Publié le 23 octobre 2017

ENVIRONNEMENT

Colère des apiculteurs après l'autorisation d'un nouveau néonicotinoïde "tueur d'abeilles" en France

Alors que la production de miel poursuit sa chute, l'ANSES, Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, vient d'autoriser la commercialisation de deux pesticides à base de Sulfoxaflor. Il s'agit, selon les apiculteurs, d'un néonicotinoïde "tueur d'abeilles". Nicolas Hulot et Stéphane Travert ont demandé à l'ANSES des recherches complémentaires.


C’est un coup de massue pour les apiculteurs français. L’ANSES, Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, vient d’autoriser deux pesticides à base de sulfoxaflor, le Closer et le Transform. Or, selon l’UNAF, l’union des apiculteurs, cette substance produite par l'industriel Dow Agro Science est "bel est bien un néonicotinoïde. Le sulfoxaflor, une fois absorbée par la plante, circule dans son système vasculaire jusque dans le pollen et le nectar". Il tue ainsi des milliers d’abeilles.

Interdiction de tous les néonicotinoïdes dès 2018 en France

Les apiculteurs s’appuient sur un avis de l’EFSA, Autorité de sécurité des aliments, qui évoquait une substance "hautement toxique pour les abeilles" dans un rapport en 2014. Pourtant, un an plus tard, cette même autorité a finalement rendu un avis favorable à l’homologation du produit.

Dow Agro Science affirme que sa substance n’est pas un néonicotinoïde mais un insecticide classé sulfoximine. Et la différence est importante... du moins sur le plan réglementaire. Car, dès 2018, tous les néonicotinoïdes seront interdits d’utilisation en France, avec des dérogations possibles jusqu’en 2020.

La mise sur le marché maintenue 

Face à la colère des apiculteurs, qui connaissent une année très difficile - les récoltes de miel ne dépasseront pas 10 000 tonnes, trois fois moins qu’il y a 30 ans - le gouvernement a réagi. Dans un communiqué diffusé vendredi 20 octobre, Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, et Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, ont demandé à l’ANSES "d’analyser de façon prioritaires les données complémentaires relatives aux risques du Sulfoxaflor, afin qu’elle soit en capacité d’indiquer au gouvernement, dans les trois mois, si elles sont de nature à modifier les deux autorisations de mises sur le marché". Autrement dit, l’autorisation de marché est maintenue, jusqu’à preuve de risques pour les abeilles.

Pour rappel, depuis 1989, 80 % des insectes volants ont disparu. En cause, l’agriculture et l’utilisation des pesticides et engrais de synthèse. 

Marina Fabre @fabre_marina


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Agriculture

Avec ou sans pesticides, bio ou OGM, les modes de production agricole jouent un rôle déterminant sur la biodiversité et la pollution. Le développement massif de monocultures comme celle de l’huile de palme dans certaines régions entraine des problèmes variés dont la déforestation.

Anne Hidalgo Audrey Pulvar JOEL SAGET AFP

À Paris, Audrey Pulvar, nommée en charge de l’alimentation durable et l’agriculture, suscite (à tort) la polémique

La maire de Paris fraîchement réélue Anne Hidalgo vient de nommer l'ancienne journaliste et présidente de la Fondation pour la Nature et l'Homme Audrey Pulvar adjointe en charge de l’alimentation durable, de l’agriculture et des circuits-courts. Un portefeuille moqué sur les réseaux sociaux alors...

Semences paysanne vente amateur

La France autorise la vente des semences paysannes mais la Commission européenne s'y oppose

Une nouvelle loi permet désormais de vendre des semences paysannes aux jardiniers amateurs. Jusqu'ici, toutes les semences autorisées à la commercialisation devaient être inscrites au cahier officiel selon des critères répondant surtout à l'agriculture intensive. Cette nouvelle est un "grand pas...

Eau du robinet pesticides

Traces de pesticides dans l’eau du robinet : sans harmonisation, pas de lutte efficace

L'association Générations futures vient de publier un nouveau rapport dans lequel elle révèle la présence de traces de pesticides et de perturbateurs endocriniens présumés dans l'eau du robinet. Si ces résidus sont inquiétants pour l'association, c'est surtout le manque d'harmonisation entre les...

Cargill elevage reduction empreinte carbone viande

Avec la pandémie, l'industrie de la viande devient "aussi précaire que le pétrole"

L'industrie de la viande vacille. Aux États-Unis, la valeur des quatre plus grandes entreprises américaines du secteur a chuté de 25 % au cours du mois de mai poussant Goldman Sachs à déclarer que le bétail était la "seule marchandise aussi précaire que le pétrole". Il faut dire que le secteur est...