Mais peut-être plus pour longtemps. Selon eux, en remplaçant 30 % de la viande de bœuf par des champignons dans les 10 milliards de burgers engloutis outre-Atlantique, il serait possible de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 10,5 millions de tonnes d’équivalent CO2, soit l’équivalent des émissions moyennes annuelles de 2,3 millions de voitures.

Cela permettrait aussi de réduire la consommation d’eau de plus de 370 millions de litres par an et de libérer 36 000 km2 de surface, soit la superficie de l’État du Maryland ou la région Pays de la Loire en France. Actuellement, l’élevage de bœuf représente près de la moitié de l’utilisation des sols et des émissions de gaz à effet de serre du secteur alimentaire aux États-Unis.

Des burgers mélangés à la cantine

Plusieurs entreprises se sont déjà positionnées sur le créneau. Le français Sodexo vient de présenter aux États-Unis un burger à l’empreinte environnementale allégée, avec 25 % de champignons dans la viande, pour les burgers, mais aussi pour les lasagnes et le chili con carne servis dans les entreprises, les écoles, collèges, lycées et universités dans lesquels opère l’entreprise. Quant à la chaîne de restaurants à burgers "Sonic", elle est devenue la première à proposer des burgers "mélangés" depuis mi-2017. Et elle assure que c’est le "plus juteux de tous les temps".

La substitution de la viande de bœuf par des végétaux constitue un enjeu de taille aux États-Unis avec une consommation de viande qui est repartie à la hausse depuis 2014. Les Américains devraient ainsi dépasser cette année la barre des 100 kg de viande par habitant. À l’inverse, en France, la consommation de viande baisse depuis la fin des années 1990, sauf pour la volaille. Ce qui ne nous exonère tout de même pas de goûter à ces hamburgers mélangés, au goût préservé assurent les spécialistes.

Concepcion Alvarez @conce1

(1)  Voir l'étude du WRI 


© 2018 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles