Publié le 08 août 2018

ENVIRONNEMENT

La France toujours accro aux pesticides

Depuis 2008, le gouvernement tente de réduire l'usage des pesticides dans l'agriculture, sans succès. Leur consommation a augmenté de 12 % entre 2014 et 2016. Pour freiner cette tendance, un nouveau plan Ecophyto II+ va être publié d'ici la fin de l'année. 

Pesticides Zeynel Cebeci
L'usage de pesticides a augmenté de 12 % entre 2014 et 2016.
@Zeynel Cebeci

Deux plans Ecophyto plus tard, l'utilisation de pesticides continue irrémédiablement d'augmenter en France : + 12 % entre 2014 et 2016, indiquent dans un communiqué commun les ministères de l'Agriculture, de la Santé, de la Recherche et de la Transition écologique. À titre de comparaison, le recours aux pesticides avait augmenté "seulement" de 9,4 % entre 2013 et 2014.

Pour freiner cette tendance, les quatre ministres réunis dans le comité d'orientation stratégique et de suivi (COS) ont affirmé vouloir "donner une nouvelle impulsion au plan Ecophyto et mettre en oeuvre des actions complémentaires à celles déjà engagées". 

Un plan Ecophyto II+ va ainsi être lancé d'ici la fin de l'année et soumis à la consultation publique à l'automne prochain. Il devra intégrer le plan d'action sur les produits phytopharmaceutiques et une agriculture moins dépendante aux pesticides et le plan d'action de sortie en trois ans du glyphosate.

Multiplier par 10 les fermes Dephy

Concernant le financement, les ministres comptent mobiliser les outils du grand plan d'investissement. Le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert a toutefois déjà annoncé une enveloppe de 2 millions d'euros supplémentaires afin de multiplier par 10 le nombre de fermes expérimentales Dephy, qui devrait passer de 3 000 à 30 000 d'ici 2021.

Pour l'association France Nature Environnement, "c'est un constat d'échec : les plans Ecophyto successifs lancés depuis 2008, dont l'objectif initial était de réduire de 50 % l'usage des pesticides pour 2018, se sont avérés inefficaces". "L'outil Ecophyto est intéressant mais la sortie des pesticides ne se fera pas sans l'activation d'autres leviers économiques et réglementaires nécessaires pour obtenir une mobilisation de l'ensemble de la profession", a souligné Claudine Joly, en charge des questions pesticides à FNE.

D’après le dernier rapport de surveillance de l’autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa), plus de la moitié des aliments consommés par les Européens ne contiennent pas de résidus de pesticides et 96 % se situent dans les limites légales. En France, 6,4 % des échantillons analysés dépassaient les limites légales, ce qui place le pays parmi les plus mauvais élèves.

Concepcion Alvarez avec AFP


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Agriculture

Avec ou sans pesticides, bio ou OGM, les modes de production agricole jouent un rôle déterminant sur la biodiversité et la pollution. Le développement massif de monocultures comme celle de l’huile de palme dans certaines régions entraine des problèmes variés dont la déforestation.

Les agriculteurs savent ce qu ils doivent a l europe pixabay

[Europe] "Les agriculteurs savent ce qu’ils doivent à l’Europe"

La politique agricole commune (PAC) de l'Union européenne est très décriée. Elle a pourtant su, à sa création, définir un cap commun pour subvenir aux besoins alimentaires des États membres et créer un marché unique, symbole d'une zone unie. Elle doit aujourd'hui se renouveler pour répondre à une...

La sncf ne trouve pas d alternative miracle au glyphosate

La SNCF, gros consommateur de glyphosate, ne trouve pas d'alternative miracle

En 2021, la France va interdire le glyphosate sur le territoire. C'est en tout cas la promesse d'Emmanuel Macron. Et les agriculteurs ne sont pas les seuls concernés par cette mesure, la SNCF, qui consomme 0,4 % du désherbant en France, cherche des alternatives. Or "aujourd'hui, on n'est pas capable...

Artificialisation des sols betons

Artificialisation des sols : en France, on bétonne même quand ce n'est pas nécessaire

L'artificialisation des terres progresse plus vite que la croissance démographique et économique. Autrement dit, en France, même quand il n'y a pas de besoin spécifique, les sols sont bétonnés. À ce rythme d'ici la fin du siècle, 18 % du territoire sera artificialisé, prévient l'Iddri. Une situation...

Agriculture bio plainte etat pixabay

Les agriculteurs bio attaquent l'État après un retard considérable dans le paiement des aides

Depuis quelques années, la situation est chaotique. L'État accumule le retard de paiement des aides aux agriculteurs bio censées compenser les surcoûts pendant les cinq années de transition. Face à l'ampleur du retard, trois agriculteurs ont décidé de porter plainte contre l'État. Et leur plainte...