Publié le 26 décembre 2018

ENVIRONNEMENT

L’huile de palme retirée de la liste des agrocarburants, forçant Total à revoir sa stratégie pour sa bioraffinerie

Une fois n'est pas coutume, les députés ont retiré, contre l'avis du gouvernement, l'huile de palme dans la liste des agrocarburants. Les biocarburants à base d'huile de palme ne bénéficieront plus d'avantages fiscaux. Une décision qui change la donne pour Total. L'industriel devait importer 300 000 tonnes d'huile de palme durable par an pour sa bioraffinerie de la Mède. Le groupe devra se tourner vers des cultures françaises comme le colza.  

Aujourd'hui, 80 % de l'huile de palme importée en France est destinée aux carburants.
©CC0

Fait rare, les députés ont voté contre l’avis du gouvernement. À 4h10 du matin, mercredi 19 décembre, l’Assemblée a en effet retiré l’huile de palme de la liste des agrocarburants. "L’extension des plantations de palmiers à huile concourt à la déforestation dans les pays du Sud", ont indiqué les élus.

Concrètement, aujourd’hui, 80 % de l’huile de palme importée en France est destinée aux carburants. Ces derniers, à base d’huile de palme, de colza, de tournesol ou de betteraves bénéficient d’un avantage fiscal lié à l’incorporation de substances végétales. Avec l’adoption de cet amendement, appliqué à partir de 2020, l’avantage fiscal de l’huile de palme disparaît.

Le prix de l'huile de palme remonte de 30 à 40 %

"C’est une immense victoire pour les forêts et pour le climat", a réagi Sylvain Angerand des Amis de la Terre. "Les députés ont mis fin aux tergiversations du gouvernement, empêtré entre la défense des intérêts de Total et ceux de la planète".

Une décision qui a un fort impact pour Total. À La Mède, sa bioraffinerie des Bouches-du-Rhône, le géant pétrolier devait importer 300 000 tonnes par an d’huile de palme durable. L’amendement fait "automatiquement remonter le prix de l’huile de palme de 30 à 40 %", explique à Libération le député Modem Bruno Millienne, à l’origine de l’amendement, "donc il ne devient plus très intéressant d’en importer".

"Mais Total dispose d’une solution technique pour son usine de La Mède, qui consiste à pouvoir, à la place de l’huile de palme, augmenter la production de carburant à base de betteraves, colza ou tournesol et de continuer à faire vivre l’usine", ajoute-t-il.

Les agrocarburants plus polluants que l'essence et le diesel 

C’est justement ce que désiraient les agriculteurs de la FNSEA. Le 11 juin dernier, le principal syndicat agricole a bloqué 14 raffineries et dépôts de carburants dont la Mède pour dénoncer une distorsion de concurrence entre l’huile de palme importé et l’huile française de colza, dont le premier débouché est le biodiesel.

Reste qu’en général, les agrocarburants polluent plus que l’essence et le diesel à cause de la déforestation, de l'emprise sur les terres agricoles, de l'impact sur les puits de carbone, etc. La Commission européenne doit justement préciser, dans les prochaines semaines, les critères de plafonnement ou d’élimination des agrocarburants en fonction des enjeux environnementaux. 

Marina Fabre @fabre_marina


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Agriculture

Avec ou sans pesticides, bio ou OGM, les modes de production agricole jouent un rôle déterminant sur la biodiversité et la pollution. Le développement massif de monocultures comme celle de l’huile de palme dans certaines régions entraine des problèmes variés dont la déforestation.

Glyphosate agriculture europe unsplash personne ne s en soucie

L’Europe pourrait bientôt réautoriser le glyphosate alors que Bayer lui-même fait machine arrière

La licence du glyphosate dans l'Union européenne arrive à échéance en décembre 2022. Les quatre pays rapporteurs, parmi lesquels la France, chargés de la pré-évaluation viennent de conclure que le glyphosate n’est ni cancérogène, ni reprotoxique, ni mutagène. Ces conclusions, très critiquées,...

Agriculture france pixabay

PAC : l’Europe ne parvient pas à verdir son agriculture malgré l’urgence climatique

Alors qu'avec le Green Deal, l'Europe s'est dotée d'une feuille de route ambitieuse pour l'agriculture et l'alimentation, la nouvelle Politique agricole commune (PAC) semble pour l'instant loin du compte. Les 27 États membres et le Parlement européen n'ont d'ailleurs pas réussi à s'entendre sur le...

Bee @hansbenn Pixabay

La justice européenne confirme l'interdiction des néonicotinoïdes, face aux géants Bayer et Syngenta

Les géants des pesticides Bayer et Syngenta avait déposé un recours contre l'Union européenne qui avait décidé d'interdire trois néonicotinoïdes, accusés d'être des "tueurs d'abeilles" en 2018. La cour de justice a tranché, et a confirmé l'interdiction. Une excellente nouvelle, selon les défenseurs...

GROUPE AVRIL VEGETAL iStock Azurita

Exit les œufs et le porc, le groupe Avril voit son avenir en végétal

Le groupe Avril, qui ambitionne de devenir le leader des "solutions végétales" se sépare de ses œufs en coquille Matines et de son porc Abera notamment. Le groupe va adapter son portefeuille à sa nouvelle ambition et vient d'annoncer la création d'une unité de production consacrée aux protéines...