Publié le 08 août 2018

ENVIRONNEMENT

La France toujours accro aux pesticides

Depuis 2008, le gouvernement tente de réduire l'usage des pesticides dans l'agriculture, sans succès. Leur consommation a augmenté de 12 % entre 2014 et 2016. Pour freiner cette tendance, un nouveau plan Ecophyto II+ va être publié d'ici la fin de l'année. 

L'usage de pesticides a augmenté de 12 % entre 2014 et 2016.
@Zeynel Cebeci

Deux plans Ecophyto plus tard, l'utilisation de pesticides continue irrémédiablement d'augmenter en France : + 12 % entre 2014 et 2016, indiquent dans un communiqué commun les ministères de l'Agriculture, de la Santé, de la Recherche et de la Transition écologique. À titre de comparaison, le recours aux pesticides avait augmenté "seulement" de 9,4 % entre 2013 et 2014.

Pour freiner cette tendance, les quatre ministres réunis dans le comité d'orientation stratégique et de suivi (COS) ont affirmé vouloir "donner une nouvelle impulsion au plan Ecophyto et mettre en oeuvre des actions complémentaires à celles déjà engagées". 

Un plan Ecophyto II+ va ainsi être lancé d'ici la fin de l'année et soumis à la consultation publique à l'automne prochain. Il devra intégrer le plan d'action sur les produits phytopharmaceutiques et une agriculture moins dépendante aux pesticides et le plan d'action de sortie en trois ans du glyphosate.

Multiplier par 10 les fermes Dephy

Concernant le financement, les ministres comptent mobiliser les outils du grand plan d'investissement. Le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert a toutefois déjà annoncé une enveloppe de 2 millions d'euros supplémentaires afin de multiplier par 10 le nombre de fermes expérimentales Dephy, qui devrait passer de 3 000 à 30 000 d'ici 2021.

Pour l'association France Nature Environnement, "c'est un constat d'échec : les plans Ecophyto successifs lancés depuis 2008, dont l'objectif initial était de réduire de 50 % l'usage des pesticides pour 2018, se sont avérés inefficaces". "L'outil Ecophyto est intéressant mais la sortie des pesticides ne se fera pas sans l'activation d'autres leviers économiques et réglementaires nécessaires pour obtenir une mobilisation de l'ensemble de la profession", a souligné Claudine Joly, en charge des questions pesticides à FNE.

D’après le dernier rapport de surveillance de l’autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa), plus de la moitié des aliments consommés par les Européens ne contiennent pas de résidus de pesticides et 96 % se situent dans les limites légales. En France, 6,4 % des échantillons analysés dépassaient les limites légales, ce qui place le pays parmi les plus mauvais élèves.

Concepcion Alvarez avec AFP


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Agriculture

Avec ou sans pesticides, bio ou OGM, les modes de production agricole jouent un rôle déterminant sur la biodiversité et la pollution. Le développement massif de monocultures comme celle de l’huile de palme dans certaines régions entraine des problèmes variés dont la déforestation.

Manifestation anti mercosur GroupeFDSEA51

Coup de frein pour l'accord de libre échange UE-Mercosur après le rejet des députés néerlandais

Les députés néerlandais viennent de s'opposer à l'accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Mercosur. Leur rejet marque un coup de frein à ce traité qui doit être ratifié par chaque membre de l'UE pour entrer en vigueur. Alors que la France s'était finalement opposée à cet accord pour...

Crise alimentaire france

Créer une sécurité sociale de l'alimentation alors qu'un Français sur cinq souffre d'insécurité alimentaire

Plusieurs organisations dont Ingénieurs sans frontière et la Confédération paysanne militent pour étendre la sécurité sociale à l'alimentation. Cela permettrait à des millions de Français de se nourrir correctement et aux agriculteurs, conventionnés par cette Sécurité sociale selon des critères...

Agriculture invendus coronavirus

Fromages, pommes de terre, bières... Des montagnes d'invendus s'accumulent chez les producteurs faute de débouchés

C'est un des effets du Covid-19 et du confinement. Avec la fermeture des chaînes de fast-food, des restaurants, des bars... Les agriculteurs ont perdu d'importants débouchés. Les producteurs de pommes de terre ont 450 000 tonnes de tubercules sur les bras, les brasseurs ont perdu 10 millions de...

Coronavirus crise alimentaire mondiale FAO FIDA PAM Michael Tewelde

Coronavirus : L'aggravation de la crise alimentaire dans le monde pointe un risque d'explosion sociale

Derrière la pandémie de Covid-19, se cache une "pandémie de la faim". Selon les estimations du Programme alimentaire mondial, le nombre de personnes souffrant d'insécurité alimentaire aiguë dans le monde devrait doubler à cause du Coronavirus, atteignant 250 millions d'humains d'ici la fin 2020. Une...