Publié le 24 septembre 2018

ENVIRONNEMENT

Huile de palme : L’Indonésie met en place un moratoire de 3 ans sur les nouvelles plantations

Le président indonésien a signé un moratoire de trois ans sur le développement de toute nouvelle plantation de palmiers à huile. Il suspend toute mise à disposition de nouvelle terre pour la plantation de palmiers dans le pays. L’Indonésie est le premier producteur mondial de cette huile végétale.

En Indonésie et Malaisie, 4,5 millions de personnes vivent de l'exploitation des palmiers à huile.
@NanangSujunaRan

Le président Joko Widodo a signé un moratoire sur les nouvelles plantations de palmiers à huile, valable pour trois ans, a annoncé Prabianto Mukti Wibowo, vice-ministre de la Coordination des affaires économiques. Ce moratoire "vise à améliorer la gestion des plantations durables de palmiers à huile, garantir la sécurité juridique, accroître la productivité des plantations de petits propriétaires, assurer le développement durable et contribuer à la réduction des gaz à effets de serre", a-t-il décrit.

Face à l'explosion de la demande mondiale, les plantations se sont multipliées ces dernières années à Sumatra, en Papouasie et dans la partie indonésienne de l'île de Borneo, générant d'énormes bénéfices pour les sociétés exploitantes et garantissant de confortables recettes fiscales au gouvernement.

Un moratoire de 25 ans

Mais cette croissance s'est souvent faite au détriment de la forêt primaire, rasée pour laisser la place aux plantations, et des nombreuses espèces en voie de disparition qu'elle abrite, sans oublier la multiplication des incendies pendant la saison sèche en raison du défrichement illégal.

Le Forum indonésien pour l'environnement (Walhi) a salué dans un communiqué la décision du président Widodo comme "un premier pas positif pour une nouvelle gestion des ressources naturelles, particulièrement dans le secteur de l'huile de palme", ajoutant toutefois qu'idéalement, il faudrait que le moratoire soit de 25 ans.

L'idée d'un tel moratoire avait été avancée en 2015, après que des incendies avaient placé toute une partie de l'Asie du Sud-Est sous un épais brouillard toxique. La décision indonésienne survient alors que le pays bataille aux côtés de la Malaisie contre le souhait du Parlement européen d'interdire l'utilisation de l'huile de palme dans les agrocarburants à partir de 2030. L'huile de palme fait vivre des millions de personnes dans le monde, dont 4,5 millions rien qu'en Indonésie et Malaisie.

La Rédaction avec AFP


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Agriculture

Avec ou sans pesticides, bio ou OGM, les modes de production agricole jouent un rôle déterminant sur la biodiversité et la pollution. Le développement massif de monocultures comme celle de l’huile de palme dans certaines régions entraine des problèmes variés dont la déforestation.

En 2050 un blackout met fin a l agriculture du tout numerique

[Le monde en 2050] Le black-out qui a mis fin à l’agriculture numérique

Le 6 septembre 2049, tout bascule. Un black-out géant touche le secteur agricole, entièrement numérisé. Plus de drones, de robots pollinisateurs, de données précises sur les cultures... les agritechs sont désemparés. Ils vont devoir laisser la main aux agriterres, un groupe dissident qui prône un...

Le gouvernement ne va pas interdire les vaches à hublot (au contraire)

Ce n'est pas une pratique nouvelle mais le grand public l'a découvert récemment dans une vidéo L214. On y voit des vaches dont l'estomac a été perforé par un trou et dans lequel un hublot a été posé pour étudier leur digestion. Le groupe Avril, mis en cause, défend un procédé utilisé exclusivement à...

L’Autriche devance la France et devient le premier pays européen à interdire le glyphosate

La France ne deviendra pas le premier pays de l'Union européenne à interdire le glyphosate, malgré son ambition. L'Autriche lui a coupé l'herbe sous le pied mardi 2 juillet en bannissant l'herbicide de son territoire. Le pays, déjà pionnier de l'agriculture biologique, avance le principe de...

OGM, antibiotique, pesticide... Le traité avec le Mercosur est-il vraiment néfaste pour notre alimentation ?

Allons-nous manger de la viande brésilienne chargée d'antibiotiques, des cultures utilisant des pesticides interdits ou valoriser du soja OGM dont la culture est interdite en France ? C'est ce que craignent les agriculteurs français, farouchement opposés à la signature de l'accord entre l'Union...