Publié le 09 novembre 2017

ENVIRONNEMENT

Glyphosate : Monsanto pourrait bientôt porter plainte contre l'Union européenne

La Commission européenne a soumis au vote une proposition de renouvellement de la licence du glyphosate pour une durée de cinq ans mais, une nouvelle fois, les États membres ne sont pas parvenus à un accord. Face à leur mésentente, la Commission n'aura pas d'autre choix que de trancher elle-même. La licence du glyphosate arrive à échéance le 15 décembre et Monsanto se prépare à porter plainte en déposant un "recours en carence".  

Des militants manifestent contre Monsanto devant la Commission européenne.
Alexandros Michailidis / SOOC

Et si Monsanto portait plainte contre l'Union européenne ? C'est un scénario qui parait de plus en plus probable. Ce 9 novembre, la Commission européenne soumettait au vote un renouvellement pour cinq ans - contre dix ans puis 7 ans auparavant - de la licence du glyphosate. Il s'agit de la principale molécule de l’herbicide le plus vendu au monde, le Roundup. Mais ce délai raccourci n'aura pas suffi. Une nouvelle fois, les pays européens ne sont pas parvenus à un accord.

9 pays représentant 32,26 % de la population ont voté contre

Il aurait fallu que cette proposition obtienne une majorité qualifiée, c’est-à-dire au minimum l’approbation de 55 % des pays représentant 65 % de la population. Or seulement 14 états (1) membres soit 36,95 % du poids de vote ont adopté sa proposition. La France, comme annoncé, a voté contre la proposition de la Commission.

Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, avait clairement annoncé qu'elle voterait contre une proposition de renouvellement de la licence supérieure à 3 ans. Au total, 9 pays, représentant 32,26 % de la population se sont opposés à Bruxelles : Belgique, Grèce, Croatie, Italie, Chypre, Luxembourg, Malte, Autriche et la France.

La Commission devra trancher ou sera attaquée par Monsanto

Que va-t-il se passer maintenant ? La Commission va soumettre sa proposition au Comité d’appel "fin novembre" précise-t-elle, car le temps presse : la licence arrive à expiration le 15 décembre. Dans ce comité, tous les États membres seront représentés. Or comme le Comité d’appel ne s’entendra vraisemblablement pas, le dernier mot reviendra à la Commission européenne.

Problème : celle-ci a plusieurs fois rejeté l'idée d'assumer seule la responsabilité de cette décision. "Elle sera partagée", a ainsi indiqué le commissaire à la santé Vytenis Andriukaitis sans développer. Mais la Commission n'a pas vraiment le choix car, sans décision à la date butoir, elle risque d'être attaquée par Monsanto pour son inaction. La multinationale avait déjà annoncé son intention de déposer un "recours en carence" auprès de la Cour de justice européenne.

"La Commission doit abandonner  son combat pour un renouvellement quitte à être attaquée par Monsanto", demande François Veillerette de Générations futures. Mais le porte-parole n'y croit pas vraiment : "elle va sûrement décider de renouveler la licence pour 5 ans alors qu'elle n'a que 36 % des 65 % de majorité qualifiée requise, c'est un déni de démocratie", s'insurge-t-il.

Marina Fabre @fabre_marina

(1) République Tchèque, Danemark, Estonie, Irlande, Espagne, Lettonie, Lituanie, Hongrie, Pays-Bas, Suède, Slovaquie, Finlande, Royaume-Uni et Slovénie.

 

 


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Agriculture

Avec ou sans pesticides, bio ou OGM, les modes de production agricole jouent un rôle déterminant sur la biodiversité et la pollution. Le développement massif de monocultures comme celle de l’huile de palme dans certaines régions entraine des problèmes variés dont la déforestation.

Manifestation anti mercosur GroupeFDSEA51

Emmanuel Macron s'oppose au Mercosur et accuse Jair Bolsonaro d'avoir "menti"

La France s'oppose finalement à l'accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Mercosur, très critiqué par les agriculteurs et les écologistes français. Au moment même où la forêt amazonienne est en proie aux flammes, le Président de la République a jugé que son homologue brésilien avait...

L’Union européenne impose des taxes sur les biocarburants indonésiens

La Commission européenne a décidé d'imposer des droits de douane sur les biocarburants en provenance d'Indonésie, qu'elle estime subventionnés par des aides d'État. La nouvelle réglementation, publiée au Journal officiel, impose des taxes de 8 % à 18 % sur les importations de biocarburants...

Profil sol stock carbone inra claude jolivet

[Science] L’agriculture peut aider à stocker davantage de CO2 afin d'atteindre la neutralité carbone

Les sols constituent les seuls puits de carbone naturels dont nous disposons pour espérer atteindre la neutralité carbone en 2050 et s’aligner avec l’Accord de Paris. Alors que le Giec a alerté cette semaine sur les impacts du changement climatique sur l'usage des sols, l’Institut national de la...

Rapport du Giec : L’agriculture est à la fois un fardeau et un rempart pour le changement climatique

Les délégations des 195 pays membres du Giec, le groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, ont approuvé, au terme de cinq jours et demi, un rapport sur les liens entre changement climatique et usage des terres publié ce jeudi 8 août. Il alerte sur le rôle de l’agriculture dans...